Magazine Journal intime

La mythologie toujours... et géographie

Par Vanessav
La mythologie toujours... et géographie
Nous continuons nos apprentissages le soir. Il s'agit souvent de revenir sur une difficulté rencontrée en cours, une reprise assez scolaire. Pourtant, à la demande générale (bon, de lui et de moi quoi!), nous continuons toujours à découvrir plus en profondeur les mythes grecs. Nous avons commencé à exploiter un livre "Le feuilleton d'Hermès" (dont je vous parle plus en longueur là), il y a plus d'un an, en y associant des fiches (voir les étapes ici).
La mythologie toujours... et géographie
Nous sommes toujours aussi heureux d'utiliser le magnifique matériel mis à notre disposition. Grâce à lui, nous avançons dans la mythologie en découvrant certains détails, en appuyant les exercices de français, en développant le langage orale et écrit, la rédaction. Le lutin adore aussi ce passage obligé qu'est le dessin. Certaines fois, il le bâcle mais la plupart du temps il en profite pour exercer ses mains à un élément en particulier: le centaure selon modèle, la peau de léopard et les muscles des bras, le mouvement...
La mythologie toujours... et géographie
Et nous abordons avec plaisir la géographie. Nous découvrons aussi quelques éléments de Grèce antique, différemment de l'actualité des adultes. Bien-sûr la ville de Persée (et non de Percy), les mers, le passage de Charybde et Scylla, la mer Égée...
La mythologie toujours... et géographie*source de la carte de Grèce antique (clic pour la voir en grand)
Le chenapan continue aussi à apprécier les puzzles de géographie. Par exemple celui pour les plus jeunes de la planisphère colorée par continent. Un puzzle accessible mais qu'il sort souvent.
La mythologie toujours... et géographie****
Je ne suis pas en reste. D'une part, je lis de nombreuses propositions de livres jeunesse concernant la mythologie, surtout grecque. Avec souvent l'énorme plaisir de déceler les censures, d’évaluer les sensibilités. Je lis aussi en version adulte.Je n'avais malheureusement pas beaucoup adhéré à "L'Iliade" et "L’Odyssée" d'Homère. Le style ampoulé et les multiples chants me laissaient de marbre. Je retente en choisissant des versions plus amusantes, et pas forcément moins complexes.
Les 12 travaux d'Hercule grâce à la trilogie d’Édouard COUR: ces deux premiers tomes d'"Heraklès" donnent une idée de force, de puissance, de testostérone mais aussi de plus de subtilité.
Puis ce fabuleux "Ulysse, les chants du retour" de Jean HARAMBAT que je viens de dévorer (avec mon mouhallabié au lait de soja peu sucré et mon jus tonique du matin - 2 oranges, 2 pamplemousses, 4 citrons, 1 grosse poignée d'épinard, 1 belle poignée de persil plat, un beau morceau de gingembre, 1 piment vert et une grosse cuillerée à soupe de curcuma en poudre bien délayée à la fin -).Cette bande dessinée est un monument. Elle reprend l'Odyssée au dernier moment, Ulysse vient de mettre les pieds sur son île Ithaque. Mais en plus de nous présenter l'histoire, il s'agit beaucoup plus d'une étude sur ce retour à soi (outis ou métis), à la reconnaissance par les autres. Il s'agit d'une introspection de la part du rusé roi. L'auteur propose le mythe et des entretiens mis en scène, des explications d'historiens, d'archéologues, de bibliothécaire, d'artistes. C'est fascinant, émouvant et intelligent! J'en reparlerais.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vanessav 1193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte