Magazine Info Locale

cie en passant / nicolas bigards

Publié le 16 février 2015 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIE
Le théâtre chez Nicolas Bigards est une histoire de rencontres avec des comédiens, des metteurs en scène, des auteurs. Philippe Delaigue auprès de qui il se forme, lui mettra le pied à l’étrier en 1990 en lui faisant rencontrer Wladislaw Znorko, qu’il assistera sur La Cité Cornu, avec comme interprète Bruno Boeglin. Cette double rencontre achèvera son entrée en théâtre. Son intérêt pour la scène devient alors exclusif et il le pratique comme comédien et comme assistant à la mise en scène. Avec Jean-François Peyret essentiellement. Cette rencontre augurera une longue complicité, il sera son assistant à la mise en scène, assistanat devenant peu à peu une véritable collaboration artistique durant dix ans : La Génisse et le Pythagoricien en 2002, Histoire naturelle de l’esprit et Projection privée / Théâtre public - Sur des poèmes d’Auden - en 2000, Un Faust-Histoire naturelle en 1998, Traité des passions III (Traité des couleurs), Traité des passions II (Notes pour une pathétique) en 1996, Traité des passions Descartes / Racine en1995.
En 2001, il co-réalise avec Jean-François Peyret Le Vol au-dessus de l’océan, pièce radiophonique de Bertolt Brecht et Turing Machine en 1999 à la MC93. En juillet 2005, ils organiseront ensemble Ce soir on improvise mais c’est cet après-midi, série de lectures avec des scientifiques, des écrivains et des philosophes, d’ateliers et de rencontres à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon dans le cadre du Festival d’Avignon.
Le théâtre chez Nicolas Bigards est aussi une histoire de fidélité, fidélité à un projet artistique, celui de la MC93. Patrick Sommier, partageant l’engouement de Nicolas Bigards pour Max Aub, lui a permis de créer Manuscrit corbeau en 2003. Puis, en 2006, la création française de Nothing Hurts de Falk Richter. En 2007, c’est avec Barthes le Questionneur que le projet artistique s’ancre sur la durée, se poursuivant avec Chroniques du bord de scène en 2008, Chroniques du bord de scène - saison 2 – Hello America en 2009 et Chroniques du bord de scène - saison 3 en 2010. En 2011, à la MC93, dans le cadre du cycle António Lobo Antunes, il met en scène deux pièces : Fado Alexandrino en collaboration avec Georges Lavaudant et Le Traité des passions de l’âme. Il reprend la série des Chroniques du bord de scène en 2012, avec une cinquième saison constituée de deux épisodes, sous forme d’adaptation de textes de James Ellroy, avec les élèves du Conservatoire de Bobigny, Judith Henry, Béatrice Demi Mondaine et Dimi Dero. Puis en 2013, American Tabloid, de James Ellroy, mais aussi la création de la comédie musicale Hair avec le groupe rock Demi Mondaine, à Canal 93.

Collectif ZAVTRA
Le collectif Zavtra est un collectif d’acteurs issus de la septième promotion de l’École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin. Sous la direction d’Anton Kouznetsov, ils reçoivent une formation complète (chant, danse, mouvement scénique, acrobatie, jeu de l’acteur) axée sur un travail collectif. Diplômé en 2013 ils sont engagés comme troupe permanente au Centre Dramatique National du Limousin pour une période de quatre mois. Aujourd’hui ils préparent une nouvelle création Il était une fois un pauvre enfant qui n’avait ni père ni mère tout était mort et il n’y avait plus personne au monde mise en scène Jean-Baptiste Tur.

L’INFO INSOLITE
On vous dit vite !

PROJET DÉVELOPPÉ À MAINS D’ŒUVRES
Les Derniers Jours de l’Humanité


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine