Magazine Politique

La Jordanie est prête à transiger avec le groupe État islamique (#EI) pour un échange de prisonnier

Publié le 28 janvier 2015 par Plusnet
La Jordanie est prête à transiger avec le groupe État islamique (#EI) pour un échange de prisonnier Amman, Jordanie — La Jordanie a annoncé mercredi qu’elle est prête à libérer une terroriste condamnée à mort en échange d’un pilote jordanien capturé en décembre par le groupe armé État islamique.
Le communiqué publié par un porte-parole du gouvernement jordanien, Mohammed al-Momani, ne fait toutefois aucune mention du journaliste japonais Kenji Goto, qui est lui aussi retenu en otage par les mêmes djihadistes.

Les efforts pour obtenir la libération des deux hommes se sont accélérés depuis la mise en ligne, mardi, d’une vidéo attribuée au groupe État islamique et qui menace d’exécuter les otages au cours des prochaines heures, si l’Irakienne détenue en Jordanie n’est pas libérée. M. al-Momani a déclaré mercredi que «la Jordanie est prête à relâcher la prisonnière irakienne, Sajida al-Rishawi, si le pilote jordanien, le lieutenant Muath al-Kaseasbeh, est libéré sain et sauf».
Ses commentaires ont été repris par Petra, l’agence de presse jordanienne officielle. Al-Rishawi a été condamnée à mort pour sa participation à une attaque d’al-Qaïda contre des hôtels d’Amman, qui avait fait 60 morts en 2005.
La Jordanie négocie possiblement indirectement avec les djihadistes, par l’intermédiaire de leaders tribaux et religieux, pour obtenir la libération des otages. Le président du comité des affaires étrangères du Parlement jordanien avait précédemment déclaré que ni la Jordanie, ni le Japon ne négocieraient directement avec le groupe État islamique, et qu’Al-Rishawi ne serait pas libérée seulement pour sauver l’otage japonais.
Plus tôt mercredi, la mère de Kenji Goto avait publiquement imploré le premier ministre japonais Shinzo Abe de tout mettre en œuvre pour sauver son fils. Junko Ishido dit s’être adressée aux médias quand M. Abe et le porte-parole du gouvernement japonais ont refusé de la rencontrer. Les djihadistes auraient déjà exécuté leur deuxième otage japonais, Haruna Yukawa. 
Source : LeDevoir

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines