Magazine Finances

Visa se met à la sécurité par géolocalisation

Publié le 15 février 2015 par Patriceb @cestpasmonidee
Visa L'idée d'utiliser le smartphone présent dans la poche de presque tous les consommateurs pour renforcer la sécurité des paiements n'est pas nouvelle. Pourtant, les applications opérationnelles restent aujourd'hui bien rares. Après une timide expérimentation de MasterCard l'an dernier, Visa propose enfin une solution aux banques américaines.
Conçu et développé avec la jeune pousse Finsphere, le service « Mobile Location Confirmation » (MLC) est à la fois riche et simple à mettre en œuvre, du moins pour l'utilisateur final. Une option directement intégrée aux applications de banque mobile – qui devront donc être adaptées pour la circonstance – permettra au mobinaute de l'activer en un clic, sur la (ou les) carte(s) de son choix. Dès lors, à chaque tentative de paiement, une comparaison de la localisation du téléphone et de l'adresse du commerçant où se déroule la transaction sera prise en compte dans le processus d'autorisation.
En pratique, l'application va régulièrement interroger et enregistrer la position du smartphone sur lequel elle est installée – en utilisant le GPS intégré ou grâce aux informations de réseau (WiFi et téléphonique) disponibles – et la transmettre à Visa (un accès à Internet est donc indispensable pour assurer le fonctionnement du système). Afin de rassurer les utilisateurs potentiellement inquiets pour leur vie privée, l'entreprise affirme qu'elle n'utilisera les données collectées qu'à des fins de sécurisation des opérations.
Visa Mobile Location Confirmation
Avec ce service, plus qu'une meilleure protection de leur argent, le principal bénéfice que Visa promet à ses porteurs de carte est la réduction du nombre de rejets de transactions légitimes, et des frustrations associées. Parmi ces anomalies, les achats réalisés en dehors de la zone de résidence sont les plus fréquemment concernés, ce qui justifie logiquement une approche de géolocalisation. Celle-ci vient en complément d'un arsenal existant, comprenant notamment la détection des déplacements « prédictibles », via une analyse des dépenses auprès d'hôtels, de compagnies aériennes…
Dans un contexte de fraude galopante et à une ère où l'expérience utilisateur est reine, les solutions telles que ce « MLC » (uniquement disponible aux États-Unis, malheureusement) se font décidément trop longtemps attendre : pourquoi ne sont-elles pas offertes systématiquement par les émetteurs de cartes ? Les grands voyageurs, en particulier, apprécieraient certainement la tranquillité d'esprit qu'elles leurs apporteraient. La sécurité et la satisfaction client se sont-elles donc pas prioritaires ?
Dans un deuxième temps, il restera à s'interroger sur la pertinence d'une solution dédiée aux seuls paiements. Plutôt que de constituer un nouveau silo organisationnel, il serait peut-être plus intéressant pour les institutions financières de mettre en place un service transverse, applicable à l'ensemble des transactions de leurs clients… D'une manière générale, une vision globale sur la sécurité et la lutte contre la fraude ne pourrait être que bénéfique pour tous, banques et consommateurs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine