Magazine Coaching sportif

Marathon de Bordeaux 2015, trouver chaussures à son pied

Publié le 04 février 2015 par Emmanuel S. @auxangesetc

Tu es inscrit pour courir le marathon de Bordeaux Métropole 2015. Tu as défini ton plan d'entraînement (clic). Tu vas décrire ta vie de runner sur ton blog (clic). Il est grand temps de choisir avant minuit la pantoufle de vair qui fera de toi le prince charmant du bitume girondin.

Cette fois, le monde est simple. Ton choix se limite à " en avoir ou pas " de la semelle compensée et du talon. Du talon, pas du talent. Chez les coureurs, il y a ceux qui ont lu " Born to run " (clic) et les autres. Si à 50 ans tu ne connais pas les Tarahumaras c'est que t'as gâché ta vie de bipède sportif. Dommage pour toi. Bon allez, je suis un mec cool, il est tard, je ne vais pas te raconter toute l'histoire de Caballo Blanco, vu que t'as fractionnés demain midi. Et que j'ai oublié les 9/10ème de cette insipide lecture. Retiens seulement que le c oncept mercantile d'amorti a été inventé par NIKE dans les années 70, à une époque où mon pote british Rob' (clic), (dé-clic) et (re-clic) courait sans semelle ou presque. Rob' ne s'en sortait pas plus mal qu'un mec des années 2015 qui court le marathon en 2h21 avec des grosses shoes BASF, coussin d'air, gel ou caramel mou.

Que d'argent dépensé inutilement en recherches technologiques pour le confort des orteils mycosés et la promotion de l'ostéopathie, ça me laisse dubitatif sur la capacité de l'humain à vaincre la faim dans le monde. Sans intelligence artificielle.

Business is business. Allez, tu l'auras ta médaille de finisher, ne te fais pas de souci, prends juste ton pied.

De toute façon on n'a plus le temps de changer ta foulée pour faire de toi un médio-pied ou mieux encore, un intellectuel, alors reste sur les modèles classiques de chez NIKE, ADIDAS ou NEW BALANCE. ASICS, oublie, mon podologue-star me les a déconseillés (clic). Laisse tomber les tongues, les nuits sont fraîches à Bordeaux en avril. NEW BALANCE et NIKE oublie aussi et concentre-toi sur ADIDAS et l'effet BOOST.

Parce que je cours en ADIDAS ADIZERO BOOST et que si tu me lis, c'est que t'as confiance. Quand je t'aurai dit que je suis beau, chevelu, fameux nageur, cadre supérieur et diplômé de l'Université de Nancy II, tu n'auras plus aucune raison de douter de moi. En plus si tu chausses petit, tu seras le plus chanceux des hommes. Les ADIDAS ADIZERO BOOST sont à 105€ chez I-Run mais uniquement en pointure 40 (clic). Si tu as de grands pieds palmés comme Olof (pardon...), RDV chez WIGGLE, tu y trouveras ton bonheur avec l'ultimate collection pour 124€(clic). C'est pas donné-donné mais comme t'as déjà filé du pognon à Lagardère pour le dossard, t'es habitué à aider les firmes multinationales qui ne sont pas dans le besoin.

J'espère que tous mes conseils te sont utiles. Ce n'est pas facile tu sais de donner de bons conseils, il faut savoir allier courage, modestie, dents blanches et connaissances exceptionnelles. Autant de qualités dont je suis totalement dénué. Je n'en ai que plus de mérites.

A la semaine prochaine, bon entraînement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte