Magazine Santé

Une gélule connectée pour chirurgiens

Publié le 17 février 2015 par Antoinemoulin @medecinsurinter
Une startup fondée en 2011 à Caen vient d’inventer un nouveau produit qui va revolutionner encore plus le domaine de la santé connectée, Bodycap. C’est une gélule intelligente qui sert à surveiller de façon constante et sans fil la température interne du corps d’un patient durant et après une intervention chirurgicale. Cet accessoire haut de gamme est disponible en deux versions. Les deux modèles de gélule connectée de Bodycap La pilule connectée de Bodycap est la première en son genre. Selon Fabrice Verjus, le président-fondateur de Bodycap, d’autres gélules similaires existent déjà mais elles servent à capter des images d’endoscopie. En ce qui concerne les deux versions du dispositif, l’une d’entre elles est destinée aux animaux et elle porte le nom d’Anipill. Ce petit médicament High-Tech est disponible sur le marché depuis février 2014 et il est déjà vendu à 15.000 exemplaires. Baptisée e-Celsius, l’autre version de la gélule connectée est par contre conçue pour les chirurgiens. Sa commercialisation est prévue avoir lieu au mois de mars et Bodycap espère enregistrer un chiffre de vente de 30.000 à la fin de la première année. Ce thermomètre miniaturisé dispose d’un diamètre de 0,8 mm et d’une longueur de 17 mm et il va sans aucun doute simplifier la tâche des chirurgiens. Le fabricant lui a intégré un capteur de température, un transmetteur radio et un microcontrôleur. Grâce au lancement de l’e-Celcius, Bodycap qui emploie 19 salariés compte améliorer son chiffre d’affaires pour cette année. Concept de fonctionnement d’e-Celsius L’e-celsius a été manufacturée en France et en Allemagne et elle est le fruit de grands travaux de recherche menés par la société NXP et l’université de Caen. Contrairement à ses rivaux comme le Minimeter proposé par la société américaine VitalSens, ce produit de Bodycap est beaucoup plus pratique. En effet, on n’a pas besoin de porter un gilet à antennes pour accéder aux données récoltées par la gélule intelligente. Elles sont tout de suite transmises au récepteur. Bien sûr, vu qu’on lui a donné l’apparence d’un médicament, la gélule Bodycap doit être avalée par le patient pour qu’elle puisse assurer sa mission correctement. Mais au préalable, il faut l’activer manuellement afin de la connecter avec le récepteur. Notons que cette pilule révolutionnaire mesure la température corporelle du patient toutes les trente secondes. Grâce à une mémoire flash, elle hérite d’une forte capacité de stockage de données. Elle peut en effet conserver jusqu’à 1.500 relevés de température.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoinemoulin 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine