Magazine Bd

Sans Pardon (Récit complet)

Publié le 09 février 2015 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique : « Sans Pardon »

Dessin de Hermann, Scénario de Yves H,

Public conseillé : Adultes

Style : Western, Drame
Paru aux éditions « Le Lombard », le 05 janvier 2015, 58 pages couleurs
Share

L’Histoire

1876, USA, Wyoming : Buck Carter est un « outlaw » de la pire espèce. Il est sans foi ni loi et surtout d’aucun secours pour sa famille qu’il abandonne à ses ennemis impitoyables sans même se retourner. Alors lorsque sa route croise celle de son fils devenu à son tour un hors la loi, la voie du rachat s’ouvre à lui…

Sans Pardon (Récit complet)
bouton_amazon

Sans_pardon_Couverture
sans_pardon_Page06
sans_pardon_Page07
sans_pardon_Page08
Sans-Pardon_Page05
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Le Scénario

Hermann revisite un genre qui lui est cher, le western. Mais attention, oubliez la série «Comanche», son héros « Red Dust » ou « Chihuahua Pearl »… Associé à son fils Yves, Hermann nous propose… un western crépusculaire :
Pas de héros mais plutôt des anti-héros qu’il est difficile de différencier de leurs ennemis tant leurs actions entremêlent le mal et le bien…
La violence est omniprésente : tortures, exécutions, le sang et la poudre ne manquent pas !
Une noirceur permanente : si l’espoir existe, ce n’est pas dans cet album qu’on le rencontrera.

Le Dessin

Les paysages du Wyoming sont très beaux et sont bien mis en relief par l’aquarelle d’Hermann. Leur beauté contraste d’ailleurs avec la galerie de trognes déformées par la colère, la peur ou la souffrance qui peuplent l’album. Les scènes d’action sont également bien différentes avec une palette de marrons et de gris propres à cet univers de poussière, de boue et d’obscurité. Je vous l’avais dit, on n’est pas là pour rigoler.

Pour résumer

Hermann et Yves H signent à nouveau un album en duo d’une noirceur inégalée. Cette fois, il s’agit d’un western crépusculaire, sombre et violent, qui nous tient en haleine jusqu’au bout.
A quand un projet un peu plus léger, plus envoutant ou plus distrayant ? Ou est-passé l’humour de Kurdy Malloy ?

Sans Pardon (Récit complet)
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines