Magazine Maladies

Crampes musculaires

Publié le 07 février 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet


football

Les crampes sont des contractures musculaires très douloureuses. Elles ne sont pas réservées qu’au monde sportif car l’âge est aussi un facteur de risque.

Pourquoi avons-nous des crampes, peux-t-on les éviter, et comment les traiter?
Voici un petit point sur un grand mal…

Qu'est-ce qu'une crampe? SelectAfficher

La crampe est une contraction involontaire, brutale et douloureuse d’un segment de muscle ou de plusieurs muscles durant quelques secondes. Elle empêche une totale mobilité du membre touché. La douleur est augmentée à la palpation et aux mouvements. On peut sentir une induration.

La crampe du sportif

La crampe survient plus rapidement que la courbature,

  • après un exercice trop intense, sans échauffement préalable ou de trop longue durée
  • sur une lésion musculaire non totalement guérie
  • ou à la suite d’une forte transpiration.

Les crampes essentielles

Les crampes musculaires sont dites essentielles car sans cause apparente, concernent l’adulte quel que soit son âge mais touche préférentiellement le sujet âgé. On connait mal l’origine des crampes nocturnes du mollet et la raison pour laquelle elles surviennent de préférence la nuit ; il est possible que l’on puisse l’imputer à un manque d’eau ou de sels minéraux.

Facteurs favorisant les crampes SelectAfficher

Certains facteurs favorisent l’apparition de crampes comme:

Variations hormonales

  • La grossesse
  • La contraception
  • Les maladies hormonales (myxœdème, maladie d’Addison,diabète…)

Certaines maladies

  • La dialyse au cours de l’insuffisance rénale chronique
  • Les pathologies neurologiques touchant les nerfs périphériques (sclérose en plaques, poliomyélite, maladie de Parkinson…)
  • Les pathologies cardiovasculaires: cardiopathie, varices, artérites, maladie de Raynaud…
  • Les causes infectieuses d’origine virale: grippe, tétanos…

Autres causes

  • L’abus d’excitants: café, thé…
  • Les conduites addictives et, en particulier les toxicomanies, alcool.
  • Le froid.
  • Les causes orthopédiques (fractures, luxations, rééducation…)

Comment éviter les crampes? SelectAfficher

Certaines mesures simples ou précautions peuvent permettre d’éviter les crampes et tout traitement ne doit être envisagé qu’après échec de ces mesures préventives.

Alimentation

  • legumes
    Consommer suffisamment de glucides (sucre) avant l’effort (se référer à « Régime dissocié scandinave et ses dérivés ») mais aussi pendant l’effort si celui-ci est long ; sans oublier une ration de récupération adaptée en fonction de l’effort fourni.
  • Adopter une alimentation équilibrée et variée afin d’éviter toute carence vitaminique et/ou minérale. Tendre vers un bon équilibre acido-basique de l’organisme en privilégiant les aliments alcalinisant, les fruits, les légumes verts et diminuer l’apport de matière grasse contenu dans la charcuterie, les viandes grasses.
    Pour le potassium qui joue un rôle important dans transmission de l’influx nerveux, vous pouvez le trouver sur les aliments tels que les légumes secs, les germes de blé, les lentilles, les épinards
    Pour le magnésium, mangez des céréales, les légumes verts, le poisson et délaisser les produits raffinés comme le pain
  • Consommer un laitage à chaque repas (augmenter les apports en Calcium).
  • Consultez votre médecin si vous prenez un régime pauvre en sodium ou si vous prenez des diurétiques

Boisson

  • boisson
    Hydratez-vous
    suffisamment: buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour.
  • Choisir une eau minérale riche en magnésium.
  • Consommez peu d’eau avant l’effort, puis de façon plus importante après l’exercice physique
  • Veiller à ne pas consommer trop de café ou de thé avant l’effort ; la caféine pouvant favoriser l’apparition de crampes.
  • Réduisez votre consommation d’alcool.

Activité physique

  • Faites régulièrement une activité physique afin de faciliter la circulation sanguine.
  • Chez les sportifs, il est important de pratiquer un échauffement efficace avant l’effort afin de limiter l’apparition de crampes. Il doit être suffisamment long, progressif et adapté (étirements et assouplissements généraux, puis gestes spécifiques de votre discipline sportive).
  • Hydratez-vous. N’oubliez pas de boire avant, pendant et après l’effort, même lorsque vous nagez…
  • Au cours de l’effort; adoptez une bonne posture, variez les gestes au maximum pour éviter que les mêmes muscles soient sollicités en permanence. N’allez pas au delà de vos capacités, sachez vous arrêter au bon moment, faites régulièrement des étirements au cours de l’exercice
  • Ne pas cesser l’effort brutalement: Terminez votre activité physique en douceur par des étirements, afin de redonner de l’élasticité aux muscles contractés. Étirez vos muscles sans à-coups, 5 fois chacun pendant 10 secondes environ

Exercices pour prévenir les crampes

Pratiquez plusieurs fois par jour l’exercice suivant :

Tenez-vous debout, de face, à cinquante centimètres environ d’une paroi, puis appuyez-vous contre elle en pliant les bras et en gardant toute la plante du pied en contact avec le sol. Maintenez ensuite pendant dix à vingt secondes la position dans laquelle vous ressentez une légère tension du mollet. Relâchez. Vous pouvez sentir le muscle se décontracter. Au bout de quelques semaines, il est possible que les crampes disparaissent.

Chaleur

Prendre un bain chaud ou une douche chaude après l’effort pour détendre les muscles et apaiser la douleur. L’application locale de chaleur peut être poursuivie par des patchs ou des compresses chauffantes.

Actipoche, Compresse de lin cryo/thermo universelle, Coussin noyau de cerise Cervico®, Géo® Pack chaud/froid réutilisable, Nexcare® Coldhot…

Les médicaments qui provoquent des crampes? SelectAfficher


medicament-association
Certains médicaments peuvent provoquer des crampes comme les antiasthmatiques (terbutaline, salbutamol), les anti-cholestérol (statines), les antibiotiques de la famille des quinolones, les médicaments diurétiques, nifédipine, inhibiteurs de l’angiotensine II et ceux contre l’acné.
Les médicaments qui préviennent et traitent le paludisme, certains traitements contre le cancer (Cisplatine), contre l’infection par le VIH (sida), le lithium… peuvent aussi provoquer des crampes.

Que faire en cas de crampes? SelectAfficher

En cas d’apparition de crampes:

  • Étirer lentement le groupe musculaire concerné pendant une trentaine de secondes.
  • Masser simultanément pour favoriser le drainage vasculaire du muscle.
  • Contractez les muscles opposés à ceux qui vous font souffrir
  • Appliquez de la glace sur les muscles contractés (pack froid)
  • Reprendre l’activité lentement.
  • Prendre une douche chaude.

Quand faut-il consulter un médecin? SelectAfficher

  • medecin
    En cas de contractures musculaires chroniques, récidivantes, ou consécutives à un traumatisme ou à un accident.
  • En cas de claquages ou de déchirures musculaires
  • En cas de non amélioration au bout de 3 jours
  • En cas de fièvre
  • En cas de crampes apparaissant en période de canicule ou de fortes chaleur et qui durent plus d’une heure.
  • Si vous prenez un médicament contre le cholestérol et que vous ressentez des douleurs à type de crampes
  • Si de fortes douleurs subsistent après la disparition de la crampe.

Dans ces cas, une consultation médicale s’impose

Traitement des crampes

Quinine SelectAfficher

Quinine seule

La quinine (Hexaquine®) est le traitement de référence des crampes essentielles. La quinine est un stabilisateur membranaire qui diminue l’excitabilité au niveau de la plaque motrice, réduisant ainsi la contractilité du muscle et allongeant sa période réfractaire.

Indications: Traitement d’appoint de la crampe idiopathique nocturne de l’adulte, mais attention, seulement après échec ces mesures non pharmacologiques.  En l’absence de bénéfice après 4 semaines, le traitement par la quinine doit être arrêté.

Effets indésirables: Risque d’effets indésirables graves: thrombopénie, hémolyse, hépatite, allergie, troubles du rythme cardiaque (allongements de l’intervalle QT). Ces risques sont particulièrement présents chez le sujet âgé et apparaissent le plus souvent pendant les premières semaines de traitement. Ces effets indésirables ont contre-indiqués l’usage de la quinine aux États Unis comme traitement des crampes.

Contre-indications: Grossesse, myasthénies, troubles de la conduction intra ventriculaire et traitement concomitant à base de quinine (traitement antipaludéen) ou boissons à l’écorce de quinquina

Quinine + aubépine

Dans l’association de quinine + aubépine (Okimus®); laubépine, par ses propriétés relaxantes s’oppose à l' »effet garrot » induit par la contraction du muscle. De plus, ses propriétés sédatives contribuent à un meilleur sommeil en cas de crampes nocturnes

Posologie: La posologie habituelle est de 2 comprimés au dîner et 2 comprimés au coucher.

Contre-indications (celles de la quinine):Grossesse, myasthénies, troubles de la conduction intra ventriculaire et traitement concomitant à base de quinine (traitement antipaludéen) ou boissons à l’écorce de quinquina

Traitement local SelectAfficher

Masser les zones concernées avec une pommade à base d’Arnica montana: Arnican® gel, Arnigel® , Bio Arnica Gel® ou pommade décontracturante (méphénésine = Décontractyl®) ou baume antalgique anti-inflammatoire (Advilgel®, Baume Saint-Bernard®, lumbalgine®, baume Aroma®…)

Les solutions naturelles

Oligothérapie SelectAfficher

oligotherapie
Les oligoéléments permettent de traiter le terrain des personnes soufrant de crampes

Traitement symptomatique

  • Oligosol® magnésium en sublingual. A utiliser en alternance, un jour sur deux ou un jour sur trois.
  • Oligosol® phosphore est indiqué en association au magnésium. A utiliser en alternance, un jour sur deux ou un jour sur trois.

Traitement de terrain

Oligosol® Manganèse-Cobalt : 1 ampoule par jour en sublingual

Prévenir les crampes par les compléments alimentaires SelectAfficher

Magnésium

Le magnésium  joue un rôle clé dans le métabolisme musculaire en diminuant l’excitabilité des neurones et en ralentissant la vitesse de conduction des impulsions électriques via son interférence avec la libération d’acétylcholine à la jonction neuromusculaire.

Un manque de magnésium est le premier responsable de crampes chez les sportifs et les femmes enceintes notamment.

Concernant les compléments alimentaires, la dose journalière maximale de magnésium est de 300mg. A prendre en cure de 2 à 3 mois plusieurs fois par an si nécessaire.

Effets indésirables: au delà de 350mg/jour ou 5mg/kg, un effet laxatif est possible. Le magnésium peut interférer avec certains antibiotiques (quinolones, tétracyclines, aminosides ou vancomycine). Il faut donc le prendre à distance de ces antibiotiques

Contre indications: à éviter en cas d’insuffisance rénale

BION® Equilibre Magnésium, BIOPTIMUM Magnésium 300 +, DAYANG Magnésium B6, Formag, Magné Control, D-Stress®, GO VITAL Magnésium, StressPure®, Arkocéan Magnésium marin B6, Magnévie®, Arkovital® Magnésium et vitamine B6, MAGALITE®, NORMALITE® NERVEUX, Thalamag®…

Vitamines du groupe B

Une étude chez les femmes enceintes démontre également une diminution significative de la fréquence et de l’intensité des crampes grâce à une supplémentation en vitamines du groupe B (100 mg de vitamine B1 et 40 mg de vitamine B6)*

*Sohrabvand F, Shariat M, Haghollahi F. Vitamin B supplementation for leg cramps during pregnancy. Int J Gynaecol Obstet.2006;95(1):48–9

Vitamines + minéraux + Plantes + quiquina

Ces compléments alimentaires permettent de prévenir et/ou de soigner les Crampes, ainsi que de favoriser la relaxation musculaire.

– Favorisent le confort musculaire.
– Repoussent les limites de la fatigue.
– Aident à réduire les effets de l’acidité.

Myocontrol®, Cramp Control®…

Homéopathie SelectAfficher

  • Prévention et traitement des crampes: Sportenine®: comprimés à sucer 1 toutes les heures après l’effort jusqu’à disparition complète des douleurs
  • Crampes subites, apparition et disparition brusque, aggravé par le froid: Cuprum metallicum 4CH
  • Crampes améliorées par la flexion du membre ou par une pression forte: Colocynthis  5CH

Aromathérapie SelectAfficher

Précautions avant d’utiliser des huiles essentielles

interdit-femme-enceinte
Avant d’utiliser pour la première fois une ou plusieurs huiles essentielles, il faut dépister une intolérance ou une allergie. Avant d’appliquer une HE sur la peau, et principalement quand il s’agit d’un enfant, faire un test: sur la face interne de l’avant bras, appliquer quelques gouttes du mélange avant de l’utiliser. En cas d’allergie ou d’intolérance, apparaîtront rapidement rougeur et démangeaisons. Dans ce cas, ne pas faire le traitement.

Eviter toute exposition solaire dans les 3 heures qui suivent l’application d’une ou de plusieurs huiles essentielles sur la peau.

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Les huiles essentielles antispasmodiques et musculotropes

A visée myorelaxante et décontracturante, le traitement aromathérapique associe des huiles essentielles ayant pour principe actifs des esters (salicylate de méthyle), des éthers (chavicolméthyléther), des phénols ou des cétones (camphre). Ces HE sont antispasmodiques et musculotropes:

  • HE gaulthérie,
  • HE Basilic tropical (Ocimum basilicum var basilicum),
  • Huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis CT camphora),
  • Huile essentielle de lavandin super (Lavendula CT super),
  • Huile essentielle de cannelier de Ceylan feuilles (Cinnamomum verum).
  • HE Menthe : 2 à 3 gouttes en une seule fois en application locale diluée à 20% dans 80% d’extrait huileux de Millepertuis en massages.

Ces HE s’appliquent diluées dans une huile végétale 3/jour ou selon les besoins

Formule aux huiles essentielles

  • aromathérapie
    HE Lavandin 3 gouttes
  • HE Gaulthérie 2 gouttes
  • Huile végétale 5 gouttes

Mélanger et appliquer localement en massages doux

Les prêts à l’emploi

Gels de massage : Ces gels de massage sont fortement concentrés en huiles essentielles traditionnellement utilisées pour leurs actions anti-inflammatoire, anti-douleur et relaxante musculaire comme le genévrier, la gaulthérie, le petit grain combava, la menthe, la verveine exotique, le thym, la térébenthine. Ils sont enrichis aussi en extraits végétaux d’origine naturelle d’Harpagophytum, de Cassis et d’huile végétale de calophylle aux propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales, reconnues pour soulager les douleurs des muscles ou articulations raidies

Ostéoroma® gel de massage, Ostéoroma® Mouvements, Ostéoroma® Roll-on Décontractant…

Huiles de massage : Ces huiles de massage contiennent des huiles essentielles de Ravintsara, de Petit grain bigaradier, de Lavandin super, de Menthe des champs, de Gaulthérie, d’Armoise herbe blanche, d’Eucalyptus citronné, de Camomille romaine, de Laurier noble….
Leur application soulage les contractures musculaires, contribue à améliorer la mobilité et la qualité de sommeil.

Huile de massage détente du dos et de la nuque Kine+4…

Bain spécial articulations et tensions musculairesLes 14 Huiles essentielles de ce bain aromatique ont des vertus anti-inflammatoires, antalgiques, anti-raideur et anti gonflement. Elles sont apaisantes et décontracturantes.
Conseils d’utilisation: Verser 1 à 2 bouchons dans la baignoire déjà remplie. Agiter pour bien répartir. Peut s’utiliser en bain de pieds ou sous la douche (1 bouchon). Ne pas verser dans la baignoire vide en raison de la teneur élevée en huiles essentielles. Une fois le bain terminé, ne pas se rincer.
Précautions d’emploi: Ne pas appliquer pur sur le visage et les muqueuses (entrejambe). Déconseillé aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes.

Puressentiel® articulations bain

Homéopathie SelectAfficher

Liens utiles SelectAfficher

http://entrainement-sportif.fr/crampe.htm

La sélection de votre pharmacien

crampes selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: fév 7, 2015 @ 12 h 52 min


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte