Magazine Politique

L’invention des mathématiques en egypte antique (noire)

Publié le 06 février 2015 par Blanchemanche
#Mathématiques #Histoiredessciences
Le papyrus Rhind (photo à droite) est un célèbre papyrus de la deuxième période intermédiaire qui aurait été écrit par le scribe Ahmès.
L’INVENTION DES MATHÉMATIQUES EN EGYPTE ANTIQUE (NOIRE)Son nom vient de l’Écossais Henry Rhind qui l’acheta en 1858 à Louxor, mais aurait été découvert sur le site de la ville de Thèbes. Au xxie siècle, il est conservé au British Museum (à Londres). Avec le Papyrus de Moscou, il est une des sources les plus importantes concernant les mathématiques dans l’Égypte antique.
Le papyrus Rhind et le calcul fractionnaire :
Il contient 87 problèmes résolus d’arithmétique, d’algèbre, de géométrie et d’arpentage, sur plus de 5 m de longueur (à l’origine) et 32 cm de large Le papyrus mathématique de Moscou (à gauche de l’image), aussi appelé papyrus Golenischev d’après le nom de son découvreur, Vladimir Golenichtchev, est un papyrus contenant des résultats mathématiques. Avec le papyrus Rhind, c’est un des deux fameux papyrus mathématiques égyptiens. Le papyrus mathématique de Moscou est le plus ancien, tandis que le papyrus Rhind est le plus grand.
Il possède 25 problèmes avec leurs solutions, dont les plus intéressants sont ceux traitant de la surface d’une demi-sphère et du volume d’une pyramide tronquée (voir géométrie dans l’Égypte antique).
http://afrikhepri.org/linvention-des-mathematiques-en-egypte-antique-noire/

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines