Magazine

Fin de la recré

Publié le 28 mai 2008 par Tb509
Salut!

Je ne sais vraiment plus quoi penser. La semaine ne compte encore que trois jours et tout ce qui a composé ma vie professionnelle durant ces 11 derniers mois vient de s’évaporer.

Tout d’abord lundi, mon meilleur ami au bureau (et en dehors), celui qui a été recruté en même temps que moi et avec qui j’ai travaillé côte à côte depuis, vient d’être muté ailleurs. Il faudrait que je commence par vous dire que lorsqu’on a débarqué dans cette administration, on s’est retrouvé avec une cinquantaine de personne, qui, pour la plupart avaient un sacré paquet d’années de service. On était les petits nouveaux sur qui on pouvait se décharger d’une partie de son travail. Pour pouvoir nous affirmer il nous a fallu nous serrer les coudes et nous protéger l’un l’autre, combien de fois l’un de nous est monté au créneau pour défendre les intérêts de l’autre. Et oui, pour ceux qui ne le savent pas encore, ça se passe comme ça dans une administration publique.

Pour ne rien arranger à l’affaire, aujourd’hui j’ai été appelé a remplacer un collègue malade et donc a laisser la place ou j’ai bosser depuis plusieurs mois et/ou j’ai plus que pris mes aises. Ce n’est pas que j’ai cédé à la facilité, mais c’est rageant de se sentir comme une roue de secours (mais j’y pense, je suis une roue de secours puisque mon titre officiel est agent remplaçant).

Résultat des courses, ce matin je me suis retrouvé tout seul à faire une tache que je connais à peine. Mais ce qui sauve un peut la journée, c’est le fait que niveau charge de travail je ne perds pas au change, mais alors là vraiment pas.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tb509 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte