Magazine Culture

MAGRITTE 2015 : Merci à Julie Gayet d’être venue malgré son agenda de ministre.

Publié le 08 février 2015 par Misteremma @misteremma

Voici le palmarès complet des Magritte du Cinéma Belge version 2015. La presse titre déjà le sacre – enfin- des frères Dardenne sur leur territoire. Ce serait déjà bien court pour évincer les autres lauréats de cette soirée menée de main de maître par Charlie Dupont. Quelle joie de lire les nombreux tweets élogieux sur la prestation de l’acteur et ami Charlie. Je ne peux qu’imaginer voir Tania (Garbarski) et Charlie rentrant chez eux et se remémorant cette magnifique soirée en compagnie des vedettes belges mais aussi de Pierre Richard. Un sans faute rempli d’humour et de dérision très belge.

Dans les bons mots de cette soirée, les internautes retiennent la phrase du Président, François Damiens : Merci à Julie Gayet d’être venue malgré son agenda de ministre. Et ceux de Nicolas Bedos hilarant : Je me sens très belge. Je suis moi-même alcoolique depuis 1996.

Pour ma part, je suis content pour Fabrizio Rongione, Vincent Patar et Stéphane Aubier, content aussi pour Soldout et PuppyLove. Content pour Nabil Ben Yadir qui avec ses deux prix (meilleure actrice dans un second rôle et meilleur montage) ne démérite pas. Pas son genre de Lucas Belvaux s’est fait remarqué, tout comme le film flamand Marina qui remporte autant de prix que les Deux jours, une nuit.

Je reste surpris du lauréat du Meilleure Premier Film et très content pour Sylvestre Sbille même si personnellement, j’aurai voté pour Puppylove de Delphine Lehericey ou Tokyo anyway de Camille Meynard.

Meilleur film
Deux jours, une nuit de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
Henri de Yolande Moreau
La marche de Nabil Ben Yadir
Les rayures du zèbre de Benoît Mariage
Pas son genre de Lucas Belvaux

Meilleure réalisation
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne (Deux jours, une nuit)
Yolande Moreau (Henri)
Nabil Ben Yadir (La marche)
Lucas Belvaux (Pas son genre)

Meilleur film flamand
I’m the same I’m an other de Caroline Strubbe
Labyrinthus de Douglas Boswell
Marina de Stijn Coninx
Welcome home de Tom Heene

Meilleur film étranger en coproduction
Je fais le mort de Jean-Paul Salomé
Minuscule, la vallée des fourmis perdues de Hélène Giraud & Thomas Szabo
Une promesse de Patrice Leconte
Violette de Martin Provost

Meilleur scénario original ou adaptation
Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne (Deux jours, une nuit)
Yolande Moreau (Henri)
Nabil Ben Yadir (La marche)
Lucas Belvaux (Pas son genre)

Meilleure actrice
Ben Riga (Je te survivrai)
Déborah François (Maestro)
Emilie Dequenne (Pas son genre)
Pauline Etienne (Tokyo fiancée)
Manah Depauw (Welcome home)

Meilleur acteur
Fabrizio Rongione (Deux jours, une nuit)
François Damiens (Je fais le mort)
Benoît Poelvoorde (Les rayures du zèbre)
Bouli Lanners (Lulu femme nue)

Meilleure actrice dans un second rôle
Christelle Cornil, Catherine Salée (Deux jours, une nuit)
Lubna Azabal (La marche)
Anne Coesens (Pas son genre)

Meilleur acteur dans un second rôle
David Murgia (Je te survivrai)
Olivier Gourmet (La marche)
Jérémie Renier (Saint Laurent)
François Damiens (Suzanne)

Meilleur espoir féminin
Ambre Grouwels (Baby balloon)
Evelien Bosmans (Marina)
Hande Kodja (Rosenn)
Emilie Maréchal (Tokyo anyway)

Meilleur espoir masculin
Corentin Lobet (Je fais le mort)
Marc Zinga (Les rayures du zèbre)
Matteo Simoni (Marina)
Benjamin Ramon (Tokyo anyway)

Meilleure image
Manu Dacosse (L’étrange couleur des larmes de ton corps)
Philippe Guilbert, Virginie Saint-Martin (Le goût des myrtilles)
Hichame Alaouié (Tokyo fiancée)

Meilleur son
Benoît De Clerck, Thomas Gauder (Deux jours, une nuit)
Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys (L’étrange couleur des larmes de ton corps)
Henri Morelle, Luc Thomas (Pas son genre)

Meilleurs décors
Igor Gabriel (Deux jours, une nuit)
Julia Irribarria (L’étrange couleur des larmes de ton corps)
Hubert Pouille (Marina)

Meilleurs costumes
Jackye Fauconnier (L’étrange couleur des larmes de ton corps)
Catherine Marchand (Marina)
Claire Dubien (Tokyo fiancée)

Meilleure musique originale
Wim Willaert (Henri)
Frédéric Vercheval (Pas son genre)
Soldout / David Baboulis et Charlotte Maison (Puppylove)

Meilleur montage
Marie-Hélène Dozo (Deux jours, une nuit)
Damien Keyeux (La marche)
Ludo Troch (Pas son genre)

Meilleur court métrage
En attendant le dégel de Sarah Hirtt
La bûche de Noël de Stéphane Aubier & Vincent Patar
La part de l’ombre de Olivier Smolders
Les corps étrangers de Laura Wandel

Meilleur long métrage documentaire
L’âge de raison – Le cinéma des frères Dardenne de Alain Marcoen et Luc Jabon
Quand je serai dictateur de Yaël André
Rwanda, la vie après – Paroles de mères de Benoît Dervaux et André Versaille
Waiting for August de Teodora Ana Mihai

Meilleur premier film
Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Le vertige des possibles de Vivianne Perelmuter
Marbie, star de Couillu les 2 Eglises de Dominique Smeets
Post partum de Delphine Noëls
Puppylove de Delphine Lehericey
Tokyo anyway de Camille Meynard
Yam Dam de Vivian Goffette

Magritte d’honneur
Pierre Richard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte