Magazine High tech

L'UE exige les clés des communications chiffrées

Publié le 27 janvier 2015 par Le Monde Numérique @lmn_officiel

L'Union Européenne ne laisse plus la place aux faux semblants. La commission devrait prochainement obliger les sociétés de communication à livrer leurs clés de chiffrement, permettant aux États d'écouter toutes les communications passées sur leur territoire, sous conditions de sécurité nationales évidemment.

L'UE exige les clés des communications chiffrées


La lutte contre le terrorisme libère apparemment les consciences. Suite aux attentats qui ont endeuillé la France en ce début d'année, certains dirigeants de l'Union Européenne et membres de la commission ont élevé la voix en faveur du déchiffrement de l'ensemble des communications, sur demande des autorités.

Le coordinateur de la Lutte anti-terroriste de l'Union Européenne s'appuie sur l'actualité pour défendre ces nouvelles mesures. Un document confidentiel révèle ainsi que le 17 janvier, soit moins d'une semaine après les attentats qui ont frappé Charlie Hebdo et la France entière, le haut fonctionnaire de la commission présentait de nouvelles propositions pour rétablir la sécurité de l'Union. Parmi ces propositions, l'obligation des sociétés "d'Internet et des télécommunications de laisser les autorités nationales compétentes " accéder aux communications des membres de l'Union Européenne. Le tout dans le plus grand respect des droits fondamentaux et seulement dans certaines conditions bien entendu.

Cette initiative est d'ores et déjà soutenue par le premier ministre britannique David Cameron. En France, Manuel Valls semble suivre le mouvement et travaille actuellement sur une loi visant à étendre la surveillance sur Internet. La tendance se durcit donc également en Europe. La proposition du coordinateur de la lutte anti-terrorisme de l'Union Européenne doit pour sa part être étudiée dans quelques jours.

Pendant ce temps, Kim Dotcom développe un nouveau service, MegaChat, basé sur un système de chiffrement des communications orales ou texte. A peine lancé en version bêta, son service serait donc déjà illégal. Un nouveau revers pour l'entrepreneur du net et pour la liberté en général

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Monde Numérique 14500 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine