Magazine Conso

[Zik] Death Cab For Cutie: art dramatique

Publié le 28 mai 2008 par Greg

Death Cab For Cutie n’a jamais cultivé le radicalisme. Son univers musical se caractérise par son goût pour la nuance, les mélodies fluides et l’envie d’afficher la fragilité.

Dans ses chansons, les drames peuvent être soulignés par une note abrupte ou même un simple silence. Son évolution artistique n’a jamais passé par aucun virage brusque. Du moins pas avant Narrow Stairs.

 

bilde_1.jpeg

Sur son huitième album, le groupe de Seattle se fait plus rock que d’ordinaire. Ça ne se sent pas tout de suite. Ce n’est qu’une minute et demie après le début de Bixby Canyon Bridge, qui ouvre l’album, qu’une batterie et une basse insistantes indiquent un changement de direction. Destination: une envolée rock atmosphérique un brin rugueuse dont les mouvements sont soigneusement calculés.

I Will Possess Your Heart, chanson fleuve de huit minutes, avance sur une ligne de basse tendue particulièrement éloquente. On est loin des débordements de testostérone d’Arctic Monkeys ou des Strokes, mais Death Cab For Cutie rock comme il n’a peut-être jamais rocké auparavant. Sans perdre son sens de la mesure.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg 171 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog