Magazine Côté Femmes

LA découverte d’une vie : la crème solaire et l’après soleil Clarins !

Publié le 09 février 2015 par Lamallette @Lamallette1
  • LA découverte d’une vie : la crème solaire et l’après soleil Clarins !

LA découverte d’une vie : la crème solaire et l’après soleil Clarins !

Par Joliane Duranceau-Cloutier

Il y a un peu plus d’un mois, je laissais le froid poignant (c’est bien LE mot) du Québec pour les +30°C, les mojitos, l’eau cristalline, les poissons multicolores pis toutes les autres magnifiques choses que l’on retrouve à Cuba. J’étais dû. Non pas que je sentais l’urgence de quitter l’hiver (croyez-le ou non : je suis une grande fan de l’hiver, for real), mais en fait, ça faisait très, très, très longtemps que mon copain et moi, on en parlait. Pis on en reparlait. On a même failli plusieurs fois sortir la carte de crédit pour de vrai ! Mais bon, tout plein d’excuses pas valables ont fait qu’on a juste jamais fait nos valises. Et comme je l’ai partagé à la communauté Facebook quelques semaines avant mon départ : «Après près de 5 ans à y penser, à reflexionner, à hésiter, à reporter, fallait bin se lancer, yé ! ». That’s it. Fack, on est partis ! Direction : Holguín, Cuba.

Ceux qui me connaissent, ou qui m’ont seulement déjà vu une fois dans leur vie, savent que j’ai le teint pâle. Pas mal pâle. Pis un jour, un dermatologue m’a dit que j’avais la peau particulièrement sensible. Ouin, s’il le dit… Alors la chose principal à mettre dans ma valise, c’était bien évidemment la crème solaire. J’avais reçu, de mon agence de voyage, un coupon de 5,00$ de rabais pour de l’écran solaire FPS 60. Une bonne marque quand même, pas trop entrée de gamme. Je me disais donc que j’allais opter pour cette sorte là, why not.

Quelques jours avant le jour J, j’ai discuté avec une amie qui elle aussi partait pour le Sud, une journée avant moi. On a parlé de maillots commandés sur Internet, des items que l’on mettrait dans notre bagage à main (sacré bagage à main) et surtout, on a parlé du soleil et de comment s’en protéger. Elle m’a parlé du Baume Après Soleil de Clarins qui, pour elle, était rendu un must. Pas de «pleumage» et un bronzage qui reste et qui reste. Je me suis dit que malgré le prix tout de même élevé du produit en question (36,00$ + taxes pour le 200 ml), j’allais tout de même me le procurer pour mon voyage. C’était plus la partie «pas de pleumage» qui m’intéressait parce que anyway, moi + bronzage = zéro.

Attente VS réalité

Je me suis donc rendue à la pharmacie pour aller chercher ce Baume Après Soleil miracle. La cosméticienne m’a conseillé de prendre aussi la Crème Solaire Confort FPS 20 de Clarins. Au début, je pensais qu’elle voulait rigoler un peu. De la FPS 20. Voyons, jamais que je prendrais moins que de la FPS 60 ! Mais finalement, elle m’a donné le goût de l’essayer en me disant que c’était une protection élevée, que Clarins avait fait ses preuves dans le monde des produits de beauté et qu’elle était certaine que je n’aurais pas de coups de soleil en utilisant cette crème. Mmm, pas de coups de soleil avec de la FPS 20 ? Challenge accepted.

Durant mon voyage, j’ai suivi (raisonnablement) les conseils d’utilisation de base derrière les tubes de mes deux produits Clarins et surtout, je n’ai pas passé mes journées à déplacer ma chaise longue selon la position du soleil afin qu’il puisse me brûler le plus, plus possible la peau au 3ème degré. Tsé.

Conclusion ? La Crème Solaire Confort FPS 20 et le Baume Après Soleil de Clarins sont des produits à posséder absolument, qu’on ait la peau foncée ou pâle, fragile ou pas. Je n’en reviens pas d’avoir vécu sans eux durant toutes ces années. En plus de n’avoir eu aucun coup de soleil même en étant exposée au soleil plusieurs heures par jour, J’AI BRONZÉ (un petit peu, mais c’était une chose que je croyais impossible alors pour moi, c’est une grande nouvelle) et je n’ai constaté aucune réaction sur ma peau en retrouvant le froid du Québec à mon retour. On s’entend qu’en 4 heures de vol, on passait de +30°C à -20°C : pas pire changement de température qui aurait pu troublé ma petite peau fragile ! J’ai encore des démarcations de maillot bien nettes même après plus d’un mois et pas de «pleumage» à l’horizon. Le seul point moins intéressant, c’est le coût (38,00$ + taxes pour la crème solaire et 36,00$ + taxes pour l’après soleil), mais à mon avis, quand on parle de santé, le prix perd beaucoup d’importance. Et un tube de 200 ml, ça en fait quand même pas mal ! Bref, on ne le dira jamais assez : faire attention au soleil, c’est HYPER important. On peut (et il faut) en profiter, mais tout en se protégeant comme il se doit.

Information supplémentaire : mon copain, qui a une peau pas mal plus foncée que la mienne, a utilisé la fameuse crème soleil FPS 60 en rabais, mais n’a pas pu éviter les coups de soleil et le «pleumage» à son retour… Autre information intéressante : on a fait de la plongée en apnée chaque jour, mon copain en wetsuit et moi, simplement en maillot. Mon amoureux a eu des rougeurs partout où son wetsuit ne le couvrait pas (cou et mains principalement), et moi, rien du tout et j’étais beaucoup plus exposée au soleil que lui !

Sur ce, je vous laisse sur quelques photos de mon superbe voyage (et je vous montre pas mon tan parce qu’il ne vous impressionnerait pas trop, HA) !

Cuba


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lamallette 22602 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine