Magazine Asie

Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - Avis

Publié le 28 janvier 2015 par Voyageurasie

Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - Avis
Réalisateur :Kongdej JaturanrasameeAvec: Aphichai Trakulphadejkrai, Parinya Kwamwongwan Thailande, Drame, 1 heure 38', 2011
Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - Avis
Lek est un serrurier solitaire qui n'a jamais eu une petite amie,Kong est un écrivain en herbe qui vit avec sa mère. Les deux travaillent côte à côte dans un centre commercial, L'un copie des clés, l'autre vend journaux et magazinesEnsemble, ils échafaudent un plan qui combine leurs talents. Ils pénètrent les appartements quand les propriétaires sont partis travailler. Ils ne volent rien, ils empruntent seulement. Ils copient des instants de vie, les amours, et les choses qui appartiennent à ces étrangers. 
Plus tard, Lek se réveille dans un hôpital où,out le monde commence à l'appeler Kong.Chaque après-midi, il va sur le toit pour fumer, là, il rencontre Oy, une jeune patiente qui aime renifler les conteneurs vides, bouteilles, canettes, boîtes de conserve, tout ce qui va la ramener vers le passé. Ils forment une étrange amitié. Après avoir quitté l'hôpital, Lek s'introduit dans la maison de Kong. Il découvre des secrets sur son vieil ami qu'il n'avait jamais soupçonné. Il rencontre même la fille des rêves de son ami. Mais où est son ami?
Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - Avis
Mon AVIS
P-047 à été présenté en 2011 a la Mostra de Venise en hors compétitionCe qui aura permis d'éviter une déprime générale aux spectateurs.Moi-même je l'ai frôlée (la déprime) mais, il était de mon devoir de vous informer que:N'est pas Apichatpong Weerasethakul qui veutP-047 ? C'est le vide intersidéral totalLe début c'est la fin ou, vice-versa ?Je suis incapable de vous le dire
Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - Avis
  Coté positif, Quand même quelques découvertes"culturelles" :1 / En Thaïlande il est dit que la tête est un endroit sacré et le pied une partie sale2/ Idem pour les sous vêtement féminins portés en "casquette"Les captures d’écran ci-présentes tordent partiellement le cou a des légendes.3 / On append énormément sur la vie amoureuse des paons4/ Que les jeunes étudiantes n’étudient pas toujours comme on l'imagine
Film Thaïlande, P-047 (Tae Peang Phu Deaw) 2011 - AvisSi cela vous tente,
reste une belle photographieUne détente certaine par le rythme très lent, accompagné d'une quasi absence de musique

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Voyageurasie 12849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte