Magazine Moyen Orient

De la territorialité du Tourisme.

Publié le 15 février 2015 par Fouzi53 @fouzi53

N.TerritoiresN.Régions Maroc

Le 22 janvier dernier, le conseil du gouvernement a adopté un nouveau découpage territorial donnant lieu à 12 régions au lieu des 16 existantes auparavant. Cette nouvelle était très attendue et fait partie du processus de régionalisation avancée, lancé en 2011 qui devrait à terme donner à chaque région une certaine autonomie » à travers la conduite résolue et graduelle des processus de décentralisation et de déconcentration conséquentes et effectives, de démocratisation poussée, d’accélération du développement, de modernisation sociale, politique et administrative du pays et de bonne gouvernance« .

Si cette étape constitue un pas important, il n’en demeure pas moins, qu’au niveau du tourisme, précurseur en la matière avec le contrat programme vision 2020 et ses huit territoires touristiques, nous en sommes resté à l’état de déclaration, certes écrite, mais sans qu’aucune mise en oeuvre ne soit adoptée en la matière valeur aujourd’hui.

En croisant les deux cartes, on remarquera que certains territoires touristiques collent au nouveau découpage, il s’agit notamment de Cap Nord, Marrakech Atlantique et Grand Sud Atlantique, d’autres s’en rapprochent comme Maroc Mediterranée, Atlas et vallée et Maroc Centre. Pour tous les autres, le territoire est à cheval sur deux voir trois régions administratives. Cette nouvelle donne repose la question sur la territorialité touristique  qui devait transcender  le découpage régional. C’est en tous cas ce que disait le Ministre Yassir Zenagui au lendemain de la signature du contrat programme vision 2020.

Aujourd’hui, et avec la mise en place des Fédérations Régionales du Tourisme, au vu des questionnements légitimes que se posent les professionnels, on se demande si ces territoires sont toujours d’actualité ou devrait-on réfléchir en terme de régions touristiques et se rapprocher autant que faire se peut de cette nouvelle voie et nous mettre au diapason de la régionalisation avancée?

Dans ce cas, se poserai alors la question de savoir, si toutes les régions ont une vocation touristique? Si oui, à quel degré ? Avec quels moyens? Et enfin à quel horizon?

Car la vision 2020, prévoit une gouvernance appropriée à chaque territoire touristique, avec des moyens humains et financiers pour la mise en place des fameuses Agences de Développement Touristique dont plus personne n’ose parler. On a rien fait pour huit territoires, comment faire pour 12 régions?

Ou alors, ne ferait-on pas mieux, de nous concentrer aujourd’hui sur les  régions émergentes, qui ont déjà un fort potentiel et une visibilité à l’international? Au vu des budgets qui sont réservés au tourisme et qui ne suffisent ni à sa promotion ni à son développement, il serait plus sage de réduire la voilure et se consacrer à ce qui marche en attendant que les autres régions decident ou non de tenter l’aventure tourisme.

Si aujourd’hui on pense qu’il y a d’autres priorités, que le tourisme c’est compliqué car au moindre événement géopolitique, la machine se grippe, qu’il vaut mieux chercher à satisfaire les nationaux qui ne nécessitent pas de grands moyens et leur bonheur fera que les touristes viendront d’eux mêmes!

Alors nous devrions peut être revoir notre copie et revenir à  ce qui se faisait dans les années 70, une hôtellerie traditionnelle, un personnel gentil, souriant mais sans aucune compétence, pas de prévisions, une gestion au jour le jour, une animation traditionnelle type diffâa fantasia, folklore, acrobates, charmeur de serpents, montreur de singes etc…. et pour la promotion, la carte postale envoyée aux amis suffira.

Nous aurons donc rêvé pendant 15 ans car en fait le tourisme, c’est juste des légumes sur un couscous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte