Magazine Médias

"Le coq au vin" de Guillaume Jest : De Gaulle vs Monnet, ou d'une étonnante rencontre au sommet !

Publié le 17 février 2015 par Hizine2t @HizineMag
"Le coq au vin"Guillaume JestEd du Pantheon
"Que diraient le général de Gaulle et Jean Monnet s’ils commentaient aujourd’hui la crise européenne ? Pour répondre à cette question, nous avons imaginé le dialogue que le Général et l’Inspirateur auraient pu tenir en 2013, au cours d’un déjeuner dans un salon du Paradis où nos deux compères prennent un repos bien mérité. "
Meilleurs ennemis
De Gaulle - Monnet, deux grands hommes de la République, se retrouvent au Paradis, pour un dejeuner pas comme les autres.
La discussion s'engage, d'abord cordialement, autour de leur séjour céleste, avant de s'emporter sur l'actualité de l'année 2013, avec en son coeur, la fameuse union européenne.
Europe, mon amour...
Et, chacun de revenir sur son rôle politique de l'après-guerre, défendant ses valeurs et actions avec conviction, jusqu'à débattre de la viabilité de notre Europe à 25.
Les arguments sont forts, et les répliques font mouche. 
"Le coq au vin" de Guillaume Jest, est une nouvelle atypique, qui renvoie à une France pas si lointaine, menée par des hommes, d'un autre temps, et pourtant ! 
Ainsi, sans être un expert en politique franco-européenne, cette conversation virtuelle, entre Charles de Gaulle et Jean Monnet, ouvre des pistes de réflexions intéressantes, et pose des questions concrètes, sur une Europe, qui parfois nous échappe.
A lire, pour réfléchir.
Téri Trisolini
En savoir plus :
Cette discussion éclaircit les origines de la situation en Europe, à partir des perspectives de chacun des protagonistes, l’un militaire, conscient de l’importance des rapports de forces, pétri d’Histoire et l’autre, homme d’affaires, pratique et imaginatif. 
Cet échange permet aussi de mettre en lumière les nombreux points de convergences qui existent entre les deux hommes au-delà de la caricature que l’on a parfois brossée sur leur opposition. Les lecteurs constateront, en outre, que les pensionnaires du Paradis, même les plus prestigieux, vivent un quotidien assez banal au cours de leur retraite au Septième Ciel.
Guillaume Jest a écrit cette nouvelle avec l’aide de trois amis européens, un Britannique, un Portugais et un Allemand.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines