Magazine Auto/moto

Honda HR-V 2015 : nous y sommes presque

Publié le 02 février 2015 par Critiqueauto
Honda HR-V 2015 : nous y sommes presque

Rares sont les nouveautés dans la gamme Honda, ce qui fait en sorte qu’on les apprécie davantage. Néanmoins, le constructeur japonais nous montre qu’il n’a pas peur d’innover avec son tout nouveau HR-V, une version réduite de l’actuel CR-V, ce qui permettra à Honda de se positionner dans une catégorie qu’il lui était jusqu’à maintenant inaccessible, celle des VUM compacts. Le constructeur japonais a choisi d’en offrir moins que ce qu’on trouve déjà dans la catégorie, mais chaque élément a été peaufiné de manière à en extraire le maximum de son potentiel. Donc au final, on obtient un véhicule qui propose une base solide à laquelle on peut ajouter quelques options.

Le Honda HR-V 2015 est parmi les véhicules les plus attendus cette année, ce qu’on comprend rapidement en constatant sa fiche technique. D’abord, il offre l’une des capacités de chargements les plus élevées de sa catégorie avec 1665 litres une fois les sièges arrière abaissés.

Un design jeune et dynamique

Ce qui me plait du Honda HR-V, c’est sa silhouette dont les formes ont clairement été étudiées. La manière dont la ligne latérale poursuit celle du toit, c’est du nouveau en matière de design et ça me plait beaucoup. J’aime également la face avant du HR-V qui est à la fois futuriste et sympathique. Bref, le petit VUM du constructeur japonais nous invite carrément à faire un tour dans son langage de séduction.

Style assorti

L’habitacle du Honda HR-V est spacieux, ça, on le sait, mais est-ce qu’il est joli? Bien sur que oui! Honda a d’ailleurs fait l’impossible pour que son VUM propose un fini haut de gamme malgré la qualité douteuse de certains matériaux. Bref, à moins que vous tentiez d’impressionner quelqu’un qui roule en Rolls Royce, vos amis trouveront votre Honda HR-V très raffiné.

Pratico-pratique

Le Honda HR-V 2015 évolue dans une catégorie où la performance doit être au rendez-vous, un chapitre dans lequel le constructeur japonais n’a pas l’habitude de décevoir ses adeptes. C’est pourquoi son VUM propose un moteur de 4 cylindres de 1.8 litre. Ce dernier développe un modeste 138 chevaux et 127 livres-pied de couple. Néanmoins, il ne faut pas oublier de mentionner que ce moteur profite de la technologie i-Vtec. Il peut être livré avec une transmission manuelle ou une traction intégrale, ce qui change complètement les règles du jeu. Sans compter que sa consommation moyenne sera exemplaire.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines