Magazine Côté Femmes

[ Défi du lundi ] Je vous mets aux parfums !

Publié le 10 février 2015 par Lalutotale @lalutotale

lundi090215 - 1Voilà deux mois que je n’ai pas participé au Défi du Lundi de MyBeauty par manque d’inspiration d’abord, mais surtout par manque de temps !

Cependant dès que j’ai découvert le thème proposé cette semaine, j’ai relégué ma flemme au placard pour vous parler un peu de mes parfums.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré me parfumer, j’ai toujours été éblouie par des flacons en verre tous plus jolis et originaux les uns que les autres. J’ai commencé à chaparder les parfums de mes parents dès l’entrée à l’école primaire. Je pshittais alors quelques précieuses gouttelettes dans le creux de mon cou et jetais mon dévolu sur celui dont le flacon me plaisait le plus en ce jour précis. Je pouvais porter le parfum de ma mère le lundi, puis celui de mon père le mardi, et à nouveau le maternel le mercredi etc etc.. Ainsi je me souviens parfaitement que ma mère portait le plus souvent Opium puis qu’elle a découvert le Classique de J-P Gaultier. J’ai encore des images très vives de mon vidage de bouteille Le Mâle dans le dos de mon papa qui ne comprenait pas que son flacon descende si vite. Et ça a duré des années… jusqu’à ce que mes parents comprennent que j’étais en âge de posséder ma propre fragrance sans devoir chiper dans les flacons des autres ^^

Au début je n’étais pas très regardante, mes parents m’offraient n’importe quelle senteur issue d’une parfumerie et j’étais aux anges. Mes amis m’offraient même des eaux de toilette Eau Jeune et j’en étais touchée et ravie. Puis mes goûts se sont affûtés, mes narines se sont aiguisées et je suis devenue de plus en plus difficile au moment de choisir un parfum au point de passer DES HEURES dans les points de vente à chercher LA fragrance qui me plairait. Et si je ne trouvais pas, je repartais les mains vides, sans autre forme de procès.

J’ai même voulu en faire mon métier, j’aurais adoré intégrer la prestigieuse école ISIPCA de Versailles mais le destin en a voulu autrement…Ceci étant, j’ai eu l’occasion dans ma carrière de chimiste de participer à des tests organoleptiques sur les eaux potables de consommation ( l’eau vendue en bouteille quoi ) et mon supérieur hiérarchique était impressionné par mon flair de berger allemand ( alors que je fumais un paquet de cigarettes par jour à l’époque ). Bref, je suis sûre que j’aurais pu être un nez de compète !

Trève de blabla, voici aujourd’hui l’état de ma parfumothèque :

lundi090215 - 2

Elle n’est pas si grande que ça ma collection finalement hein ? ;) Je n’ai « que » six flacons dont Le Bois Vanille que j’ai bientôt terminé.

Je n’ai AUCUNE règle en ce qui concerne mon choix de senteurs. J’avoue cependant une nette préférence pour les eaux de parfum bien plus concentrées que leurs petites soeurs les eaux de toilette…. Mais je ne crache pas non plus sur une eau de toilette merveilleuse à porter en été !

Je ne suis vraiment pas difficile mais il faut quand même éviter les parfums trop épicés. Je ne supporte pas l’odeur du clou de girofle, du poivre, du musc, de la coriandre, et j’ai beaucoup de mal avec les agrumes ( et particulièrement l’orange ) dans les parfums. Ce qui je suis d’accord est extrêmement bizarre quand on connaît mon amour pour ces fruits que ce soit dans mon alimentation ou dans mes gels douche ! Je n’ai pas dit que j’étais 100% logique comme fille :p

lundi090215 - 6

Je fonctionne énormément au coup de coeur. Je me souviens parfaitement avoir craqué sur J’adore de Dior dès sa sortie, je me rappelle avoir eu une grande période Very Irresistible de Givenchy puis Ange ou Démon de la même maison ou encore Hypnose de Guerlain

Je suis totalement infidèle en ce qui concerne les créateurs et j’assume !

lundi090215 - 4

La plupart du temps quand je choisis de m’offrir un parfum, je passe des heures en magasin. Depuis quelques années, je me fie aussi énormément aux échantillons distribués lors d’un achat make-up ou vernis ( je n’ hésite pas du tout à en réclamer d’ailleurs ) car je trouve que c’est un excellent moyen de découvrir un parfum et de quelle façon il « vire » sur la peau au fil des heures.

lundi090215 - 5

Je suis toujours autant éblouie par les différentes formes que prennent les flacons de vernis. Je trouve que certains créateurs font preuve d’une imagination artistique magistrale pour dessiner les lignes de leurs flacons. J’ai d’ailleurs toujours un mal fou à me débarrasser des flacons vides ( je trouve que c’est du gâchis ) , mais j’applaudis l’initiative récente de Séphora qui consiste à proposer 20% de réduction sur un parfum de son choix quand on ramène un flacon vide en magasin ! :)

Je possède aussi quelques miniatures. Très honnêtement, je n’ai aucune idée d’où elles sortent. Je pense qu’elles m’avaient été offertes mais par qui et quand ? Mystère. Je les trouve trop mignonnes avec un soucis du détail impressionnant donc je les conserve précieusement.

lundi090215 - 3

Pour conclure, les parfums et moi, c’est un peu une immense histoire d’amour ! Je choisis mes notes en fonction de la saison ou de mon humeur. Je sélectionne avec soin ceux qui auront le privilège d’entrer dans ma salle de bains et j’apprends à apprivoiser tous ceux qui me sont offerts et que je n’aurais jamais eu l’idée de m’acheter instinctivement comme le merveilleux Taj Sunset d’ Escada offert par mon Musclor <3"><3"><3"><3

En gros si on me demandait de choisir entre make-up et parfum, je crois que je n’hésiterais pas une seconde !

Et vous, quel est votre rapport au Parfum ? Addict comme moi ou au contraire vous pourriez facilement vous en passer ?



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lalutotale 10559 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine