Magazine Info Locale

Le PS va jouer sur la peur

Publié le 08 février 2015 par Jplegrand

Après les résultats à l'élection partielle de ce dimanche, le PS va jouer sur la peur du FN pour essayer de mobiliser l'électorat de gauche aux prochaines départementales.

Mais tout le monde le comprend, ce qui est en cause , c'est la politique intolérable du Parti socialiste, son cliéntélisme, son alignement sur les thèses néo-libérales, son manque de courage politique, et surtout son opportunisme permanent qui lui a permis de s'adapter à certaines situations mais qui progressivement réduit sa base électorale.

L'électorat populaire de l'UMP n'a pas eu peur de rejoindre le FN en mettant un bulletin d'extrême-droite dans l'urne. L'UMP qui a été au pouvoir est de moins en moins crédible. Son adhésion totale au néo-libéralisme, son alignement sur les Etats-Unis, son adhésion à une Europe de la grande finance en fait une force qui conduit l'électorat de droite à se tourner vers le FN

Je le dis, je le redis, il n' y aura aucune issue avec l'extrême-droite, ni avec l'UMP, ni avec le PS et leurs satellites.

Le PC n'est plus crédible non plus passant son temps au sein d'une stratégie de front de gauche qui a montré son incapacité à renouer avec les milieux populaires et ouvriers parce qu'il colle au PS pour des raisons purement électoralistes.

Alors que faire ?

Il est urgent de construire autre chose : de créer un grand mouvement citoyen autonome, indépendant de l'oligarchie économique et politique de ce pays et militant contre le néo-fascisme. J'appelle les démocrates, les militants sincères attachés à la démocratie et à la république à quitter les partis actuels et à créer un mouvement populaire national et démocratique s'opposant au néo-fascisme, au néo-libéralisme, agissant pour répondre prioritairement aux besoins des ouvriers, des salariés et favorisant l'entrepreneuriat, l'initiative économique privée et sociale des citoyens, imposant des règles contraignantes à l'oligarchie financière et refondant les institutions pour donner plus de pouvoir aux citoyens partout dans la société.

Les partis actuels ont des idéologies dépassées qui nient la dialectique nécessaire entre épanouissement individuel et action collective, entre grands projets socio-économiques et mobilisation des gens par leur éducation, leur formation et surtout leur reconnaissance sociale.

Pour les futures élections départementales, puisque la force citoyenne que j'ai représentée aux municipales ne peut pas se présenter parce qu'il faut de l'argent et que nous n'en avons pas suffisamment , j'appelle les citoyens à voter blanc et à exiger que le vote blanc soit reconnu comme un vote politique exprimé. En effet cette bataille du vote blanc dans le contexte actuel doit être menée car à ce jour les décrets qui reconnaissent le vote blanc comme un vote citoyen exprimé ne sont pas parus.

Dans le canton de Creil-Verneuil, ni le candidat UMP, ni Villemain (PS), ni Boulhamane, ni le candidat du FN, ni celui du PC-Vert, changeront les choses parce qu'ils sont tous les purs produits d'un système de moins en moins démocratique, d'un système qui méprise les citoyens ou qui cherche à les acheter, d'un système qui n' a plus rien à voir avec les idéaux républicains. Ne parlons pas de l'ex-candidat UDI, Aziz Senni, qui est venu faire un tour aux municipales et qui est reparti parce qu'il a fait un score en dessous de 5%, lui qui jurait qu'il sauverait Creil. Encore un triste exemple de ce que je nomme "les politiciens" ! Tous sont des politiciens qu'il faudra à terme dégager pour laisser la place à une démocratie vivante faisant appel à l'intelligence, au partage, au respect et non aux discours clientélistes, communautaristes, sectaires qui divisent les gens.

Si les néo-fascistes du FN progressent tant, qui en est responsable ?. Ils ont tous joué avec le feu. Plus aucune confiance ne doit être accordée à tous ces gens. Il est temps de préparer le sursaut républicain et démocratique qui construise une nouvelle identité nationale qui se nourrit du partage et de la reconnaissance des identités singulières de nos diverses origines reconnues par les valeurs universelles des droits de l'homme et garanties par un vrai projet laïc à faire vivre ensemble. Cela ne peut se faire sans les citoyens.

Les citoyens sont donc responsables de l'avenir : ou bien ils laisseront les bandits de la politique poursuivre leur œuvre périlleuse qui conduit au néo-fascisme qui satisferait une partie de l'oligarchie économique ou bien ils décideront qu'ils sont eux les citoyens, capables de prendre en main les affaires politiques du pays en s'auto-organisant et en créant un grand mouvement populaire.

Utopie ? La situation est ouverte et les citoyens doivent se réapproprier la politique sinon les politiciens les mèneront au désastre. Citoyens croyez en votre force et votre intelligence, organisez vous !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jplegrand 1025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine