Magazine Info Locale

Holcim dans le viseur de Mat-Ré

Publié le 10 février 2015 par Blanchemanche

L’association a annoncé samedi, à La Flotte, le dépôt d’un nouveau recours contre le cimentier installé à la Pallice. Pour la défense des pertuis.

Holcim dans le viseur de Mat-Ré
L'association Mat-Ré, créée en 2011 pour la défense de l'environnement (mer, air, terre) rétais, ne désarme pas face au cimentier Holcim qui s'est installé de l'autre côté du pont à la Pallice. Lors de la réunion d'information organisée samedi à la mairie de La Flotte, le président Frédéric Jacq a ainsi fait l'annonce du dépôt d'un nouveau recours auprès du tribunal administratif.Après avoir attaqué le permis de construire du 18 février 2010, délivré par la mairie de La Rochelle, qui autorise la construction de quatre tours à ciment, l'association avait contesté en justice le premier permis rectificatif d'avril 2012. Le troisième recours, qui doit être déposé d'ici la fin du mois, vise cette fois le nouveau permis de construire rectificatif en date du 16 décembre.Au fur et à mesure des procédures, explique Frédéric Jacq, l'industriel qui n'a pour l'heure construit que deux des quatre tours du projet « révise sa copie ». Mais l'avocat de l'association, Me Pielberg, du barreau de Poitiers, y trouve encore matière à contestation au niveau de l'emprise et de l'aménagement paysager semble-t-il.Le conseil envisage également attaquer Holcim au pénal pour exploitation « non conforme » au permis de construire du site de la Pallice. Une procédure supplémentaire qui vient encore complexifier un (gros) dossier qui traîne en longueur - une plainte au pénal est également à l'instruction pour « faux en écritures publiques » dans le cadre de l'enquête publique qui a précédé l'autorisation d'exploiter. Quatre ans après le premier recours, en effet, rien n'est encore jugé. Mais « l'audience devrait avoir lieu dans la première moitié de l'année », assure le président de Mat-Ré.« Nous ne lâcherons rien ! »Malgré le temps qui passe, les actions en justice et les difficultés à les financer sur la durée, « nous ne lâcherons rien ! », affirmait le président, samedi, devant une cinquantaine d'adhérents (l'association en compte environ 300).Derrière la bataille juridique, Mat-Ré pointe le gros enjeu environnemental du contentieux. « L'industrie du ciment est l'une des plus polluantes qui soit pour la nature. Les filtres ne retiennent pas les nanoparticules. Les métaux lourds, dangereux, on va les retrouver sur la plage de Rivedoux, sur l'estran. C'est tout le milieu naturel sensible des pertuis, en lisière d'une zone classée Natura 2000, qui va être détruit ! »L'association Respire (Rassemblement d'écocitoyens pour sensibiliser, protéger et inciter au respect de leur environnement) de La Rochelle était représentée, samedi, à La Flotte. Le président de Ré-Nature-Environnement avait pour sa part écrit pour afficher son soutien. Des hommes et des structures qui se connaissent, pour avoir déjà travaillé ensemble et que le dossier Holcim vient aujourd'hui agréger sous la bannière commune de la défense de l'environnement.ALAIN BABAUD Publié le 09/02/2015© PHOTO ARCHIVES P. C.Les deux premières tours construites par le cimentier Holcim sur le port de la Pallice.a.babaud@sudouest.frhttp://www.sudouest.fr/2015/02/09/holcim-dans-le-viseur-de-mat-re-1824829-1381.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte