Magazine

P‘tite brassée…

Publié le 28 mai 2008 par Lawrence Desrosiers
Ouais, j’offre un p’tit cœur au ministre Maxime Bernier; il a démissionné, avec un bras tordu dans le dos, tenu par le boss, Stephen lui-même. Bernier est peut-être un bon homme d’affaire mais c’est un très mauvais politicien. Pauvre homme. Harpeur s’en est servi pour gagner des comtés et des votes au Québec. Il lui a donné de la corde pour se pendre et le pauvre homme s’est pendu, quatre fois plutôt qu’une. Jamais vu quelqu’un faire autant de gaffes en si peu de temps.
Je lève mon chapeau à la NASA pour la réussite extraordinaire de la mission américaine Phoenix. Réussir le tour de force d’un atterrissage sur la planète Mars, comme l’a fait le LEM sur la lune. Bravo.
♠ Je n’ai rien contre Michaëlle Jean; elle est jolie, sympathique, en fait elle me laisse froid. Le poste qu’elle représente, par contre, me choque. Ce n’est qu’un vieux symbole de colonialisme britannique, madame Jean en n’est que l’affiche, le poster. Un poster, on le regarde, puis on passe à autre chose.
♠ Faire le plein d’essence est devenu un luxe. Je me rends aux Îles-de-la Madeleine cet été. Si le prix de l’essence continue de monter, je vais demander à mon amoureuse de me photographier à côté des pompes. Ça va faire aussi riche que de se faire photographier avec une grande chaudronnée de homard.
Les femmes canadiennes sont invitées à envoyer leurs culottes à l'ambassade de Birmanie à Ottawa, en guise de protestation contre les agissements de la junte militaire qui dirige ce pays d'Asie du Sud-Est. Cet appel a été lancé par les militantes de « Panties for Peace! », un mouvement international dont l'édition canadienne a vu le jour à Montréal. Si jamais il y a quelqu’un qui crée le mouvement Bobette pour la Paix, oubliez-moi.
Les Red Wings de Détroit de la LNH, quelle équipe! Je les sens infiniment supérieurs aux Pingouins de Pittsburgh.
♠ Madame Coucou. C’est le surnom que nous avons donné à notre voisine d’en face. Elle a eu un cancer il y a quelques années et elle fume à la cachette de son mari depuis un certain temps. Elle ouvre un petit carré de la fenêtre du deuxième étage, sort sa tête et fume sa cigarette; aux heures, comme un coucou.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 1990 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog