Magazine Rugby

Les Sharks, si près d’un premier sacre

Publié le 03 février 2015 par Sudrugby
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Gary Gold (Entraîneur)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Bismarck du Plessis (Talonneur)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Tendai "The Beast" Mtawarira (Pilier Gauche)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Jannie du Plessis (Pilier Droit)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Pieter Steph du Toit (2e Ligne)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Mouritz Botha (2e Ligne)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Marcell Coetzee (Flanker)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Willem Albert (Flanker)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Cobus Reinach (Demi de Mêlée)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Pat Lambie (Ouvreur)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Paul Jordaan (Centre)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Frans Steyn (Centre)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre JP Pietersen (Ailier)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre Lwazi Mvovo (Ailier/Arrière)
  • Les Sharks, si près d’un premier sacre SP Marais (Arrière)

Leur saison 2014

2014 avait vu le retour au pays de celui qui est considéré comme le meilleur entraineur Sud Africain Jake White, après ses belles saisons en Australie avec la franchise des Brumbies. L’ex mentor des Springboks voulait réussir avec ce qui ce fait de mieux dans le pays et enfin toucher le graal que les Sharks n’ont toujours pas connu depuis la création du tournoi. La saison d’un point de vue comptable a été bonne, car l’équipe de Durban a terminé première incontestée de sa conférence et atteint les demi finales où ils se sont vus stoppés net par les Crusaders sur le score sans appel de 38 à 6.

Ils ont tout d’abord très bien lancé leur saison avec une victoire initiale contre les Bulls dans leur antre du Kings Park, et en réalisant surtout une série de 8 victoires sur les dix premiers matchs. Ce qui a fait la force de la franchise l’an passé est avant tout la patte de Jake White et notamment la défense très efficace leur permettant de glaner 5 victoires sur huit en déplacement. Malheureusement, avec la puissance de leurs avants, la grosse dépense d’énergie sur les taches défensives et la bonne occupation des artilleurs Frans Steyn et Pat Lambie, l’animation offensive de l’équipe nous a parfois laissé sur notre faim au niveau du jeu, malgré les bonnes performances globales. Espérons que l’arrivée du nouveau staff et le départ de certains illustres joueurs du squad feront place a un vent de fraicheur .

Le staff

Brendan Venter Stormers Super Rugby

Brendan Venter, intérimaire de luxe en l’absence de Gary Gold

Changement de taulier à Durban où Jake White a quitté subitement son poste en fin d’année dernière. Après une pige comme consultant auprès de la sélection nationale des Tonga, il a été nommé entraîneur de Montpellier. Pour le remplacer, le président John Smit a fait appel à Gary Gold, l’ancien adjoint de Peter de Villiers auprès des Springboks. Gold vient de terminer sa saison au Japon avec les Kobelco Steelers et a longtemps entraîné en Angleterre. Son licenciement de Bath avait surpris les observateurs en 2013. Les adjoints de White restent en place, Paul Anthony ayant la charge des avants et Sean Everitt celle des arrières. Longtemps en poste auprès de l’académie des Bulls, Anthony est un proche de John Smit. Everitt est lui passé par toutes les sélections de jeunes avant de coacher l’équipe première. Brad Macleod Henderson, entraîneur des Natal Sharks en Currie Cup, sera analyste technique de la franchise en Super Rugby. Le spécialiste de la défense Michael Horak a été recruté auprès de la Eastern Province. L’excellent Brendan Venter, vainqueur de la Currie Cup 2013 avec les Sharks, officiera comme consultant et a assuré l’intérim comme manager pendant l’absence de Gold.

Les transferts

Matt Stevens Sharks Super Rugby

L’expérimenté pilier Anglais Matt Stevens

La première surprise de l’intersaison a été le départ de Jake White après une saison particulièrement réussie. Il a été remplacé par Gary Glod, ancien entraineur des avants des Springboks et bien connu sur le vieux continent pour avoir notamment dirigé les London Irish, Newcastle et Bath. Il a emmené dans ses valises deux anciens internationaux anglais d’origine SudAf, le pilier Matt Stevens et le seconde ligne des Sarries Mouritz Botha. Ils ont été accompagnés par un autre international mais lui a 7, l’ailier Néo Zélandais Jack Wilson qui appartenait aussi aux Saraboks. Les Sharks ont aussi vu le retour au bercail du centre ailier Waylon Murray qui, après une carrière amputée par les blessures, essaiera d’apporter une rotation de plus dans les lignes arrières. Enfn dernières recrues notables pour la franchise, les retours de Lionel Cronje et Conrad Hoffman aperçus sous le maillot des Brumbies l’an passé et qui pourront suppléer Lambie ou Reinach en cas de besoin.

Jacques Botes Sharks Super Rugby

Jacques Botes a pris sa retraite en fin de saison dernière

Cependant c’est surtout au niveau des départs que les Sharks ont fait parler d’eux et notamment au niveau du back row. En effet ce qui faisait la force de cette équipe l’an passé avec des joueurs tous aussi performants les uns que les autres est cette saison bien plus amoindrie avec le départ à la retraite de l’infatigable Jaques Botes, et les départs au Japon des surpuissants Jean Deysel et Keegan Daniel. D’autres cadres ont quitté les rangs des Sharks pour l’Europe ou d’autres provinces tels Charles McLeod, Anton Bresler, Tim Whitehaed ou Wihehan Herbst tous figures incontournables de la franchise. C’est donc une équipe renouvelée par un nouveau staff et le départs de nombreux cadres que nous verrons cette année.

Retrouvez le détail des transferts ici.

L’équipe poste par poste

Découvrez tout d’abord, l’effectif 2015 des Sharks pour le Super Rugby.

Tendai Mtawarira Sharks Super Rugby

The Beast, l’un des meilleurs gauchers de la planète ovale

La première ligne constituera comme chaque année un des points forts des Sharks avec ce que nous pouvons appeler la meilleure front row du Super Rugby. Chaque poste a été doublé voire triplé. Au niveau des piliers nous aurons à gauche Tendai Mtawarira aka « the Beast » joueur mondialement connu pour sa capacité de franchissement et son activité dans le jeu qui sera épaulé par une des recrues phares de la saison dernière Lourens Adriaanse lui aussi international, un pilier moins en vue que Mtawarira mais pas moins efficace sur les phases de conquête. Dale Chadwick déjà apparu sous le maillot en Super Rugby sera la pour grappiller du temps de jeu et assurer le turnover. De l’autre coté nous trouverons évidemment l’incontournable Jannie du Plessis, droitier indéboulonable des Springboks et considéré comme un des meilleurs piliers droits du monde. Il sera épaulé par un autre international, mais Anglais, Matt Stevens très performant en mêlée fermée et sur les phases de conquête. Nous trouverons au milieu de la première ligne celui qui fait trembler le marché des transferts en Europe et considéré comme le talonneur le plus puissant du monde, le terrible Bismark du Plessis qui honorera probablement sa dernière saison sous le maillot de sa franchise avant un départ après la coupe du monde. Il a été confirmé comme capitaine de la province. Kyle Cooper et Monde Hadebe seront la pour le suppléer en cas de besoin .

Stephan Lewies Super Rugby Sharks

Stephan Lewies, révélation en 2014

Hormis l’ancien Mouritz Botha qui devra emmener son agressivité et sa présence sur les phases de rucks, c’est une deuxième ligne plutôt rajeunie que nous verrons cette année (Bresler, Marais et Hewitt étant tous partis). Le titulaire aux côtés du grand blond sera le nouvel international Pieter Steph du Toit qui devra faire une belle saison pour accrocher une place dans le squad qui partira en septembre pour la coupe du monde. Ils seront challengés par les jeunes Stephen Lewies (devenu international en 2014 et élu dans notre équipe type du Super Rugby) et Ettienne Oosthuizen tout deux de beaux gabarits très mobiles à l’image de cette nouvelle vague de jeunes joueurs sud africains.

Renaldo Bothma Pumas Namibia

Renaldo Bothma portera les couleurs de la Namibie au Mondial

La troisième ligne, qui a donc connu un exode de ses illustres joueurs, sera tout de même très compétitive . Tous devront réaliser un grand Super Rugby quand on connait la qualité et la quantité de joueurs en Afrique du Sud a ce poste pouvant prétendre a une place pour le Mondial. Willem Alberts joueur très puissant, rugueux sera sur un coté du back row et sera accompagné par l’autre flanker maison Marcell Coetzee titulaire chez les Springboks où la concurrence est rude. Très présent dans le jeu il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs plaqueur-gratteur du monde et sera un poison pour toutes les attaques du championnat. Les 2 remplaçants auront les dents longues et seront près à grappiller le moindre temps de jeu qui leur sera offert. L’international Namibien Renaldo Bothma infatigable plaqueur, très actif dans l’animation offensive voudra se faire une place tout comme Tera Mtembu qui possède un profil plus solide et défensif et qui donnera mal à la tête aux adversaires. Le numéro 8 ne sera autre que l’ex sevener Ryan Kankowski, joueur complet, capable de manier le ballon et de franchir les défenses. Lui aussi devra réaliser une grande saison dans le but d’accrocher une place dans le squad des Boks où la concurrence sera féroce en 8.

Cobus Reinach Natal Sharks Springboks

Cobus Reinach est devenu international la saison dernière

Avec le départ de Charles McLeod pour le top 14, le poste de demi de mêlée sera plus ouvert pour le nouvel international Cobus Reinach. Lui qui a gagné ses galons de titulaire la saison passée devra confirmer sa belle saison. Joueur avec une grosse activité il doit encore être plus précis dans sa gestion et faire jouer un peu plus ses partenaires. C’est un gros défenseur qui joue beaucoup autour des rucks. Conrad Hoffman qui était remplaçant chez les Brumbies l’an passé viendra suppléer Reinach. A l’ouverture le titulaire sera toujours Pat Lambie, blessé une bonne partie de la saison passée. Le golden boy du rugby sud africain a vu la concurrence arriver de plein fouet avec l’éclosion de Johan Goosen, Marnitz Boshoff, Handre Pollard… Malgré son jeune age il cumule plus d’expériences que ses concurrents mais devra réaliser une grosse saison pour assumer le rôle d’ouvreur titulaire des Boks lors de la prochaine coupe du monde. Sa précision au pied devra aussi être chirurgicale cette année car on sait que le jeu des Sharks repose beaucoup dessus. Chose peu commune la concurrence sera présente cette saison au poste de fly half avec l’arrivée de Lionel Cronje qui tentera de s’imposer au pays et dont les qualités de buteur ne font aucun doute. Les jeunes Fred Zeilinga et Tim Swiel ont un profil plus joueur et seront aussi une alternative  après avoir assuré l’intérim l’an passé lors du Super Rugby.

Francois Steyn Sharks Super Rugby

Francois Steyn reviendra à Durban après avoir participé à la Top League au Japon

On ne devrait pas avoir de surprise au centre où la star Francois Steyn sera titulaire. Sa capacité à prendre le jeu au pied à son compte et son gabarit de franchiseur font de lui le joueur incontournable des lignes arrières. Il devra aussi faire face a une concurrence de jeunes joueurs en sélection nationale (si son conflit avec la fédération se règle) et doit donc réaliser de bonnes performances avec les Sharks. Son compère du centre sera Paul Jordaan qui, à l’image des deux centre des Bulls Serfontein et Engelbrecht, est un joueur tonique et rapide qui possède de grosses qualités de un contre un. Son sens du placement lui permet de souvent être au soutien des franchiseurs et donc de faire de nombreux breaks dans les défenses. L’ex international Waylon Murray joueur très rapide, qui revient dans son club formateur après un court passage chez les Kings et les Bulls, sera une alternative au centre s’il est épargné par les blessures. Les jeunes Heymar Williams et Andre Esterhuizen seront la en cas de besoin.

JP Pietersen Sharks Super Rugby

JP Pietersen, double champion du Japon

Le poste d’ailier n’est pas dépourvu de talent au sein de la franchise avec les internationaux JP Pietersen et Lwazi Mvovo qui devraient partir comme titulaires. Deux joueurs très rapides et bons finisseurs qui devront apporter leur pièce à l’édifice dans le jeu des Sharks afin d’avoir un jeu plus ouvert et déployé. Pietersen revient lui aussi du Japon où il vient de remporter sa seconde Top League consécutive avec les Panasonic Wild Knights. Waylon Murray dans le même profil sera aussi un choix de premier plan. Le vétéran mais toujours efficace Odwa Ndungane prendra le temps de jeu qu’on lui offre et reste un redoutable finisseur. Jack Wilson dans un profil différent, beaucoup plus petit et véloce, sera la comme un feu follet pour intervenir dans la ligne de trois quarts et faire admirer ses qualités d’appuis et de un contre un. Sbura Sithole viendra compléter la longue liste d’ailier de qualité que possède la franchise et pourra comme l’an passé glisser au poste de second centre. A l’arrière SP Marais qui jouera sa deuxième saison à Durban, après son excellent tournoi 2013 avec les Southern Kings sera le titulaire en 15. Ce joueur complet dans un profil de relanceur pourra être supplée en cas de besoin par François Steyn ou Pat Lambie tout d’eux ayant déjà occupé le poste.

Notre pronostic

Cette année encore les Sharks seront favoris de la conférence Sud Africaine et feront partie des candidats très sérieux à la victoire finale. Il leur faudra tout de même intégrer le système de jeu du nouveau staff et ne pas connaître trop de blessures derrière (comme l’an passé) car l’effectif est de qualité mais manque de profondeur. Le parcours à l’extérieur devra être aussi bon que celui de la saison passée avec une défense de même niveau. Espérons que le jeu offensif de la franchise se débridera un peu et que les Sharks nous séduirons un peu plus sur le terrain. Pour conclure la concurrence dans la conférence cette année sera plus rude que la saison passée avec des Stormers revanchards et la confirmation des Bulls.

Equipe type probable

1. Tendai Mtawarira – 2. Bismarck du Plessis – 3. Jannie du Plessis – 4. Mouritz Botha – 5. Pieter Steph du Toit – 6. Marcell Coetzee – 7. Willem Alberts – 8. Ryan Kankowski – 9. Cobus Reinach – 10. Pat Lambie – 11. Lwazi Mvovo – 12. Paul Jordaan – 13. Francois Steyn – 14. JP Pietersen – 15. SP Marais


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines