Magazine Design et Architecture

ARCHITECTURE NORMANDE (ancienne)

Publié le 17 février 2015 par Aelezig

Le terme est employé pour décrire le style roman créé aux XIe et XIIe siècles par les Normands (Duché de Normandie) dans les divers territoires sous leur domination ou leur influence. Ils ont construit un grand nombre de châteaux et de fortifications, des monastères, des abbayes, des églises et des cathédrales, dans un modèle caractérisé par des proportions massives et des arches rondes, en particulier au-dessus des portes et des fenêtres.

z61

Abbaye aux Hommes, Caen

Ces styles romans nés en Normandie se sont répandus dans le nord de l’Europe occidentale, particulièrement en Angleterre, pays qui a considérablement contribué au développement de ce style et qui en conserve le plus grand nombre d’exemplaires. À peu près à la même époque, une dynastie normande a régné en Sicile où elle a produit une variation distincte, également connue sous le nom d’architecture normande, ou alternativement, d’architecture romane sicilienne, qui incorpore des influences byzantine et sarrasine.

Les églises normandes comportent généralement une nef, deux bas-côtés, un transept et une abside. L’abside, les collatéraux et parfois le chœur sont les seules parties voutées de l’église. La nef est couverte d’une simple charpente jusqu’à l’époque gothique : l’absence de voûte permet d’ouvrir dans les murs latéraux, au-dessus des grandes arcades, de larges baies, devant lesquelles souvent une galerie de circulation. L’abside est dépourvue de déambulatoire et d’absidioles ; elle est généralement précédée d’un chœur profond souvent flanqué de collatéraux s’arrêtant à la naissance de l’abside. Une tour-lanterne percée de nombreuses ouvertures est établie au-dessus de la croisée des transepts, éclairant directement le chœur. L’ensemble de l’édifice est spacieux, élancé, lumineux.

L’ornementation consiste pour l’essentiel en moulures et aime les motifs géométriques : damiers, chevrons, dents de scie, étoiles, bâtons rompus…

En Normandie

Lorsque les envahisseurs vikings ont atteint l’embouchure de la Seine en 911, les Francs bâtissaient des châteaux. Au cours du siècle suivant, les Normands adoptent ces coutumes, ainsi que le christianisme et la langue d'oïl. Les barons normands construisent des châteaux en bois sur des monticules de terre et des grandes églises en pierre dans le style roman propre aux Francs. Dès 950, ils érigent des donjons en pierre.

Les Normands, qui comptent parmi les peuples les plus voyageurs d’Europe, ont été au contact d’une grande variété d'influences culturelles, y compris celle du Proche-Orient. Ils en incorporeront certains éléments dans leur art et leur architecture.

z62

Cathédrale de Durham, UK

En Angleterre

Après l’invasion, les Normands édifient des châteaux à motte féodale et des fortifications ainsi que des églises et des abbayes. Un peu partout, les nouvelles formes supplantent l'architecture anglo-saxonne.

Les édifices normands présentent des formes géométriques simples de proportions massives. La « voûte normande » est ronde. Les moulures sont sculptées ou incisées avec des motifs géométriques. Des centaines d’églises paroissiales ont été construites et les grandes cathédrales anglaises ont été fondées à partir de 1083.

Après l'incendie de la cathédrale de Cantorbéry en 1174, les architectes normands passent à la nouvelle architecture gothique. Vers 1191, la cathédrale Saint-André de Wells et la cathédrale de Lincoln imposent définitivement le modèle gothique anglais et le style normand devient de plus en plus souvent réservé aux bâtiments provinciaux de taille modeste.

Même la lointaine Ecosse, avec la présence de la noblesse normande à la cour du roi Macbeth Ier d’Écosse autour 1050, a subi l’influence du style normand.

En Irlande

Cinq ans après leur premier débarquement en Irlande en 1169, les Normands érigent des châteaux sur des levées de terre. Cinq ans plus tard, ils commencent à ériger leurs premiers châteaux de pierre. Parmi les bâtiments construits par les Normands, installés principalement dans l’Est de l'île, on compte par exemple le château de Swords, le château de Dublin et le château de Carrickfergus.

z03

Château de Carrickfergus, Irlande

En Sicile et Italie

La période normande de la Sicile a duré de 1060 à 1282.

Comparable à de nombreux égards à l’architecture normande qui a évolué en Angleterre et dans le nord de la France, l’architecture normande en Sicile incorpore cependant des influences byzantines, mais surtout arabes, à tel point que l’on parle souvent d’architecture normano-arabo-byzantine. Les motifs byzantins sont particulièrement évidents dans l’intérieur de certaines églises où les autels normands traditionnels ont été décorés de mosaïques dorées comme dans la cathédrale de Monreale.

La chapelle Palatine du palais des Normands de Palerme, datant de 1130, dont l’intérieur du dôme (lui-même d’origine byzantine) est décoré de mosaïques constitue sans doute l’exemple le plus représentatif de cet amalgame.

En Italie, les Normands ont très tôt commencé à construire les châteaux qui étaient leur marque architecturale. Outre l’enchâtellement de la campagne, les Normands ont érigé plusieurs édifices religieux qui subsistent encore. 

z04

Cloître de Monreale

A Malte

Après sa conquête normande en 1091, Malte a vu la construction de plusieurs exemples d’architecture normande. Des forteresses et des maisons existent toujours à Mdina et à Vittoriosa.

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte