Magazine France

Saint-Valentin : la France accepte le bukkake du Maroc

Publié le 16 février 2015 par Bravepatrie

Après un an de bouderies, la France et le Maroc ont profité de la fête des amoureux pour tenter une reprise de leurs relations. D’après les voisins, les retrouvailles ont été chaleureuses et les cris ont résonné jusque tard dans la nuit.

La nouvelle était passée relativement inaperçue dans l’agenda du ministre de l’Intérieur, tristement marqué depuis du sceau du deuil et de l’infamie.
Avant les attentats de Copenhague et les profanations survenues au cimetière de Sarre-Union, Bernard Cazeneuve avait pourtant entamé, comme des millions de Français, son week-end sous le signe de l’optimisme et de l’amour.

Il devait pour l’occasion participer à la réception officielle d’un bukkake [1] au Maroc.
Vieille amante délaissée mais qui avait au fil du temps appris à aimer la France malgré un mariage arrangé et une nuit de noces agitée — il y avait du sang sur le drap —, le Maroc avait accepté de redonner sa chance à son ancien époux et maître.
« C’est surtout pour les enfants, » avait-on annoncé à Paris et à Rabat. Des enfants dont un certain nombre ont choisi de quitter la maison pour s’en aller, les poings dans leurs poches crevées, sentir les gouttes de rosée en Irak, en Syrie ou au Yémen.

Bernard Cazeneuve arrive au Maroc. Au fond : la boîte de préservatifs.

">

Bernard Cazeneuve arrive au Maroc. Au fond : la boîte de préservatifs.

">

Bernard Cazeneuve arrive au Maroc. Au fond : la boîte de préservatifs.

">JPEG - 70.3 ko

Bernard Cazeneuve arrive au Maroc. Au fond : la boîte de préservatifs.

C’est à ce titre que le doux, souriant et très efficace M. Cazeneuve avait prévu une escapade luxurieuse dans un riad, armé d’une boîte de préservatifs et d’un tube de vaseline.
Avant d’être interrompus par les événements que l’on sait, les deux pays avaient su s’étreindre fort, tout se pardonner et échafauder, à nouveau, des plans pour un avenir commun et radieux.
Il fut ainsi question d’Abdellatif Hammouchi, le chef du contre-espionnage marocain, que la France avait injustement traité cette dernière année en laissant des juges rouges irresponsables l’impliquer dans une affaire de tortures.
L’implication était d’autant plus injuste que M. Hammouchi est particulièrement doux, souriant et efficace.

Si le Maroc attendait la France avec son beau bouquet oriental, celle-ci n’était pas en reste puisqu’elle apportait elle aussi, dans un écrin de satin, un cadeau pour le petit Abdellatif : les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur, un pin’s brillant qui permet de montrer qui est le chérif dans les soirées Indiens et Cowboys des chancelleries.
Week-end écourté, donc, mais fructueux malgré tout.
M. Cazeneuve, qui est doux, souriant et altruiste, a même ramené un peu de son bukkake pour le partager avec la justice française.

Notes

[1] Dans la tradition orientale, le bukkake n’est pas totalement dissimilaire à un bouquet, mais en plus diaphane et éphémère et de couleur blanchâtre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte