Magazine Info Locale

prue lang

Publié le 02 février 2015 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIE
Après avoir suivi un enseignement artistique pluridisciplinaire à Melbourne, Prue Lang participe, en 1993, à la création du Meryl Tankard Australian Dance Theater. En 1996, elle s’installe en France pour travailler au CNDC L’Esquisse Angers et rejoint ensuite la compagnie de Charles Cré-Ange. En 1999, elle débute une collaboration artistique auprès de William Forsythe et le ballet de Francfort pour lequelle elle crée plusieurs pièces. En 2003, elle intègre le groupe de recherche DAMPF (Dance and Media Performance Fusion) et fonde le collectif EPISODE en compagnie de Nicole Peisl et Richard Siegal avec lesquelles elle présentera plusieurs performances. Avec le plasticien Mathieu Briand elle crée La fleur de peau, à l’invitation de La Ferme du Buisson et Did you ever want to be someone else ? à l’invitation de la Tate Modern de Londres. En 2007, Prue Lang propose avec Infinite Temporal Series II un deuxième volet au travail inspiré des écrits de Borges. En 2008, elle commence son ‘sustainable dance performance’ qui lie les questions environnementales à la scène.

L’INFO INSOLITE
À venir ...

PROJET DÉVELOPPÉ A MAINS D’ŒUVRES
Mains d’Œuvres accueille Prue Lang pour le projet évolutif et expérimental Un réseau translucide. Le premier de nos besoins est le fait de se nourrir ; alimenté, le corps est à même de transformer l’énergie absorbée, pour devenir lui-même une source d’énergie. Du fait de ce gain d’énergie, le corps, et ici, celui du danseur, serait-il en mesure de produire une performance énergétiquement autonome.Plus important, l’énergie physique du performeur pourrait-elle également servir à produire la lumière et le son ?

Le projet se propose d’amener les questions et les défis d’aujourd’hui relatifs au climat, à la scène, tout en créant le premier spectacle de danse autonome qui fonctionne à 100% sur sa propre énergie. Une enquête sur l’activité humaine en tant qu’énergie renouvelable et source d’énergie, le projet vise à repenser les relations entre le corps et l’écologie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine