Magazine Info Locale

clarisse chanel & marcela santander corvalan

Publié le 02 février 2015 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIES
Clarisse Chanel
Clarisse Chanel se forme durant deux ans aux Rencontres internationales de la danse contemporaine (RIDC) parallèlement à des études d’arts plastiques à la Sorbonne, où elle oriente son travail vers l’interrogation du corps dans la performance et l’installation. Elle intègre ensuite la formation d’artiste chorégraphique au Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers, où, de 2009 à 2011, elle travaille avec de nombreux artistes. Elle enrichit depuis sa pratique d’artiste chorégraphique au côté ! de Fabienne Compet, Faustin Linyekula, Julien Jeanne et Dominique Brun. Pour cette dernière, elle est à la fois assistante et interprète.

Marcela Santander Corvalàn
D’origine Chilienne, Marcela Santander Corvalàn, se forme au danse-théâtre à la Scuola D’Arte Dramatica Paolo Grassi de Milan ; à la danse contemporaine au CNDC d’Angers et à l’Université Paris8. Parallèlement à sa formation en danse, elle suit des études à l’Université de Trento (Italie) en histoire. Elle travaille avec Dominique Brun, Mickael Phelippeau, Faustin Linyekula et collabore avec des artistes en Italie, en France et au Chili.

L’INFO INSOLITE
À venir ...

PROJET DÉVELOPPÉ A MAINS D’ŒUVRES
Something around the sound propose un point de vue possible entre le son et le mouvement. Comment donner à entendre le son à travers une partition physique qui ont tous deux comme porte d’entrée la notion de boucle, de loop.
L’idée est de mettre en place des séquences de différentes natures et durées afin de créer plusieurs versions de « boucles » ; des boucles sonores, des boucles dansées, des boucles chantées, des boucles individuelles, à deux ou trois...
Comment faire coexister ces deux "pratiques", son et mouvement, sans qu’elles soient pour chacune d’elle, dans le commentaire de l’autre ? Est-il possible d’être indépendant, dialoguant, allant avec, contre, à côté ?

Si une action est répétée en continue dans un certain espace-temps, notre « état physique et mental » est alors « altéré » ou modifié. Nous avons donc comme intérêt, ce que la boucle laisse paraitre comme « état » ; Etat de transe, d’extases, de sur-exaltation, ou encore d’hypnose, afin de jouer et déjouer ces « états ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine