Magazine Santé

Le chewing gum, un attrape-bactéries ?

Publié le 27 janvier 2015 par Santelog @santelog

HYGIÈNE BUCCODENTAIRE: Le chewing gum, un attrape-bactéries? – PLoS ONELes effets du chewing gum sur la satiété, contre le stress ou pour la concentration sont controversés. Il en est un qui ne se discute pas, selon cette étude de l’Université de Groningen (Pays-Bas), sa contribution au maintien de la santé bucco-dentaire. Car si de nombreuses maladies buccodentaires, dont les caries et les maladies parodontales, sont causées par des bactéries, et si l’on en croit ces données présentées dans la revue PLoS ONE, 10 minutes de chewing suffiraient à capturer 100 millions de bactéries soit 10% de la charge microbienne salivaire.

C’est l’hypothèse émise par ces chercheurs, la capacité du chewing gum à piéger les bactéries et les retirer de la cavité buccale. L’idée était donc d’évaluer le nombre de bactéries piégées dans la gomme mâchée. Ce qui fut fait par microscopie électronique à partir de chewing gums mâchés de 30 secondes à 10 minutes puis analysés. Les analyses montrent que,

·   100 millions de bactéries (108) sont emprisonnées dans un chewing gum standard,

·   qu’après 30 secondes de la mastication, la gomme commence à perdre son adhérence et emprisonne moins de bactéries,

·   le nombre d’espèces de bactéries piégées dans la gomme mâchée augmente avec le temps de mastication.

HYGIÈNE BUCCODENTAIRE: Le chewing gum, un attrape-bactéries? – PLoS ONE
HYGIÈNE BUCCODENTAIRE: Le chewing gum, un attrape-bactéries? – PLoS ONE
En conclusion, l’expérience confirme que la mastication de chewing gum permet d’éliminer un grand nombre de bactéries de la cavité buccale.

Alors, il reste tout de même la question des édulcorants, des arômes et autres sucres ou édulcorants artificiels. Si certains comme le  » xylitol  » ont été associés à une réduction de la formation de biofilms buccaux et si les fabricants ajoutent dans leurs gommes des composés favorables à la prévention de la carie ou autres bénéfices, il reste utile de bien regarder la composition de ses gommes préférées et de considérer ce nouveau bénéfice antibactérien en complément d’un brossage régulier.

Source: PLoS ONE January 20, 2015 DOI: 10.1371/journal.pone.0117191 Quantification and Qualification of Bacteria Trapped in Chewed Gum (Visuel© asierromero – Fotolia.com) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine