Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 29 janvier 2015 par Ericguillotte
jeudi 29 janvier 2015

- que, nouvelles conclusions après nouveau rapport, l'industrie du whisky représente près de 7 milliards d'euros pour l'économie britannique chaque année. Rien que ça. Ajoutons que 40.000 emplois dépendent du fameux alcool fabriqué en Écosse. Ce qui n’est pas rien. Ne nous perdons pas dans les chiffres, l’alcool et le tabac, ici comme là-bas, brassent beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent, et génèrent beaucoup d’emplois. Si bien que quoi ? Si bien que malgré les nuisances sanitaires, la volonté des gouvernements de réduire les consommations est, hum, assez freinée, ralentie, anesthésiée par cette économie spécifique qui tourne rond. Si bien que quoi ? Si bien qu’on se demande pourquoi ils ne prennent pas la main sur le cannabis avec monopole étatique ! A moins qu’ils n’attendent qu’on touche vraiment le fond du fond du fond pour sortir cette botte, d’herbes, secrète. Long est le chemin de la supputation à la réalité.

- que le ministère de l'Intérieur a lancé, mardi, un clip pour sensibiliser contre l'embrigadement djihadiste. C’est une vidéo publiée sur le site stop-djihadisme point gouv point fr qui vise à dissuader les nouveaux départs vers la Syrie ou l’Irak, pays dans lesquels environ 1200 Français sont en lien avec des filières terroristes. Alternant les Ils te disent aux En réalité, alternant les images de propagande, en couleurs, utilisées par l’Etat Islamique, à une réalité plus violente en noir et blanc, le message final est celui-ci : les discours d'embrigadement des djihadistes font chaque jour de nouvelles victimes. Est-ce que le clip atteindra sa cible ? Va-t-il assez loin, est-il assez fort ? Il n’est pas inutile, mais il ne se suffit évidemment pas à lui-même. Il vise une étape d’un très vilain processus. Retrouvons aussi et surtout les causes, la source, et tarissons-la. Quand la source est tarie, l’onde n’est plus. Long est le chemin de la supputation à la réalité.

- qu’il faudra se rendre aux Césars pour savoir à qui appartiendront les Césars, surtout si Saint-Laurent obtient des prix et que Yves Saint-Laurent en obtient aussi, puisque les deux films sont nominés. Même si au fameux box-office, il n’y a pas eu photo, même si celui qui a été présenté à Cannes est reparti bredouille, il n’en sera pas nécessairement de même le 20 février. Gaspard Ulliel ou Pierre Niney, Guillaume Gallienne ou Jérémie Rénier, pour Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, comme meilleur acteur ou meilleur second rôle masculin ? Tout va être question d’Yves, aux bouches des remettants, puisque seul le prénom distingue les films, sauf à juger de leur qualité respective quand on a vu les deux, considérant que la subjectivité critique est propre à chacun. Donc ? Donc, on verra. Long est le chemin de la supputation à la réalité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines