Magazine Maladies

Oligothérapie

Publié le 17 février 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet


oligothérapieL’oligothérapie fait partie des médecines douces, elle peut se prendre en complément des traitements traditionnels. Elle consiste à administrer des minéraux appelés oligo-éléments à l’état de traces dans l’organisme.

Normalement, les oligoéléments sont apportés une alimentation équilibrée, mais compte tenu des techniques d’agriculture, les aliments que nous consommons peuvent se trouver appauvris. De plus, notre régime alimentaire est de moins en moins varié et ne permet pas toujours d’apporter l’ensemble des oligoéléments nécessaires à notre équilibre.

Qu'est-ce que l'oligothérapie? SelectAfficher

L’oligothérapie est l’utilisation thérapeutique des oligo-éléments, qui sont des éléments présents à l’état de trace dans l’organisme (0,01% du poids corporel), mais indispensables à son bon fonctionnement. L’oligothérapie est un modificateur de terrain, elle permet d’améliorer des patients qui ont des problèmes de santé récurrents pouvant ainsi éviter le recours à des traitements plus lourds. En effet, les oligoéléments entrent dans la composition de nombreuses enzymes et agissent comme des catalyseurs de réactions enzymatiques.

L’oligothérapie fonctionnelle distingue 4 « diathèses » correspondant à un ou plusieurs oligoéléments.

Différents types d’oligoéléments

  • 15 oligoéléments sont dits essentiels car ils sont indispensables à la vie: lithium, fluor, silicium, vanadium, chrome, manganèse, fer, cobalt, nickel, cuivre, zinc, sélénium, molybdène, étain, iode. Leur carence entraine des dysfonctionnements graves, mais certains d’entre eux ont un risque de carence très faible ou nul chez l’homme.
  • D’autres oligoéléments, dits « non essentiels« , sont également utiles en oligothérapie: aluminium, or, argent, bismuth…
  • L’utilisation d’éléments minéraux comme le magnésium, le phosphore ou le soufre (Magnésium Oligosol®, Microsom® Magnésium, Oligostim® Soufre, Granions® de soufre…) ne fait pas à proprement parlé partie de l’oligothérapie

Comment fonctionnent les oligoéléments? SelectAfficher

Cofacteurs enzymatiques = Catalyseurs

Pour tous les métaux de transition de la classification de Mendeleïev: V, Cr, Mn, Fe, Co, Ni, Zn.

Ils offrent la possibilité d’accueillir des électrons sur les orbitales périphériques d’hybridation. Ils ont tendance à se lier avec de nombreux ligands donneurs d’électrons, très nombreux au niveau des acides aminés et des protéines. La liaison métal-protéine modifie la structure tertiaire de la protéine dans l’espace, rapprochant des séquences peptidiques parfois éloignées. Le métal agit alors, selon les cas:

  • en permettant la fixation du substrat,
  • en protégeant des structures fragiles (le Zn protège de l’oxydation certains groupes thiol et les cystéines)
  • et en augmentant la stabilité ou la durée de vie de la protéine

Actions spécifiques

  • Certains font partie de la structure des vitamines (Cobalt complexé au sein de la vitamine B12) ou des hormones (iode des hormones thyroïdiennes),
  • Même à dose très faible, certains ont un rôle structural: fluor, qui remplace un hydroxyl dans l’hydrox apatite des os et des dents, le silicium, qui relie les fibres de collagène à celles des mucopolysaccharides des tissus conjonctif.

Modificateur de terrain

Action directe au niveau du récepteur hormonal ou sur la transformation ou l’expression des cellules, jouant alors un rôle dans la défense immunitaire.

Actions diastasiques

Les oligoéléments sont des agents directs des échanges métaboliques et favorisent les phénomènes vitaux et indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, telles la respiration et la nutrition.

Les 4 diathèses du Dr Ménétrier SelectAfficher

Menetrier
Le Dr Ménétrier disait en parlant de la diathèse, qu’elle exprime généralement la transition entre l’état de santé et l’état lésionnel.

Dans ses travaux, le Dr. Ménétrier insiste sur le fait que l’apport d’oligoéléments catalytiques n’a pas pour but de répondre à une carence mais cherche à relancer des fonctions bloquées.

I Diathèse allergique ou arthritisme

  • Comportement: Asthénie plutôt le matin et euphorie le soir. Optimisme, hyper-réactivité, émotivité.
  • Manifestations pathologiques: Manifestations allergiques aiguës et périodiques: urticaire,eczéma atopique,conjonctivite, rhinite allergique
  • Oligoélément régulateur: Manganèse: Manganèse est l’anti-allergique universel. Il est la médication biocatalytique de tous les états arthritiques
  • Eléments complémentaires: Soufre et iode

II Diathèse hyposthénique ou arthro-tuberculose

  • Comportement: Asthénie le soir. Calme, réflexion, méthode, faible résistance à l’effort
  • Manifestations pathologiques: Infections récidivantes au niveau respiratoire, ORL, gastro-intestinal et urinaire
  • Oligoélément régulateur: Manganèse-cuivre Indiqué dans toutes les manifestations infectieuses à répétition
  • Eléments complémentaires: Cuivre

III Diathèse dystonique ou neuro-arthritique

  • Comportement: Asthénie l’après midi (16h-19h). Angoisse, diminution de la capacité de concentration et de la mémoire
  • Manifestations pathologiques plutôt après 40 ans: troubles de la circulation artérielle et veineuse,arthrose,  rhumatisme déformant, nervosité, anxiété, angoisses, déprime, sommeil léger, réveil nocturne vers 2 h du matin, troubles du système neurovégétatif, troubles de l’élimination, troubles de la digestion (ballonnements, colites droites spasmodiques), troubles de la tension (hyper – hypo) , goutte, difficulté à uriner (oligurie), troubles de la ménopause
  • Oligoélément régulateur: Manganèse-cobalt indiqué dans les dystonies neuro-végétatives, troubles circulatoires des membres inférieurs, artérites,crampes, troubles digestifs, colites droites spasmodiques, variations tensionnelles, anxiété, émotivité, urémie, ulcères gastriques
  • Eléments complémentaires: Cobalt, magnésium, potassium, lithium

IV Diathèse anergique

  • Comportement: Patients surmenés avec un manque de vitalité et de capacité d’adaptation transitoire ou persistante
  • Manifestations pathologiques: Convalescence, phase post opératoire, atteintes marquées de l’état général, syndromes dépressifs, infections récidivantes. Fatigue persistante. Troubles fonctionnels résistants aux thérapeutiques, Rhumatisme articulaire aigu, polyarthrite chronique évolutive. Otites et angines à répétition.
  • Oligoélément régulateur: Cuivre-or-argent : anti-infectieux, anti-viral, cortico-stimulateur

« Syndrome de désadaptation », troubles endocriniens

qui n’est pas à proprement parler une diathèse car, ne présentant pas de disposition morbide. Le syndrome de désadaptation peut apparaitre à tous les âges.

  • Comportement: Fatigue généralisée, impuissance
  • Manifestations pathologiques: Dérèglements hypophyso-génitaux, hypophyso-surrénaliens, hypophyso-pancréatiques, troubles des règles, insuffisance sexuelle, baisse de la libido, stérilité, troubles de la ménopause, démission devant les responsabilités, déprime
  • Oligoélements régulateurs: Zinc-cuivre, Zinc-nickel-cobalt.

Zinc-cuivre: médication biocatalytique des syndromes endocriniens de la seconde enfance et de la puberté.

Zinc-nickel-cobalt: hypoglycémiant. Cette association de trois oligo-éléments a un rôle catalytique de premier plan sur les dysfonctionnements hypophyso-pancréatiques et les états pré-diabétiques.

Les indications des oligoéléments SelectAfficher

L’oligothérapie est administrée de manière ponctuelle dans 3 cas:

  • Pour prévenir un déficit ou une carence dans certaines situations physiologiques comme la grossesse par exemple
  • Pour compenser un déficit ou une carence
  • A des fins thérapeutiques en complément d’un traitement médicamenteux.

Indications par pathologies (liste non exhaustive)

Acné Zinc (Zn) à dose pharmacologique et non catalytique

Allergie Manganèse (Mn)

Anxiété – Trac Magnésium (Mg)

Aphtes, petites plaies buccales Argent (Ag) dans le complexe: Cuivre-or-argent

Arthrose, rhumatismes Cuivre (Cu)

Crampes, fatigue musculaire Potassium (K), en association avec Magnésium (Mg)

Fatigue chronique Sélénium (Se)

Fatigue après maladie infectieuse, convalescence Or (Au)

Fatigue physique Or (Au)

Fatigue passagère Magnésium (Mg)

Grippe, Etats grippaux Cuivre Cu)

Hyperglycémie Chrome (Cr)

Hyperlipidémie, Hypercholestérolémie Chrome (Cr)

Insomnie Lithium (Li), Aluminium (Al)

Migraine Cobalt (Co)

Maux de gorge, Pharyngite, Laryngite Bismuth (Bi)

Rhumatisme, Arthrite inflammatoire Or (Au) Cuivre (Cu)

Rhume – Rhinite Argent (Ag)

Spasmophilie Magnésium (Mg), Manganèse-Cobalt (MnCo), Phosphore (P)

Stress oxydatif, vieillissement Sélénium (Se)

Stress – Nervosité Magnésium (Mg)

Surpoids, obésité Chrome (Cr)

Thyroïde (hypothyroïdie) Iode (I) sous surveillance médicale uniquement

Troubles gynécologiques (Puberté, Ménopause, Syndrome prémenstruel) Zinc Cuivre (ZnCu)

Indications par oligoéléments

 Aluminium

 Argent

 Bismuth

 Chrome

 Cobalt

   Cuivre

   Fer

   Iode

   Lithium

   Magnésium

   Manganèse

   Or

   Phosphore

   Sélénium

   Zinc

Aluminium

On retrouve de l’aluminium dans la plupart des aliments, dans l’eau, dans certains déodorants, dans quelques vaccins (adjuvant d’immunité: Tétracocq®, vaccin tétanique Pasteur®…) et médicaments. les ustensiles de cuisine et le papier d’aluminium peut dégager de faibles quantités d’aluminium dans l’alimentation.

Une carence en aluminium peut se manifester par un retard intellectuel. A contrario, un surdosage en aluminium peut entraîner des complications au niveau du système nerveux central (encéphalopathie, épilepsie, troubles de la mémoire…). Des taux anormaux d’aluminium ont été retrouvés dans le cerveau de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer.

Indications: L’aluminium est utilisé comme modificateur de terrain au cours:

  • des troubles mineurs de l’adaptation à un nouvel environnement (changement d’école, de travail…)
  • des troubles légers du sommeil (difficulté d’endormissement) avec agitation et excitation
  • des troubles cérébraux avec lenteur intellectuelle (en association avec le manganèse)
  • des troubles de la mémoire chez l’enfant et l’adolescent,
  • dans les états d’anxiété et de stress.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Argent

L’argent est un oligoélément non essentiel, doté de propriétés anti-infectieuses. Il exerce un pouvoir bactéricide sur de nombreux germes Gram+, et fongicide avec une quasi absence de résistances, une longue durée d’action et une rareté de réactions allergiques.

Par voie générale: il est employé en cours d’états infectieux ou grippaux, en cas d’aphtes buccaux, et en règle générale, dans les états infectieux de la sphère ORL (rhume, rhinite, sinusite…). Il complète l’action du cuivre et de l’or.

Usage local: L’argent est associé à un sulfamide antibactérien, la sulfadiazine (Flammazine®, Sicazine®). il est également présent dans de nombreux pansements (Aquacel® Ag, Urgotul® S Ag, Cellosorb® Ag) qui confère une efficacité bactéricide sur la grande majorité des germes impliqués dans les surinfections des plaies et des brûlures. Il peut être utilisé comme antiseptique dans les conjonctivites (protéinate d’argent: Stillargol® collyre).

Surdosage: Les médicaments à base d’argent, pris par voie orale ou appliqués localement, peuvent faire augmenter la concentration d’argent dans les tissus, donnant une coloration gris bleuâtre au niveau de la peau: argyrisme. Une intoxication par l’argent peut entrainer des troubles hématologiques, rénaux intestinaux ou neurologiques allant jusqu’à l’encéphalopathie.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Bismuth

Le Bismuth est un métal dont tous les sels et les vapeurs sont toxiques. En oligothérapie, le bismuth est essentiellement utilisé comme modificateur de terrain, en particulier dans les infections virales de la gorge, du nez et des oreilles, ainsi que dans les états grippaux. Il est aussi indiqué dans les amygdalites et les laryngites (Biquinol® par exemple).

En usage local, il possède des activités protectrices, cicatrisantes et calmantes d’où son indication dans le traitement des hémorroïdes (Anusol® par exemple).

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants. Contre indiqué avant l’âge de 6 ans.

Précautions d’emploi: ne pas utiliser le bismuth plus de 3 jours de suite sans avis médical.

Indications des oligoéléments

Chrome

Les apports nutritionnels du chrome recommandés varient entre 50 et 200µg/jour. Les principales sources alimentaires sont le cresson, les brocolis, les haricots verts, les pommes de terre, le germe de blé, le gruyère, les algues, les levures de bière, le pain complet, le foie de veau et la viande. Le chrome, présent dans les milieux biologiques et pharmacologiquement  actif, se trouve à l’état trivalent d’oxydoréduction (Cr3+). Le corps en contient environ 6mg.

Dans l’organisme le chrome régule la glycémie (cofacteur de l’insuline via un complexe avec l’acide dicotinique glutathion, encore appelé « glucose tolerance factor »)= FTG), diminue la quantité sérique des triglycérides, du cholestérol total et LDL tout en augmentant le taux de cholestérol HDL. Il diminue la lipogénèse. il n’existe pas de différence entre les doses catalytiques et nutritionnelles du chrome.

Dans les pays industrialisés, les apports en chrome seraient inférieurs aux apports nutritionnels recommandés du fait de la consommation de matières premières raffinées pauvre en chrome (sucre et blé). Une carence en chrome favoriserait l’athérosclérose et le diabète.

Indications:

  • Altération du métabolisme glucidique (diabète) car le chrome facilite l’action de l’insuline et Le chrome corrigerait aussi les hypoglycémies. Le chrome permet souvent de réduire les doses d’insuline
  • Action sur le métabolisme lipidique (indiqué dans l’ hypercholestérolémie et l’ hypertriglycéridémie). Il augmenterait le taux de cholestérol HDL ayant ainsi une action protectrice vis à vis des maladies cardiovasculaires.
  • Régime amaigrissant en participant à la régulation de l’appétit par libération de la leptine (hormone de satiété via l’insuline)
  • Prévention des risques cardiovasculaires

Apports nutritionnels recommandés: 25µg/ jour sous suivi médical

Contre-indication: allergie au chrome, hypophosphatémie

Indications des oligoéléments

Cobalt

Le cobalt est un oligoélément essentiel. Il est présent dans la structure de la cyanocobalamine ou vitamine B12 intervenant dans l’érythropoïèse et la biosynthèse de l’hémoglobine. L’apport journalier recommandé est de 0,1mg. Les sources principales  de cobalt sont la viande, le lait, les fruits de mer, les céréales, le jaune d’œuf, les poissons, le foie et le chou.

En cas de carence, les signes les plus fréquents sont une fatigue générale, une anémie et de la nervosité.

Indications:

  • Etats migraineux
  • Etats spasmodiques en association avec le manganèse, le magnésium et le phosphore
  • Sédatif neurovégétatif : traitement des spasmes, bouffées de chaleur, palpitations et angoisses
  • En association avec le nickel en cas de digestion difficile

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Cuivre

L’organisme d’un adulte contient environ 80 à 120mg de cuivre. Cet oligoélément essentiel est présent majoritairement au niveau du foie et du cerveau. L’apport journalier recommandé est de 2 à 3mg.
Les principales sources alimentaires sont les abats, les crustacés, les coquillages, les légumes secs et le cacao. La teneur en cuivre dans l’eau du robinet est variable. Elle est limitée à 1mg/l.

Les carences sont très rares et ne surviennent qu’en cas de malnutrition extrême. Elles entrainent une mauvaise utilisation du fer (diminution de l’hémoglobine, fatigue sévère, anémie, tendance aux infections, maladies de la peau, arthrose)

Propriétés:

  • Le cuivre est à l’état physiologique anti-infectieux. Si le cuivre est bénéfique pour les organismes supérieurs, il est néfaste pour les organismes inférieurs: 1g de cuivre peut détruire jusqu’à 5000g de micro-organismes tels que les colibacilles ou les staphylocoques dorés. Le cuivre est antibactérien, antiviral et antifongique. Le cuivre participe activement à la synthèse de myéline.
  • Antioxydant: Il protège contre les radicaux libres (via la superoxyde dismutase, il passe de l’état bivalent Cu2+, à l’état monovalent Cu+ et inversement.). Il peut être efficacement associé à la vitamine C, antioxydante ou ausélénium.
  • entre dans la formation du réseau d’élastine et de collagène (cartilage et minéralisation osseuse).
  • Le cuivre est notamment nécessaire à la formation de l’hémoglobine ainsi qu’au métabolisme du fer.
  • Anti-inflammatoire: Selon Sorenson, le cuivre potentialiserait 20 à 30 fois l’activité des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) par formation d’un complexe, sans effet indésirables au niveau de l’estomac. Il est dans ce cas administré à raison de une prise 5mn après celle de l’AINS. Des études plus récentes montrent une action directe du cuivre sur les interleukines: IL1, IL2 et IL6.
  • Le cuivre diminue la mobilité des spermatozoïdes d’où son utilisation dans les stérilets.

Indications:

  • Infections ORL, état grippal (3 à 5 prises par jour)
  • Arthrose
  • Arthrite inflammatoire (1 à 2 prises par jour)

Effets indésirables:

Le complexe Cuivre-or-argent peut entraîner des troubles du sommeil par correction de l’anergie. Dans ce cas, il faut remplacer cuivre-or-argent par le manganèse (une prise le matin 2 à 3/semaine). La prise de manganèse peut être complétée par celle de l’aluminium pour lutter contre les difficultés d’endormissement (1 prise le soir pendant une semaine, puis un soir sur 2).

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Fer

Le fer est une oligoélément essentiel. Il est présent à raison de 3,5 à 4g dans l’organisme.

Indications des oligoéléments

Fluor

L’organisme contient 2g de fluor, par ailleurs principal constituant des dents.

Indications des oligoéléments

Iode

L’iode est un élément assez rare dans la nature. L’organisme en contient 152 à 200mg. C’est un oligoélément essentiel, composant indispensable des hormones thyroïdiennes qui régulent de nombreuses réactions métaboliques de l’organisme. L’iode est utilisé comme antiseptique (teinture d’iode, Bétadine®…).

L’apport journalier recommandé est de 0,15mg; les besoins sont souvent beaucoup plus élevés, notamment chez les femmes pendant la grossesse. Les réserves sont essentiellement marines (algues marines). Les principales sources sont les poissons, les fruits de mer, l’huile de foie de morue, les œufs, les viandes, les épinards et le cresson. le sel de table enrichi en iode est souvent une source complémentaire.

Carence: on observe des signes d’hypothyroïdie, un retard de croissance et un crétinisme chez l’enfant de moins de 2 ans. Cette carence peut aussi provoquer une diminution de la fertilité ainsi qu’une augmentation des avortements et de la mortalité périnatale. Elle touchait auparavant plus fréquemment les populations montagnardes qui avaient difficilement accès aux produits marins (« crétins des Alpes »)

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants. L’iode et les produits iodés (antiseptiques, produits de contraste) sont à éviter chez la femme enceinte, pendant l’accouchement et chez le jeune enfant.

Indications des oligoéléments

Lithium

Le lithium n’est pas considéré comme un oligoélément essentiel car la quantité de cet oligoélément dans l’organisme est extrêmement faible (quelques µg/l).

  • Le lithium a une action physiologique au niveau du transport des neurotransmetteurs : effet sédatif.
  • Il freinerait l’activité thyroïdienne, diminuant ainsi la lipolyse et favorisant la formation de tissus adipeux.
  • Le lithium renforce l’effet antitumoral du TNF (tumor necrosis factor) et l’effet de l’interleukine 1. Il augmente aussi la sécrétion du GMCSF.
  • Le lithium aurait une action antifongique lorsqu’il est employé en application locale, notamment dans le traitement de la dermatite séborrhéique (Lithoderm® en allopathie)

Sources naturelles: Le lithium est présent dans les céréales complètes, les pommes de terres, les radis, les aubergines, le poisson, les crustacés et les algues. Aucun signe de carence n’a été décrit.

Indications

  • Manifestations psychiques ou psychosomatiques mineures (troubles légers du sommeil, irritabilité) : une à deux prises par jour.
  • En association au magnésium (relaxant musculaire).
  • En association au phosphore (régulateur de l’excitabilité neuromusculaire, action sur les troubles de la mémoire).

Associations possibles: Le Lithium à doses catalytiques (oligoélément) peut être utilisé en cas traitement par lithium en allopathie (Théralite®), il n’entraîne pas d’augmentation de la lithémie, ni d’effets indésirables à contrario du lithium à dose pharmacologique (250 à 400mg).

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Magnésium

Cet oligoélément intervient dans le fonctionnement neuromusculaire et en tant que stabilisateur de membrane. Le magnésium est le 4ème minéral du corps qui en contient 20 à 30 g. Environ la moitié de notre stock en magnésium se retrouve dans les cellules des tissus corporels et des organes, l’autre moitié est présente dans les os, associée au calcium et au phosphore. Seul 1% du magnésium circule au niveau sanguin.

Les signes d’une carence en magnésium sont: perte d’appétit, nausées, fatigue, nervosité, troubles du rythme cardiaque, irritabilité, tremblements et parfois crampes répétées.

Indication:

  • Dystonie neurovégétative, spasmophilie: Réduction de la vulnérabilité au stress en s’opposant à un taux de cortisol excessif et en améliorant l’énergie disponible. De plus le stress provoque une fuite urinaire du magnésium.
  • Reminéralisation osseuse en association avec le calcium et le phosphore. Prévention de l’ostéoporose.
  • Prévention des crampes.

Sources naturelles: chocolat, noix du brésil, de cajou, de grenoble, amandes, légumes secs, bananes, fruits secs, eaux minérales « magnésiques » (Hépar, Contrex, Rozana, Dona…). Les besoins en magnésium sont estimés à 6mg/kg/jour. Son déficit peut être compensé par l’alimentation ou par un apport exogène en présence ou non de vitamine B6 qui potentialise les propriétés rééquilibrantes du magnésium. L’utilisation d’engrais phosphatés dans les cultures diminue la fixation du magnésium dans les végétaux. D’après l’étude Suvimax 2003, environ 85% de la population française n’arrive pas aux apports nutritionnels quotidiens recommandés

Médicaments provoquant la perte de magnésium: certains médicaments peuvent augmenter la fuite urinaire du magnésium, comme les diurétiques (furosémide, l’hydrochlorothiazide), certains antibiotiques (gentamicine), antifongiques (amphotéricine B), ou immunosuppresseurs (ciclosporine)

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants.

Indications des oligoéléments

Manganèse

Le manganèse est un oligoélément essentiel. Concentré dans les mitochondries, le manganèse intervient dans de nombreuses réactions métaboliques, notamment enzymatiques.

  • Il stimule indirectement la production d’énergie au niveau cellulaire via la pyruvate-carboxylase qui intervient au début de la Néoglucogenèse (cycle de Krebs).
  • Il protège contre les radicaux libres et du stress oxydatif (cofacteur de la superoxyde dismutase).
  • Il inhibe la production d’histamine par la voie calcium dépendante.
  • Il agit sur la synthèse des mucopolysaccharides du tissu conjonctif via la glycosyltransférase. Un déficit en manganèse entraîne une altération du tissu conjonctif.
  • Il agit sur le métabolisme des protéines et la formation de la thyroxine (hormone thyroïdienne); il entre dans la composition de la vitamine B1 (thiamine) et de la vitamine E

Sources naturelles: Les principales sources alimentaires sont: grains de riz et de soja, les œufs, les noix, l’huile d’olive, les haricots verts, les épinards et les huîtres. La carence n’existe pas.

Indications: Le manganèse fait partie des éléments de base des 3 diathèses (« allergique, hyposthénique, dystonique »)

  • Allergie (cutanées, ORL, respiratoire, alimentaire)
  • Prévention des pathologies infectieuses (manganèse-cuivre)
  • Manganèse-cobalt: manifestations morbides dues à une dystonie du système neurovégétatif: troubles de la circulation artérielle et veineuse périphérique, troubles de la ménopause.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants. Eviter l’administration du manganèse ou du manganèse-cobalt en cas de tuberculose évolutive et/ou d’affection pulmonaire.

Surdosage: hallucinations, problèmes nerveux, pertes de mémoire, embolies pulmonaires et impuissance à long terme chez l’homme

Indications des oligoéléments

Or

Oligoélément non essentiel, l’or, a la particularité de stimuler les glandes surrénales et possède des propriétés anti-inflammatoires et immunostimulantes.

Indications:

  • Prise en charge des rhumatismes inflammatoires (arthrite, polyarthrite rhumatoïde)
  • Anti-infectieux: comme le cuivre et l’argent auxquels il est associé pour combattre la fatigue en période de convalescence post infectieuse ou la fatigue physique en général.
  • Cicatrisation des plaies

Sources naturelles: l’or est présent dans l’eau de mer, la levure de bière.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Phosphore

Le phosphore est un oligo-élément souvent jumelé avec le Manganèse en modificateur de terrain, en particulier dans certains dérèglements du système neurovégétatif et dans les troubles regroupés sous le terme de spasmophilie. Le phosphore régule les systèmes neuro-musculaires, cardiaques et digestifs. Il stimule la production d’ATP.

Indications: troubles des fonctions parathyroïdiennes, et en général dans toutes les manifestations en rapport avec un trouble du métabolisme du Calcium. Il sera administré en tant que modificateur de terrain dans les manifestations symptomatiques suivantes :

  • spasmophilie (nerveuse et vasculaire),
  • dystrophies osseuses,
  • spasmes (principalement respiratoire),
  • troubles des extrémités et en général des états musculaires isolés (maladie de Dupuytren),
  • crampes,
  • asystolie,
  • sclérodermie,
  • etc…

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants

Indications des oligoéléments

Sélénium

Le corps humain contient entre 6 et 13mg de sélénium. Cet oligoélément essentiel est majoritairement présent dans le foie et les muscles squelettiques au niveau intra cellulaire. A l’état physiologique, le sélénium protège contre les radicaux libres (par la glutathion peroxydase) seul ou en synergie avec la vitamine E, induit une prolifération des lymphocytes et aide à maintenir l’intégrité des cellules immunocompétentes, stimule la synthèse de prostacycline, antiagrégant plaquettaire et vasodilatateur et diminue la synthèse de thromboxane A2, proagrégant et vasoconstricteur.

Indications:

  • Fatigue chronique
  • Prévention du vieillissement cellulaire (effet antioxydant) et des maladies chroniques (anti radicaux, libres, anti agrégation plaquettaire): athérosclérose, infarctus du myocarde, sclérose en plaques, cancers, maladies inflammatoires chroniques articulaires, cataracte. Il aide le corps à se « dépolluer » des toxines ingérées.
  • Prévention des infections (ORL…) et en convalescence après une infection.
  • Affections musculaires (prévention des maladies cardiovasculaires) et cutanées.
  • Le sulfure de sélénium est utilisé en dermatologie à doses pharmaceutiques pour son action fongicide dans le traitement des pellicules (Selsun®)

Le sélénium est à utiliser avec précaution en raison du risque d’accumulation dans l’organisme provenant de différentes sources (oligothérapie, alimentation, compléments alimentaires). Les recommandations américaines indiquent une dose quotidienne maximale à 400 µg/jour

Sources naturelles: le Sélénium est présent dans les noix du Brésil, les abats (foie de veau, rognons), le lapin, le thon, le saumon, le merlan, les huîtres et les fruits de mer, le porc, le roquefort, les lentilles, le pain de seigle, les céréales, les raisins secs, les champignons, l’ail ou les oignions

Carence: la cardiopathie de Keshan, province chinoise où cette maladie était issue était fatale et endémique a contribué à affirmer le caractère indispensable du sélénium. Dystrophie des muscles, dépigmentation des phanères, manifestations arthrosiques, retard de développement neurologique, fréquence accrue des infections, voire des arythmies.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants, hyperthyroïdie. Contre indiqué avant l’âge de 6 ans.

Indications des oligoéléments

Zinc

Le zinc est l’un des oligoéléments les plus abondants dans l’organisme humain. Il joue un rôle dans la majorité des métabolismes. A l’état physiologique, le zinc agit dans la synthèse des acides nucléiques (multiplication cellulaire, synthèse protéique); d’où un retard de croissance et de la cicatrisation en cas de carence, protège contre les radicaux libres (stimulation de la superoxyde dismutase), active la thymuline (maturation des lymphocytes T), entre dans la synthèse des acides aminés soufrés et du collagène (peau et annexes). Le zinc est le cofacteur de l’hormone de croissance (GH) et de la phosphatase alcaline osseuse. Il agit également sur la fertilité masculine.

Aliments riches en zinc: huîtres, foie de veau ou de porc, germes de blé, pain complet, soja

Indications:

  • Affections cutanées (cicatrisation). Il contribue à embellir la peau, les ongles et les cheveux. Des chercheurs* ont  démontré qu’une supplémentation en zinc chez des nourrissons carencés contribuait 40% de guérison supplémentaires en cas infections graves.
  • Régulateur endocrinien dans les associations zinc-cuivre (retard de développement local ou général, impuissance sexuelle fonctionnelle, dysfonctions ovariennes et irrégularité du cycle menstruel et zinc-nickel-cobalt (syndrome de désadaptation de l’axe hypophyso-pancréatique: boulimie, malaise avant les repas, somnolence postprandiale)
  • Granion® de zinc, indiqué dans le traitement de l’acné est dosé à 15mg. Son action est alors pharmacologique et non catalytique.

Surdosage: Une dose excessive de zinc peut réduire l’efficacité du système immunitaire et entraîner des crampes d’estomac, une irritation de la peau, des nausées et des vomissements, une anémie, des troubles du pancréas ou une artériosclérose.

Contre-indications: Allergie à l’un des constituants. Eviter l’administration de zinc ou de complexe zinc-cuivre en cas de tuberculose évolutive ou de lésions tumorales.

*Bhatnagar S et coll. : Zinc as adjunct treatment in infants aged between 7 and 120 days with probable serious bacterial infection: a randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Lancet 2012; 379: 2072-78.

Les végétariens manquent de zinc

(de Bortoli MC, Cozzolino SM, Biology Trace Elementary Results, 2009 mars ; 127 (3) ; 228-33)

Un régime strictement végétarien n’est pas toujours sans danger ! Au Brésil, une étude transversale a été menée sur 30 végétariens des deux sexes (âge moyen : 27 ans, durée moyenne de végétarisme : 4,5 ans), majeurs, des deux sexes, et n’utilisant ni compléments alimentaires ni compléments pharmaceutiques. La mesure de leur concentration plasmatique en zinc a donné, respectivement, 71 et 62,5µg/dl, soit un taux inférieur à la moyenne recommandée. D’où la conclusion des deux auteurs de cette étude : pour qu’un régime végétarien puisse avoir des effets bénéfiques sur la santé humaine, il doit être parfaitement équilibré. Faute de quoi des déficiences en minéraux peuvent survenir, qui nécessiteraient éventuellement des supplémentations en minéraux.

Indications des oligoéléments

Comment faut-il prendre les oligoéléments? SelectAfficher

Les différentes formes d’oligoéléments

Certains sels comme les chlorures, les sulfates et les nitrates ont été utilisés en oligothérapie mais sont irritants pour la muqueuse gastro-intestinale. D’où l’intérêt de trouver d’autre vecteurs mieux tolérés.

  • Gluconates: La plupart des spécialités (Oligosol®, Oligostim®…) contiennent des gluconates, sels de l’acide gluconique obtenu par oxydation du glucose au niveau de la fonction aldéhyde. L’absorption se fait par voie sublinguale, de préférence le matin à jeun, 15mn avant un repas ou éventuellement le soir au coucher. Le contenu de l’ampoule ou le comprimé doit être gardé 1 à 2 minutes sous la langue avant d’avaler.
  • Pidolates: Les pidolates (Oligo-Essentiels®, Microsol®…) donnent des sels à absorber par voie orale, en dehors des repas. ils ne nécessitent pas d’être laissés sous la langue.
  • Formes colloïdales: Les Granions® proposent des formes colloïdales, c’est à dire des particules solides d’oligoéléments en suspension homogène au sein d’une solution à base d’amylose. ils peuvent être dilués dans un verre d’eau et avalés en dehors des repas. Le gout sucré de l’amylose masque le gout parfois désagréable du métal.

Combien de temps faut-il prendre les oligoéléments?

  • Oligothérapie fonctionnelle La durée moyenne d’un premier traitement varie de 2 à 3 mois: deux pour le manganèse et trois pour les autres éléments de base (manganèse-cuivre, manganèse-cobalt, cuivre-or-argent)
  • Oligothérapie de prévention: En prévention, les traitements sont débutés 2 mois avant la période à risque (ex manganèse dans l’allergie, manganèse-cuivre contre les pathologies infectieuses ORL)

Rythme des prises

Le rythme des prises varie de :

  • 2 à 3 fois par semaine, en début de traitement pour les remèdes de diathèse,
  • à 1 fois par jour pour les oligoéléments de traitement symptomatique.
  • Seuls le cuivre et le Lithium peuvent être administrés jusqu’à 6 fois par jour

Attention
Respecter les doses prescrites: Certains oligoéléments peuvent être toxiques même à faible dose!!!

Oligoélements et jeune enfant

Pour tous les oligoéléments, la mention « réservé à l’adulte » est souvent mentionnée par les fabricants en raison de l’absence d’études cliniques réalisées chez l’enfant, par mesure de précaution, même si l’ on ne note aucun effet indésirable.

Aucune adaptation de posologie n’est nécessaire en fonction de l’âge, toutefois, les oligoéléments utilisés en aigu chez l’enfant comme le cuivre ou l’argent sont souvent prescrits à des doses plus faibles que chez l’adulte (1/2 dose).

L’utilisation des oligoéléments chez le jeune enfant est possible à condition de respecter les précautions d’emploi et les doses, exception faite pour le bismuth et le sélénium (à partir de 6 ans).

Contre-indications de l'oligothérapie SelectAfficher

Même si l’oligothérapie est une médecine douce et naturelle, elle présente néanmoins quelques contre indications à respecter

Age

Certains oligoéléments sont contre indiqués chez le jeune enfant: bismuth et le sélénium (à partir de 6 ans seulement).

Allergie

Un risque d’allergie à l’un des constituants des oligosols est toujours possible. Ne pas prendre ce traitement en cas d’allergie à l’un des constituants

Tuberculose

Eviter l’administration de zinc ou de complexe zinc-cuivre en cas de tuberculose évolutive. Le manganèse et manganèse-cobalt sont contre-indiqués en cas de tuberculose et/ou d’affections pulmonaires.

Cancer

Eviter l’administration de zinc ou de complexe zinc-cuivre en cas de lésions tumorales.

Grossesse et allaitement

Le lithium utilisé aux doses utilisées en psychiatrie, est responsable de malformations fœtales, touchant essentiellement le cœur. Par mesure de précaution, et en l’absence de données cliniques suffisantes, l’utilisation du lithium est déconseillé pendant la grossesse. Il est aussi à éviter pendant l’allaitement

Insuffisance rénale

Un risque d’accumulation des oligoéléments et donc de surdosage est possible en cas d’insuffisance rénale. Demandez conseil à votre médecin car une adaptation de posologie et/ou une abstention thérapeutique est nécessaire selon le degré de l’insuffisance rénale.

Cas particuliers

  • Le Chrome est contre indiqué en cas d’hypophosphatémie
  • Le Sélénium est contre indiqué en cas d’hyperthyroïdie

Interactions avec les oligoéléments SelectAfficher

Compétition d’absorption

Les oligoéléments peuvent entrer en compétition lors de l’absorption mais aussi lors du métabolisme car ils utilisent les même métalloprotéines

Oligoélément

Inhibé par

Cuivre Zinc, fer, molybdate

Chrome Zinc, vanadium

Manganèse Fer, silicium

Sélénium Argent, cobalt, cuivre, manganèse

Zinc Fer, cuivre

Cependant cette compétition ne s’exerce que lorsque les apports moléculaires sont élevés (dizaine de milligrammes), mais en général, les oligoéléments utilisent des doses beaucoup plus faibles, de l’ordre du microgramme.

Perturbation au moment de l’absorption

Certains éléments inhibent aussi l’absorption ou l’action des oligoéléments

  • phosphore: fer, manganèse
  • Soufre: cuivre
  • Cuivre: des apports élevés en Calcium ou en phosphore (de l’ordre du milligramme) peuvent perturber l’absorption du cuivre et sa biodispobilité. Il en va de même avec le saccharose, le fructose ou l’acide ascorbique (vitamine C)
  • L’absorption du zinc est inhibée par les phytates (enveloppe des céréales comme le blé, le seigle, l’avoine, l’orge ou de certaines graines d’oléagineuses comme l’arachide, le maïs, le soja ou le sésame…). L’absorption de zinc est diminuée par des apports élevés en Calcium (dizaine de milligrammes)

Nb: il n’y a pas d’interaction chimique entre les oligoéléments pris sous forme de gluconate (Oligosol®, Oligostim®…) car les oligoéléments sont en quelque sorte protégés par la molécule de gluconate qui les transporte.

Conseils de prise

Il est préconisé d’ingérer les oligoéléments avant le repas ou à jeun.
En cas d’association de plusieurs oligoéléments, il est conseillé de respecter un intervalle de 15 à 20 minutes entre chaque prise ou bien de les prendre de manière espacée durant la journée.

Quand faut-il consulter un médecin? SelectAfficher

examens-medicaux
Dans certains cas, la prise d’oligoéléments ne peut être administrée par simple conseil pharmaceutique et/ou par simple automédication.

Cependant, il faut avoir recours à la prescription d’un oligothérapeuthe ou d’un médecin homéopathe en cas de maladies nécessitant une surveillance médicale stricte comme par exemple:

  • Hypothyroïdies
  • Diabète de type I…

Dans ces cas, une consultation médicale s’impose

La sélection de votre pharmacien

erytheme-fessier selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: fév 17, 2015 @ 16 h 49 min


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte