Magazine Science

L’astéroïde 2004 BL86, qui a frôlé la Terre le 26 janvier, a une lune

Publié le 27 janvier 2015 par Pyxmalion @pyxmalion

Surprise, l’astéroïde 2004 BL86 qui a croisé notre orbite le 26 janvier à quelque 1,2 million de km de la Terre est double.

Le géocroiseur 2004 BL86 (désigné aussi 357439, car, en 2004, il était le 357 439e astéroïde découvert) a beaucoup fait parler de lui, ce lundi 26 janvier. D’une taille estimée supérieure à 500 m, il est en effet sagement passé à 16 h 19 TU, soit 17 h 19 en France métropolitaine, à 1,2 million de km de la Terre (soit 3,1 fois la distance moyenne Terre-Lune), sans pour autant nous menacer. C’est la première fois, au cours de l’ère moderne, qu’un corps de cette dimension passe aussi près. Dans son cas, cela ne se reproduira pas avant deux siècles environ, assurent les chercheurs de la Nasa qui, à la faveur de cette proximité, en ont profité pour affiner leurs calculs de sa trajectoire. Toutefois, notre prochain rendez-vous avec un astéroïde de cette classe est prévu pour le 7 août 2027. Ce jour-là, 1999 AN10 (137108), dont la taille est comprise entre 800 et 1.800 m, passera à 388.960 km de notre planète. En avril 2029, ce sera le tour d’Apophis (99942) de passer à seulement 30 000 km environ au-dessus de nos têtes, sans danger.

astrophoto de 2004 BL86

Passage de l’astéroïde 2004 BL86 imagé à Chelmsford, en Angleterre par l’astrophotographe Nick James

À l’occasion de cette visite rapide de 2004 BL86, de nombreux astronomes amateurs et autres curieux équipés de jumelles, lunette ou télescope ont tenté l’expérience de l’observer (et de le filmer), pareil un petit point lumineux se déplaçant devant le fond du ciel étoilé. Bien entendu, les professionnels n’ont pas manqué l’événement et l’ont salué en cueillant au passage un maximum de données physiques à son sujet. La vingtaine d’images radar obtenues avec la grande antenne Deep Space Network de Goldstone (70 m de diamètre), en Californie, ont, à cet égard, montré qu’il s’agit d’un astéroïde binaire, à l’instar d’environ 16 % des géocroiseurs connus. Le corps principal mesure approximativement 325 m et le secondaire, son satellite, environ 70 m. Les chercheurs continuent de traiter les résultats sur leurs rotations, caractéristiques de surface, albédo, densité, etc.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog