Magazine Afrique

La haine: un breuvage potentiellement mortel

Publié le 17 février 2015 par Gaylussac

Un breuvage amer que l’on prend par désir de vengeance ou simplement par instinct de conservation.
Un breuvage qui tetanise tout l’amour qu’on aurait dû porter à son prochain.
On voit rouge dès qu’on en a bu juste une petite quantité.
Elle a l’effet d’un dard sur une plaie ouverte. Sa victime ressent une vive douleur qu’il juge mieux d’évacuer sur autrui.
Dotée de propriétés toxiques elle crée un dépendance chez tout individus. Plus on en boit plus on en veut.
Elle est des fois contagieuse. Comme une virulente épidémie. Alors des communautés entières en souffrent.
Elle pousse au meurtre et à la méchanceté. Elle rend insensible à la compassion.
Oui, la haine est un breuvage potentiellement mortel. Sa première victime est toujours celui qui en est infectée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gaylussac 891 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte