Magazine Conso

Créatures et symboles dans les dernières collections Haute Joaillerie

Publié le 14 février 2015 par Pascal Iakovou @luxsure

Plus qu’un accessoire, un bijou doit comporter sa part d’histoire et de symboles, les collections haute joaillerie présentées en marge des défilés haute couture en sont un parfait exemple. Visites chez Boucheron, Bulgari, Chanel, Damiani, Temple St. Clair. Avec interviews de Temple St Clair Carr, designer et Benjamin Comar, Président international de Chanel JoailleriePlus qu’un accessoire, un bijou doit comporter sa part d’histoire et de symboles, les collections haute joaillerie présentées en marge des défilés haute couture en sont un parfait exemple. Les grandes maisons ont choisi de reprendre, comme emblèmes, les animaux et autres créatures, pour les révéler sous un autre jour, encore plus exceptionnel. C’est le cas du Serpent Bohème, collection emblématique chez Boucheron par exemple. Pour la nouvelle saison, la tête de l’animal se pare de diamants et de billes d’or, avec une mise à jour en nid d’abeilles, pour augmenter la légèreté et faire rentrer encore plus de lumière. Ce serpent, on le retrouve chez Bulgari, avec plus de couleurs, comme sur cette parure exceptionnelle en or jaune gravé, composée de 55 diamants marquise ronds. L’occasion d’une fashion week permet à des maisons étrangères de présenter également leur collection couture. C’est le cas de la marque américaine Temple St Clair qui a choisi les salons des Arts décoratifs, pour mettre en avant sa ménagerie d’or. Grenouille, tortue et renard cohabitent avec des saphirs, émeraudes, diamants et autres pierres lumineuses, mélangeant symbole et émotion. Chez Chanel, on parle plus d’intemporels que de symboles. Le lion s’invite ainsi dans la mise en scène et sur des bijoux à la fois modernes et audacieux. Comme ce collier « Lion Talisman » ou encore ces bagues représentant l’animal en onyx, opale blanc ou or blanc. Chez Damiani, Silvia Damiani a été inspirée par les bagues de phalanges portées pendant le Moyen-Age par les femmes pour illustrer leur statut social, et a ainsi créé les nouvelles double-bagues Swan se posant comme un oiseau sur trois doigts, habillant toute la main avec délicatesse et jouant ainsi parfaitement sur les sentiments.

WordPress:

J'aime chargement…

WordPress:

J'aime chargement…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines