Magazine Bien-être

Les 5 bonheurs de la danse orientale !

Publié le 07 février 2015 par Mesclesdubonheur @marieDACRUZ1

Danse orientale : un voyage des mille et une nuits

Pour la plupart d'entre nous, danser procure souvent un immense bonheur, un bien-être qui défoule, apaise les tensions, désinhibe les plus timides et magnifie les corps...

Nous avons rencontré Sophia Sola, danseuse orientale, qui nous parle magnifiquement bien des bienfaits de cette danse des mille et une nuits ! Partons à sa rencontre...

La danse orientale évoque une féminité merveilleuse et un orient de rêve. Magique et envoûtante, cette gestuelle millénaire séduit de plus en plus de femmes en France. Elle affine la silhouette, sculpte la musculature et donne confiance en soi. Mais surtout, elle apporte tous les bonheurs d'une féminité épanouie. La joie et l'évasion à portée de main. Installez-vous sur le tapis volant...

Bonheur de libérer la taille

L'élégance n'est pas une question de mensurations mais de proportions. Quand les occidentaux découvrent l'orient, ils sont frappés par l'allure des femmes. Leur taille se déploie librement, sans être entravée par des corsets. Le corps s'ouvre depuis la ceinture scapulaire. La tenue de danse orientale perpétue cette aisance. Longue jupe féminine et pantalon ample se portent sur les hanches et rétablissent l'élégance naturelle de chaque silhouette féminine.

Loin des critères de la mode, l'image que nous renvoie le miroir nous réjouit et nous donne confiance.

Bonheur de l'isolation

La technique de la danse orientale est fondée sur l'isolation. Cela consiste à bouger une partie du corps sans faire bouger les parties qui y sont attenantes. Cette technique ne demande pas d'efforts, mais un peu de pratique. Le fait de porter son attention sur des mouvements concentrés permet de travailler la souplesse et la musculature profonde.

Visuellement, le résultat est impressionnant et nous rend conscients de notre corps.

Bonheur de la connexion avec soi

A l'origine, la danse orientale est une danse de soliste. La danseuse exprime par le mouvement un état de corps et un état d'esprit. En ce sens, la danse orientale n'est pas une discipline académique avec des modèles préétablis à atteindre. A partir du moment où la technique est juste, la danseuse improvise au fil de son ressenti. De prime abord, cela peut dérouter et c'est pour cela que les cours proposent des chorégraphies.

Toutefois, cette gestuelle immémoriale stimule la créativité féminine, et rapidement, danser spontanément devient une habitude !

Bonheur d'être femme

Danse pelvienne liée aux rites de fécondité ancestraux, la danse orientale célèbre l'énergie féminine. Sa technique ne contrarie pas le corps, et embellit toutes les morphologies. La danse orientale adoucit les gestes, donne une feinte indolence, apprend à maîtriser la vivacité. Elle nous autorise à explorer nos différent visages, nos âges passés et à venir, nos rêves et nos déceptions.

Grâce à la danse orientale, nous appréhendons la Féminité qui s'incarne dans les mouvements et dans la vie.

Bonheur d'ailleurs

Tissus chatoyants, ondoiements des voiles, ombres et lumières, parfums des jardins, et bruissement des murs d'eau. Cet orient est-il réel ou imaginaire ? Peu importe. Cela fait plusieurs siècles que l'orient désigne à la fois une zone géographique et une terre rêvée. Nous avons tous un orient, quelque part dans notre imaginaire.

L'exotisme de la danse orientale est un guide pour nous conduire loin de notre quotidien, dans un endroit qui nous est réservé, où nous sommes libres de nous laisser porter par d'autres musiques, par d'autres vêtements, d'autres gestes et un monde lointain.

" Je découvre la danse orientale à 20 ans durant une soirée dans un restaurant marocain.Aujourd'hui encore, je ne sais pas ce qui s'est passé ! Je ne me suis même pas dit que " j'allais faire ça ", j'étais déjà danseuse orientale en sortant du restaurant ! Je me suis inscrite à tous les cours de la ville, j'ai suivi des stages en France et à l'étranger. L'été de mes 22 ans, j'ai commencé ma carrière dans les restaurants. Je me suis installée sur la Côte d'Azur où j'ai dansé dans les restaurants et les soirées privées durant 10 ans. En 2013, sur les conseils de ma costumière et amie, j'ai créé le blog La danse orientale avec Sophia Sola pour partager mon expérience et mes connaissances. "Si vous avez des questions sur la danse orientale, ou si vous souhaitez organiser un atelier ou une soirée, n'hésitez pas à contacter Sophia : contact@ladanseorientale.frSource de l'article et Crédits photos : Sophia Sola
Les 5 bonheurs de la danse orientale !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mesclesdubonheur 2234 partages Voir son profil
Voir son blog