Magazine Société

Fontenay et Brovary ou deux combats pour le vivre ensemble

Publié le 09 février 2015 par Micheltabanou
Bien arrivé et impossible de lâcher l'Ukraine et spécialement notre ville jumelle,Brovary, de la tête. Outre les dossiers à ouvrir dans les jours prochains pour renforcer notre collaboration et que je présenterai au Maire pour faire la synthèse de ce voyage exploratoire avec l'important volet humanitaire du projet de l'association " Les Amis de Brovary " j'ai en mémoire numérique de nombreux documents dont deux vidéos que vous présenterai rapidement. Deux vidéos qui témoignent du sens humanitaire et solidaire de la mission entreprise par Fontenay-sous-Bois à Brovary. De retour je prends encore plus conscience des périls qui menacent. En Ukraine c'est la revendication identitaire, nationaliste poussée à l'extrême dans une sorte de schizophrenie par le voisin russe et l'ours Poutine... Un vivre ensemble qu'il veut rendre impossible. Mais en France se profile aussi l'impossibilité d'un vivre ensemble avec comme illustration de cette honte un FN qui progresse, qui progresse comme la vilaine petite bête des comptines enfantines...mais nous ne sommes plus dans le monde des comptines! Un vivre ensemble sous la menace d'une Peggy la Cochonne qui fait son credo de l'inégalité des races et qui sans un léger sursaut des électeurs de gauche aurait franchi facilement la barre des 50%. Credo de l'inégalité des races qui s`exprime ainsi crûment:

"rien dans les propos de Jean-Marie Le Pen sur l'évidente inégalité des races ne tombe sous le coup de la loi. [...] L'observation que les enfants d'origine vietnamienne s'adaptent généralement mieux aux études et au travail que ceux de l'immigration africaine est le fait de tous les enseignants, même de gauche. Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l'épanouissement de l'esprit, des arts et des lettres à celles des Huns et des Bantous."

Elle concluait que le Front national "n'est ni raciste ni antisémite", mais "défend les droits prioritaires des Français chez eux".

Je reviens d'Ukraine et voilà l'affligeant spectacle qu'il m'est offert de voir. La France de la bêtise se lâche et la droite UMP se fracture sur le mur républicain. C'est une question qu'il faudra poser dans la campagne des départementales à la candidate UMP quand le ni ni se reporte sur l'inégalité des races. Quand le ni ni de son parti favorise l'expression de la betise, de la haine de l'altérité ou de la supériorité d'une race sur une autre. Il faudra un jour que la France rende compte de cette dérive. Je reviens d'Ukraine avec la guerre et son outrage à l'humanisme et je sens une France avec une menace assortie d'un soutien complaisant de la droite traditionnelle qui préfère vendre son âme à l'infâme. Seules quelques rares consciences dans cette UMP fracturée ont su élever le ton. Il faut s'en féliciter.

Quand à moi mon credo est fait! C'est la victoire sur notre canton du front républicain illustre par la candidature de les amis Gilles Saint-Gal et Sokona Niakhate. J'en appelle les socialistes à soutenir cette candidature. Les socialistes dont l'engagement répond naturellement à la définition générique du terme et non à la lecture forcément interprétative et réductrice d'une petite carte figurant l'appartenance à un Parti qui porte aujourd'hui une lourde responsabilité sur le délitement de notre société.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine