Magazine Info Locale

Le financement citoyen a de l'énergie à revendre

Publié le 08 février 2015 par Blanchemanche
#transitionenergetique

Le projet de panneaux photovoltaïques installé sur les hangars de la société Abaux à La Trimouille a les faveurs des investisseurs. - Le projet de panneaux photovoltaïques installé sur les hangars de la société Abaux à La Trimouille a les faveurs des investisseurs. - drLe projet de panneaux photovoltaïques installé sur les hangars de la société Abaux à La Trimouille a les faveurs des investisseurs. - dr

suivanteprécédenteLe projet de panneaux photovoltaïques installé sur les hangars de la société Abaux à La Trimouille a les faveurs des investisseurs. - drL’appel à souscription pour le financement citoyen de deux projets de parcs photovoltaïques dans la Vienne va s’achever. Il est encore temps d’investir.

Le financement citoyen a de l'énergie à revendre
" De l'électricité pour tout Dienné "

 Certes, il est encore prématuré de faire les comptes car la période de souscription démarrée en novembre s'étire jusqu'au 15 février. Mais les promoteurs perçoivent déjà la tendance sur l'investissement participatif concernant deux projets solaires portés par Sergies, filiale du syndicat Énergies Vienne pour les énergies renouvelables.29 % de l'objectif à Dienné, 70 % à La TrimouilleQuels sont-ils déjà ? Un parc photovoltaïque de 430.000 € installé sur les hangars de la société Abaux à La Trimouille et un autre de 440.000 € perché sur des bâtiments du GAEC de la Voie à Dienné, financés par l'épargne citoyenne respectivement à hauteur de 80.000 € et 90.000 €
 « Chacun peut investir à partir 25 € et sera remboursé par l'électricité revendue plus des intérêts », rappelle Marie Pons, cofondatrice de Lumo, site Internet de financement participatif ancré à La Rochelle en charge de la collecte des fonds.
Qu'en est-il alors ? « Nous sommes à 160 épargnants dont 15 % d'habitants de la Vienne. C'est satisfaisant mais on pensait que cela se ferait plus vite et plus localement. L'appropriation locale du projet fait encore un peu défaut. »
Et pour quel montant s'engagent les souscripteurs ? Marie Pons : « En général, c'est entre 25 et 100 € ou entre 1000 et 2000 €, le plafond autorisé. »
Globalement, ça donne quoi alors ? Jeudi, à dix jours de l'échéance, les compteurs étaient bloqués à 30.000 € environ pour Dienné et 50.600 € environ pour La Trimouille. Soit 29 % et 70 % des objectifs de départ. « Il reste encore un peu de temps pour se mobiliser », observe sereinement Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies." Développer cette forme de financement "C'est qu'il y a zéro risque. « Pour nous, c'est une opération neutre. Ce qui ne sera pas couvert par le financement participatif sera pris en charge par l'emprunt bancaire octroyé auprès du Crédit Coopératif pour chaque projet. »
Emmanuel Julien voit déjà un coup plus loin. « Il est intéressant d'expérimenter cette nouvelle forme de financement que les élus et le syndicat souhaitent développer à l'avenir. » La balle est dans le camp des citoyens.la questionQui est Lumo, en charge de la collecte des fonds pour le financement citoyen ? « Nous sommes une entreprise sociétale dont la mission est de contribuer au financement de la transition énergétique en faisant participer les citoyens sur des projets collectifs d'énergies renouvelables, répond Marie Ponscofondatrice de cette plateforme de financement participatif sur Internet(1)Nous bénéficions de l'agrément Économie Sociale et Solidaire. »économieDes panneaux d'origine châtelleraudaiseEmmanuel Julien insiste sur l'origine des panneaux photovoltaïques installés à La Trimouille et à Dienné. « Ils sont produits par VHM Énergie à Châtellerault », indique le leader de Sergies. Ces projets sont donc porteurs pour l'économie locale. (1) www.lumo-france.comle chiffre150Comme le nombre d'investisseurs du Poitou-Charentes que le Club des Entrepreneurs du Sud-Vienne, présidé par Vincent Morlat, se propose de rassembler, dont 100 dans la Vienne, pour soutenir les projets Lumo. Une réunion d'information aura lieu à l'hôtel-restaurant " Les Orangeries " à Lussac-les-Châteaux, mardi 10 février au matin, pour présenter en détail les différents projets.en vueL'éolien aussi dans le vent participatifSergies n'en est pas à son coup d'essai en matière de financement citoyen. « L'été dernier, relève Emmanuel Julien, notre première opération a eu pour cadre le parc éolien du Sud-Vienne en relation avec le Crédit Agricole. On avait signé une convention de cofinancement. » Du 4 juin au 16 août 2014, les investisseurs avaient la possibilité de souscrire dans les agences de la banque dans le Sud-Vienne à partir de 100 € et dans la limite de 7.500 €. « Cela a bien marché puisque nous avons eu 200 souscripteurs », précise le responsable de Sergies.Jean-François Rullierhttp://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2015/02/08/Le-financement-citoyen-a-de-l-energie-a-revendre-2214685

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog