Magazine Santé

Votre smartphone pour détecter le VIH

Publié le 06 février 2015 par Antoinemoulin @medecinsurinter

Si vous pouviez dépister le VIH vous-même ? C’est le pari qu’ont lancé des ingénieurs américains de l’Université de Columbia à New York. Ce dispositif, connectable aux smartphones permet de dépister le VIH/Sida ou la syphilis en 15 minutes seulement.

Jusqu’à présent, il fallait se rendre au laboratoire pour faire un prélèvement sanguin pour détecter la présence du virus de SIDA ou de la syphilis dans le corps. Il fallait aussi patienter au moins 24 heures avant de recevoir le résultat de l’analyse. Grâce au dispositif en miniature proposé par les experts de l’Université de Columbia, cette procédure désagréable et longue pourra être évité. De plus, ce dispositif pourra être utilisé dans les pays en voie de développement qui n’ont pas les dispositifs médicaux nécessaires pour dépister le VIH.

Mesurant à peine 5 centimètres, l’accessoire en question peut effectuer une analyse sanguine. L’appareil dispose de toutes les fonctionnalités d’un système d’analyse disponible dans les laboratoires selon le professeur d’ingénierie biomédicale à l’université Columbia, Samuel Sia. C’est l’application installée sur un smartphone ou un ordinateur qui se chargera de détecter les marqueurs des virus dans le sang.

Des tests concluants

Les ingénieurs de l’Université de Columbia ont mentionné dans le communiqué de présentation de l’appareil paru dans la revue américaine Science Translational Medicine que des professionnels de santé au Rwanda ont testé l’efficacité du dispositif auprès de 96 femmes dans le cadre d’un programme de lutte contre la transmission du VIH/Sida. Il s’avère en effet que les résultats étaient concluants avec un taux de fiabilité oscillant entre 92 % et 100 %.

Alors qu’un budget de 18.450 $ est consacré aux frais occasionnés par les divers dépistages effectués à titre gratuit dans les laboratoires d’analyses médicales, il est tout à fait possible de réduire la dépense grâce au dispositif connecté de l’université Columbia. Ce petit appareil coûte effectivement 34 dollars ou environ 30 euros. De plus, ce dispositif ne consomme pas d’énergie ce qui le rend encore plus économique. Pour le moment, l’équipe américaine travaille encore sur la fiabilité des résultats fournis par l’appareil. Son objectif est d’exploiter toutes les fonctionnalités de ce gadget high-tech en vue de réduire les risques de propagation des IST surtout entre les femmes enceintes et leurs enfants à naître ; et de faire en sorte qu’il avantage bel et bien les patients. Les chercheurs entendent également à rendre possible son usage à domicile. Il faudra encore patienter avant sa mise en vente.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antoinemoulin 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine