Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 14 février 2015 par Ericguillotte
samedi 14 février 2015

- que des archéologues ont découvert dans le Péloponnèse, au sud de la Grèce, la sépulture d’un couple enterré enlacé, remontant à quelque 6 000 ans. On les a retrouvés blottis, en chien de fusil, l’un contre l’autre, ou pour ceux qui maîtrisent mieux le Kamasutra, dans la position dite de la cuillère. A priori, ils ont été enterrés ainsi, déjà décédés. Formulons des hypothèses. Est-ce tout simplement un pur hasard ? Est-ce une volonté des responsables du service funéraire de rendre hommage aux amoureux, de gagner de la place, de faire une blague aux futurs archéologues, de coller, serrer, ces deux êtres qu’ils savaient ennemis depuis toujours pour une réconciliation post-mortem ? Ont-ils été enterrés vivants ? Auquel cas, ce serait encore plus beau. Un dernier geste amoureux, pour mélange des âmes. C’est la Saint-Valentin, aujourd’hui. Ne retenons que l’hypothèse romantique. Ils sont morts ainsi, enlacés, amoureux jusqu’au dernier souffle, et personne n’a osé les séparer dans la tombe. On fait ce qu’on veut des conjectures. On choisit celle qu’on préfère, en fonction de la conjoncture.
- qu’on a tous lu des romans de science-fiction, ou qu’on a tous vu un film qui se passait dans un futur plus ou moins proche, ou qu’on est tous tombé sur une émission qui évoquait les millénaires à venir. Si ce n’est pas le cas, cher ermite, passez au paragraphe suivant. Pour les autres, rappelez-vous, parmi les fantasmes, au-delà des véhicules volants, des technologies de pointe en tous genres ou des vêtements ajustés et identiques pour tous, on a souvent évoqué aussi une configuration astrale qui serait autre. Joueuse et rêveuse, l’Agence spatiale fédérale russe l’est aussi. L’institution a publié fin janvier deux vidéos, l’une sur la taille apparente des planètes et l’autre sur les étoiles. On y voit un monde illuminé par Vega, Alpha du Centaure, Arcturus ou l’étoile polaire. C’est la Saint-Valentin, aujourd’hui. Ne retenons que l’hypothèse romantique. Au lieu d’appeler l’élu(e) de son cœur Mon soleil, on l’appellerait alors Mon Arcturus ou mon ADC, ce qui ne changerait pas grand-chose au fait qu’il ou elle est l’élue(e). On fait ce qu’on veut des conjectures. On choisit celle qu’on préfère, en fonction de la conjoncture.
- qu’hier matin, 500 personnes ont été bloquées pendant 5 longues heures dans le TGV Paris-Rennes-Brest avant d'être transférées dans un TER. Panne d’alimentation, arrêt en pleine voie, réparation, attente qui paraît interminable, galère pour les voyageurs, et grosses perturbations sur la ligne. Donc, des soucis, aussi, pour d’autres, attendant ici, ou même là. Plus que pénible, horrible ? Pour ceux qui ont été en retard au travail, pour un entretien d’embauche, pour un examen crucial ? Sans doute. Mais pas sûr. Peut-être, aussi, des rencontres, une rencontre, la rencontre, le coup de foudre, le hasard qui fait si bien les choses, parfois. C’est la Saint-Valentin, aujourd’hui. Ne retenons que l’hypothèse romantique. 500 personnes auxquelles on ajoute les gênés collatéraux, ça nous une bonne centaine d’histoires d’amour naissantes. Date de rencontre : vendredi 13 février 2015. Espérons qu’ils aient joué au loto, sortis de leur case prison ferroviaire, c’était leur jour. Et ils fêteront tout ça aujourd'hui : la rencontre, l'amour, le gros lot. On fait ce qu’on veut des conjectures. On choisit celle qu’on préfère, en fonction de la conjoncture.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines