Magazine Conso

Blépharite ou l’inflammation des paupières.

Publié le 26 janvier 2015 par Lili40

Les yeux rouges et larmoyants, les paupières gonflées, plusieurs personnes subissent les désagréments d’une blépharite et l’ignorent. La blépharite, c’est quoi au juste ?
Elle se rapporte à une inflammation des paupières, plus précisément à la zone de la racine des cils. Elle s’apparente fréquemment à une origine microbienne, parfois s’y mêlent la pollution, la rosacée, et d’autres facteurs gênants.

Le fonctionnement des glandes oculaires.

La blépharite ou l'inflammation des paupières.
Naturellement, les glandes lacrymales sécrètent des larmes qui protègent et lubrifient les yeux. Les glandes Meibomius, qui bordent les paupières, distillent du meibum, une couche lipidique qui ralentit l’évaporation du liquide oculaire.
Par conséquent, l’inflammation de ces glandes solidifie le melbium qui ne s’écoule plus librement et débouche généralement sur une blépharite.

Les symptômes de la blépharite.

La blépharite ou l'inflammation des paupières.
Les signes révélateurs de la blépharite se manifestent par des paupières gonflées, des larmoiements, des irritations, une perte de cils et une rougeur persistante oculaire. De fines particules de croûtes et de squames se forment sur la bordure des paupières et sur les cils. Parfois, la luminosité ou la lumière crue déclenche une gêne visuelle.

Comment soigner une blépharite.

La blépharite ou l'inflammation des paupières.
Les médecins prescrivent des collyres, des larmes artificielles, des pommades vitaminées ou bactéricides pour soulager l’inflammation de la paupière. Certains administrent des antibiotiques par voie orale. Cependant, la pose de bouchons lacrymaux favorise la sécrétion lacrymale. De plus, un massage quotidien des paupières avec une crème spécifique facilite l’évacuation des sécrétions. D’autres préconisent l’application journalière d’une compresse tiède sur les paupières pour décomposer le melbium.

La blépharite n’est pas grave en soi. Toutefois, sur le long terme ou à la suite d’un mauvais diagnostic, des complications peuvent surgir. Pour cette raison, dès les premiers signes symptomatiques, il est important de consulter un spécialiste.

Liliane Quint.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lili40 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine