Magazine Côté Femmes

LES YAOS (Chine, Birmanie, Laos, Thaïlande, Viet Nam)

Par Aelezig

Les Yaos (ou parfois Daos) sont un groupe constituant l'un des cinquante-six groupes ethniques officiellement identifiés par la République Populaire de Chine. Ils résident dans les terres montagneuses du Sud-Ouest et du Sud de la Chine, ainsi que dans les pays limitrophes : Birmanie, Laos et Viêt Nam.

z19

z21

À la fin du XXe siècle, ils étaient environ 2 600 000 en Chine. Ils sont environ 60 000 en Thaïlande, et représentent l'une des six principales tribus des collines. Ils s'appellent eux-mêmes les Mien ou Iu-Mien.

Les peuples yaos et miaos ont compté parmi les rebelles durant les rébellions qui se sont élevées contre la dynastie Ming.

Z25

Alors que les Chinois Hans s'établissaient dans le sud de la Chine, les Yaos se retirèrent dans les montagnes entre le Hunan et Guizhou au Nord et entre Guangdong et Guangxi au Sud en s'étendant vers l'est du Yunnan. Leur religion écrite est basée sur l'animisme, mais beaucoup ont été convertis au bouddhisme et au christianisme. Jupon noir  court sur collan noir, veste rose vif, croisée, richement brodée et large ceinture.

Les paysannes yaos ne coupent leurs cheveux que deux fois dans leur vie, une fois à 18 ans et une fois à 38 ans ; c'est en effet, pour leur ethnie, un critère de beauté. Elles coiffent leurs cheveux en les remontant savamment sur leur tête, et en ajoutant des cheveux déjà coupés ou tombés, qu'elles ont reçus comme héritage de leur mère et de leur grand-mère. On mêle à la chevelure une petite pièce d'étoffe noire.

Z24

Z23

Variante chez les Daos Rouges : une étonnante coiffe rouge, comme un petit coussin, garnie sur les côtés de longs brins tressés ou perlés tresses et petits pompons. La veste est noire, seul le parement est brodé.

En Chine, la plupart des Yaos habitent désormais les villes où les mariages entre Yaos et Hans sont fréquents, mais ces couples mixtes choisissent pour leurs enfants la nationalité yao plutôt que han, en raison de la discrimination positive dont bénéficient les minorités, notamment lors des examens universitaires, ce qui gonfle artificiellement le nombre des Yaos.

D'après Wikipédia


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte