Magazine Côté Femmes

[Avant/Après] Comment lutter contre l'acné hormonale?

Publié le 08 février 2015 par Junkan @JunkanMood
blog beaute acne hormonale traitement
Je vais commencer par vous planter le décor, parce qu'en matière de soin de la peau, il est toujours important de savoir sur quelle nature et historique on se base.
Pendant toute mon adolescence je n'ai eu aucun, je répète - aucun - problème de peau. Alors que tous mes petits camarades de classe se battaient avec leurs pustules et leur peau luisante, je me baladais avec une parfaite peau de bébé. L'acné, je ne connaissais pas, et j'étais même ravie d'avoir un ou deux points noirs par-ci par-là juste pour le plaisir de les voir sortir.
Rassurez-vous, il y a une justice, à mon entrée en fac j'avais encore un appareil dentaire.
Et puis je n'ai pas échappé à l'acné longtemps. Je devais avoir 21 ans quand j'ai voulu tester l'implant contraceptif, et l'un des principaux effets secondaires a justement été le front recouvert de boutons, bien rouges, bien blancs, bien gras. Mais dès que j'ai retiré le bordel, les boutons sont partis avec.
L'année suivante, c'est un traitement médical assez lourd qui m'a refait revivre ça, à moindre mesure. Et vu tout le reste, les boutons je m'en cognais pas mal.
Mais de mes 23 ans à mes 28 ans, j'ai été à peu près peinarde. Bon, j'avais bien un petit bouton de temps à autre, mais rien de bien méchant. Dans ma tête, j'approchais de la trentaine et j'étais débarrassée de ce calvaire, qui chez moi ne se localise que sur le front. C'est déjà ça vous me direz, mais ça reste complexant.
Jusqu'à ce que je change de nouveau de moyen de contraception. Oh, ce n'est pas venu tout de suite, ça a attendu 6 mois, et puis c'est allez crescendo... En fonction de mon cycle menstruel, j'avais des crises, des cessions fabuleuses de bourgeonnement qui n'avaient pas le temps de partir vraiment avant la suivante. Gommages, nettoyants spéciaux pour peau grasse, démaquillage à l'huile, lotion, tonique, crème hydratante, visiblement, je n'avais pas forcément la bonne routine non plus.
Donc en décembre, j'ai remis les choses à plat, j'ai décidé de foutre un peu la paix à ma peau et de demander conseil en pharmacie pour repartir sur de bonnes bases. Et j'ai pensé à prendre des photos au fur et à mesure pour pouvoir vous montrer ça et peut-être donner espoir à celles qui vivent la même chose.

Quand j'ai commencé, j'avais le front plein de boutons rouges et voyants, mais aussi très granuleux, comme si tout plein de petits boutons attendaient eux-aussi de sortir. Même avec du maquillage, les rougeurs ressortaient, et les reliefs aussi. Et je déteste ça, clairement.
Commençons par la nature de ma peau : sèche. Oui, j'ai la peau sèche, à tendance eczémateuse, sauf sur le front. Et mon acné ne vient pas d'un excès de sébum naturel, mais temporaire, en fonction de mon cycle. Toi aussi, kiffe être une femme.
Pour lutter contre mon acné, j'utilise donc tous les produits que vous avez vu en photo en haut de ce billet mais pas tous à la même fréquence, et heureusement. J'avais grandement besoin de laisser ma peau se reposer, en ne lui infligeant que de bons produits. Et quelques règles:
Règle #1 : plus d'eau du robinet sur le visage. Jamais. C'est caca, c'est calcaire.
Règle #2 : plus de décapage, à peine de nettoyage. Sinon, elle se venge à coup de sébum.
Règle #3 : pas toucher les boutons! Jamais. C'est pire! Mais je n'y arrive pas trop, donc j'ai une roue de secours.

Au quotidien

[Avant/Après] Comment lutter contre l'acné hormonale?
Je me maquille tous les jours de la semaine, et parfois aussi le weekend. Le matin, je ne mets qu'un peu d'eau thermale sur mon visage, en laissant pénétrer. Soit celle d'Avène, soit celle de La Roche Posay, les deux sont bien, même si celle de La Roche Posay laisse ma peau un peu plus douce.
Le soir, je démaquille à l'eau micellaire Créaline de Bioderma, je pshite à l'eau thermale, et une fois que ça a pénétré, j'hydrate, avec deux produits différents :  l'Effaclar de La Roche Posay sur le front et les tempes, qui sont touchés par l'acné, et la crème réconfortante au beurre de karité de Nivea Baby  en fine couche sur le reste du visage et sur le cou (et sur tout le corps en fait, parce que je l'aime d'amour).
Cette routine quotidienne est non agressive, nettoie suffisamment, et hydrate chaque zone de manière adaptée. 

Le week-end

[Avant/Après] Comment lutter contre l'acné hormonale?
Une fois par semaine, le dimanche soir généralement, je nettoie ma peau plus en profondeur, soit avec le gel moussant Sebium de Bioderma pour peaux mixtes et grasses, avec la brosse Kiko, et surtout localisé sur le front, soit avec l'exfoliant aux fruits rouges de Bio Beauté by Nuxe. Et surtout, je rince à l'eau thermale, en vaporisant une bonne dose, en passant un coton sur l'ensemble du visage, puis en revaporisant jusqu'à rinçage complet.
J'alterne les deux produits une semaine sur deux, pour donner de l'éclat au teint, et déboucher les pores, et ce rythme évite que ma peau soit décapée et sur-réagisse.
[Avant/Après] Comment lutter contre l'acné hormonale?

Au besoin

[Avant/Après] Comment lutter contre l'acné hormonale?
Et puis j'ai deux produits en complément de tout ça, que je n'utilise qu'au besoin. Le Cicaplast de La Roche Posay, pour quand je n'ai pas pu m’empêcher de percer un bouton ou de faire sortir un point noir à la barbare. Après avoir désinfecté, j'en pose une couche, localisée, sur le chantier, pour que ça cicatrice plus vite et que ça laisse le moins possible de trace.
Enfin, comme pas mal de mes boutons sont des points noirs qui finissent par s'inflammer, je pose un patch  Diadermine sur mon front et mon nez environ 1 fois par mois, histoire de désincruster un peu plus. Alors ça n'enlève pas tout, je n'ai pas encore trouvé de produit miracle à ce niveau, mais à en juger par ce qui se colle dessus à chaque fois, ça permet tout de même de vider quelques pores sans avoir à me triturer la peau et c'est toujours ça de gagné!

Le résultat, il est là : après un mois de cette routine, ma peau va beaucoup mieux. Bien sûr, j'ai encore quelques petites rougeurs, et de temps à autre j'ai un bouton volumineux, mais dans l'ensemble mon front est redevenu lisse, donc ces imperfections se camouflent bien plus facilement.  Et j'assume de nouveau de sortir sans maquillage le weekend, ce qui n'était plus le cas avant.
Il me reste encore un peu de chemin à faire, mais je n'ai changé de routine que depuis 1 mois et demi. Je trouve que le changement a été plutôt rapide, et en plus de tout ça, je gagne un temps fou en utilisant moins de produits. J'ai été pendant des années adepte du mille-feuille, mais est venu un moment où ça ne convenait plus à ma peau, non pas parce que le principe en soi est mauvais, mais parce que mon corps en a décidé autrement. Et face aux hormones, je crois qu'il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de préparer un terrain le plus sain possible, afin que le sébum ne puisse pas développer trop de monstruosités.
Voilà pour mon expérience personnelle avec l'acné hormonale et son traitement, si vous avez le même genre de problème, j'espère que ça aura pu vous donner quelques idées. Mais si ça persiste, ne vous acharnez pas et consultez un dermatologue, évidemment.
Si vous avez des questions ou astuces à votre tour, les commentaires sont là pour ça!
xx

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Junkan 2433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine