Magazine Médias

Paddington (Ciné)

Publié le 09 février 2015 par Bigreblog

Bonjour les gens!

Je continue ma petite phase cinéma en attendant de reprendre mes activités de sériphile, et ai décidé de retomber en enfance pour 1h30. Paddington, outre un film sorti de façon étudiée pour Noël, est aussi et surtout l’un de mes héros. Cet ours fait partie intégrante de la culture britannique, et si je l’ai découvert, enfant, sous forme de livres, je suis sérieusement heureuse que les Britons aient décidé de lui offrir un temps d’écran.

D’autant que ce film est particulièrement émouvant. Pour les petits comme pour les grands.

Spoilers free!

Au Pérou, il est possible de croiser le chemin d’ours un peu particuliers qui ont appris à parler anglais et à fabriquer de la marmelade d’orange après le passage d’un explorateur londonien. Un jeune ours privé de sa maison décide donc de se rendre dans la capitale britannique pour trouver refuge chez une famille anglaise. Mais il est tellement maladroit que Mr Brown, le premier humain qu’il rencontre, n’est pas vraiment chaud pour l’accueillir…

a1

Quand il a été annoncé que Paddington serait adapté en film, j’ai hurlé comme une quiche et ai commencé à sauter sur ma chaise jusqu’au moment où j’ai bien dû me calmer (manque d’oxygène). Et si je n’ai pas pu aller le voir en salles, je me suis jetée dessus dès que j’en ai eu l’occasion. Et j’ai bien fait.

L’ourson loin de chez lui est une créature extrêmement attachante, innocente et juste a-do-rable. Je suis tombée amoureuse en deux minutes, surtout que, comme je le connaissais quand j’étais gamine, je suis retombée en enfance directos. Et la voix, en français (pas le choix, mais je ne me plains pas, pour une fois) de Guillaume Gallienne, est un plus appréciable. ;)

(Non, je n’ai toujours pas arrêté d’avoir un crush sur lui.)

a1

Et je dois dire que, si Paddington et la ville de Londres elle-même sont les deux attraits principaux du film, il y en a un autre non-négligeable: le casting. Que du pur British, sauf une. ;)

Paddington est doublé, en VO, par Ben Wishaw, le « nouveau » Q et petit prodige. Hâte d’avoir le DVD pour entendre cette fameuse VO. :)

Mr Brown est incarné par Hugh Bonneville, presque aussi chiant que son Robert Crawley, mais vachement plus drôle.

Et son épouse Mrs Brown est incarnée par Sally Hawkins, qui est apparue dans Made in Dagenham et que j’ai connue grâce à Persuasion de Jane Austen.

La grande méchante du film est ni plus ni moins que Nicole Kidman herself, qui jubile à jouer une taxidermiste psychopathe. Vraiment marrant.

PADDINGTON

Et son acolyte est, juste accessoirement, MON Peter Capaldi. J’ai gloussé une bonne dizaine de fois. A chaque fois, c’était sa faute. :D

Parmi les autres, on peut noter Julie Walters, géniale comme toujours; Sir Michael Gambon (Dumbledore!) et Imedla Staunton qui doublent tous deux l’oncle et la tante de Paddington; ou encore Matt Lucas. Que du bon, je vous dis!

Bref, si vous avez connu Paddington durant votre enfance, ou tout simplement vous demandez pourquoi on voit sa trombine d’ours mignon partout à Londres, regardez ce film. Un pur moment de détente trognonne.

Note: 7,25/10 (scénario: 6/10 (c’est quand même très enfantin)jeu: 9/10 (ils s’amusent tous, c’est chou)BO: 6/10adaptation: 8/10 (plusieurs costumes « de base » y passent))

a1



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte