Magazine Politique

Offensive de l'armée syrienne et du Hezbollah dans le sud du pays

Publié le 15 février 2015 par Plusnet
Offensive de l'armée syrienne et du Hezbollah dans le sud du pays D'intenses affrontements entre des rebelles et des combattants pro-gouvernementaux ont fait des dizaines de morts au cours de la semaine écoulée dans le sud de la Syrie, a déclaré dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'armée du régime de Bachar el-Assad et des combattants du Hezbollah ont lancé une offensive de grande ampleur dans la région contre les groupes d'insurgés, dont le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, mais aussi des rebelles non jihadistes. Cette offensive revêt une grande importante dans la mesure où elle concerne l'une des rares régions où des insurgés non jihadistes contrôlent encore des territoires. Plus de 50 insurgés ont été tués dans les combats, de même que 43 soldats de l'armée régulière et des milices alliées au régime, a indiqué l'OSDH.
Les médias officiels syriens et la chaîne de télévision du Hezbollah, al-Manar, ont fait état de ces combats dans le sud au cours des sept derniers jours, déclarant que l'armée de Bachar el-Assad reprenait des territoires jusqu'alors aux mains des "terroristes".
L'agence de presse syrienne Sana rapporte que les forces syriennes ont infligé "de lourdes pertes" à des "groupes terroristes" à Deraa, dimanche, après avoir tué de nombreux combattants ennemis et détruit leurs véhicules samedi.
"Maintenant que le temps s'améliore, il va y avoir des raids de l'armée de l'air syrienne. Avec ces raids aériens, ils (les militaires) vont progresser au sol", a déclaré Rami Abdulrahman, qui dirige l'OSDH, organisation proche de l'opposition et basée en Grande-Bretagne, qui dispose d'informateurs suivant l'évolution de la situation sur le terrain.
En outre, selon l'OSDH, le régime a exécuté 10 de ses soldats accusés d'avoir collaboré avec les rebelles à Deraa et de leur avoir fourni des informations sur les déplacements du régime et de ses alliés.
"Le Hezbollah ne fait pas trop confiance aux soldats syriens car il y a eu plusieurs cas où des militaires avaient donné des informations aux rebelles", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, qui évalue à près de 5.000 le nombre de combattants du Hezbollah déployés en Syrie, c'est le parti chiite qui mène l'attaque dans le sud.
Source : Lorientlejour

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines