Magazine Société

Brovary ou le partage d'impressions au moment du départ

Publié le 09 février 2015 par Micheltabanou

Décollage sous les flocons. L'Ukraine au cœur de tous les débats ces derniers jours m'apparaît du hublot comme une vaste mosaïque blanche avec cette alternance de forêts et de vastes champs. Un air paisible, calme se dégage de cette vue aérienne. J'ai quitté des amis au regard anxieux et soucieux de ce qui se joue à Moscou. J'ai croisé parfois l'insouciance ou bien plus cette fatalité slave dans les rues enneigées de Brovary et de Kiev avec une guerre qui n'est pas encore là mais qui est dans toutes les têtes. C'est dimanche et les gens sont au marché de Brovary. Un marché animé et coloré mais avec les prix des denrées en augmentation. Un marché qui fait concurrence au supermarché qui lui fait face; supermarché des produits de la mondialisation! J'accompagne Patrick qui a un rendez-vous dans un petit café face au "Prométhée", la salle de spectacle municipale. Son amie, est anxieuse car son fils a reçu cette note des autorités militaires qui signifie qu'à chaque instant dorénavant il est mobilisable pour le front. Les ukrainiens sont sensibles au fait qu'Hollande et Merkel déploient des efforts pour la paix mais leur sentiment est que Poutine n'en fera qu'à sa tête et qu'il est impossible de discuter avec un schizophrène! Avant de quitter la ville je prends la photo du stand improvisé de soutien aux soldats. Un véhicule avec une roulotte où déposer des effets qui seront remis aux troupes. Partout en Ukraine, dans chaque ville, dans chaque école il est un espace spécialement réservé au soutien populaire des habitants pour les soldats qui défendent l'unité territoriale de leur pays, qui répondent à l'agression russe. Des enfants confectionnent des poupées de chiffon comme talisman de protection pour les soldats et ceux-ci renvoient leurs photos du front avec au premier plan bien exposé le talisman! C'est émouvant. C'est cette dimension du conflit que nos médias ignorent. Rien de sensationnel bien entendu mais qu'elle humanité, quel espoir pour la paix et la dignité. C'est cela que je rapporterai aux fontenaysiens dès mon retour avec Patrick. C'est notre devoir de transmission. Je repars avec la volonté de retrouver les amis laissés  à Brovary, si généreux, avec le regard d'un peuple serein pour son avenir. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5825 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine