Magazine Info Locale

cindy van acker

Publié le 16 février 2015 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIE
De formation classique, Cindy Van Acker a d’abord dansé en Belgique dans le Ballet Royal de Flandres. C’est en rejoignant plus tard celui du Grand Théâtre de Genève qu’elle fait de la Suisse sa nouvelle résidence. Très tôt intéressée par les champs d’expérimentations qu’offre la danse contemporaine, elle devient l’interprète reconnue de chorégraphes comme Philippe Saire, Laura Tanner, Noemi Lapzeson, Estelle Héritier et Myriam Gourfink.
Elle crée ses propres pièces dès 1994 et démarre une carrière internationale avec Corps 00:00, créé à l’ADC à Genève en 2002. C’est ce procédé et ce thème de recherche qu’elle a développés dans son deuxième solo Balk 00:49, créé à L’Arsenic à Lausanne fin 2003. En prélude à "Balk", Cindy présente la même année Fractie, solo conçu comme cinq variations d’une étude sur les rapports entre l’espace, le mouvement et le son, et baignant dans les créations sonores ciselées sur mesure par les compositeurs Philp May, Frédérique Franke, David Stampfli, Andrea Valvini et Basile Zimmermann.
Incisives et concentrées en une durée de 33 minutes précises, les études s’imposent rapidement comme une pièce à part entière. Créées au Festival Far à Nyon (Suisse), elles ont été depuis interprétées dans de nombreux événements en Europe tels que Indisciplinarte (Italie), Les Plateaux de la Biennale du Val de Marne (France) ou sur la scène de Bonlieu à Annecy. La genevoise Tamara Bacci en est désormais l’interprète privilégiée.
En 2005, avec Pneuma 02:05, qu’elle dédicace à Myriam Gourfink, Cindy Van Acker présente sa première pièce de groupe, conçue pour 8 performers ; une oeuvre lunaire composée d’images hypnotiques, créée au Festival Lignes de Corps à Valenciennes.
Toujours en 2005, elle est choisie par le metteur en scène italien Romeo Castellucci pour représenter la Suisse à la Biennale de Venise où elle présente Corps 00:00. Elle offre à cette occasion la reprise du rôle à Perrine Valli, qui en est aujourd’hui la principale interprète (également en résidence à Mains d’Œuvres).
En juin 2006 est créée au Théâtre du Galpon (Genève) "Puits", poésie sonore chorégraphiée, mêlant sons anatomiques et questionnement sur l’origine de la parole, fruit de sa collaboration avec Vincent Barras et Jacques Demierre. Puits est interprété par Perrine Valli.
Juin 2007 : par les thèmes abordés et les partis pris de travail, Kernel marquera sans aucun doute un nouveau tournant dans le parcours de la chorégraphe : public et interprètes se partagent l’espace de représentation, la musique est jouée live sur scène et la création lumière est en partie improvisée chaque soir grâce à un système de captation ses déplacements du public.

L’INFO INSOLITE
Par son écriture chorégraphique, qui allie sobriété esthétique, mouvement minimaliste, composition minutieuse et musiques électroniques, Cindy Van Acker examine avec une méticulosité quasi scientifique les relations entre le corps et l’esprit, le son et le rythme, et créée des œuvres qui franchissent les barrières de la danse, de la performance et des arts plastiques.

PROJET DÉVELOPPÉ À MAINS D’ŒUVRES
Cindy Van Acker a été artiste associée à Mains d’Œuvres en 2008. Nous avons présenté plusieurs de ses pièces : "Corps 00:48", "obvie", "Balk 00:49" et Kernel".

Mains d’Œuvres n’aurait pas pu accueillir Cindy Van Acker sans le précieux soutien de Pro Helvetia, fondation suisse pour la culture, et sans son ami complice depuis plusieurs années, le Festival Faits d’Hiver, sans le Festival des cultures électroniques Mal au Pixel et sans les Rencontres chorégraphiques de la Seine Saint Denis.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine