Magazine High tech

Leenbakker, jamais plus !

Publié le 17 février 2015 par Pierre Martin @cyborgjeff

La chambre des fillesBon, c’est loin d’être ma première expérience où je m’étais dit que : « je n’irais plus acheter de camelote chez LeenBakker ». Mais il y a quelques mois, en recherche de jolis lits pour Alice et Juliette, rien ne nous inspirait dans un prix correcte, hormis un modèle blanc avec un petit coeur proposé sur le site de vente en ligne de la marque hollandaise.

Le sommier LEENBAKKER d'origine
Si une fois monté, les lits étaient plutôt jolis pour un montant autour des 100€/pièce, dès le montage il y avait de quoi s’inquiéter quand à la robustesse des lits… Et en effet, dès la première semaine, en m’asseyant pour raconter une histoire aux filles, je passais à travers le sommier à latte. Le lendemain, en pleine nuit, une vis en métal du lit de Juliette se dé-soudait !

Ramené au magasin, le vendeur ne semblait pas plus étonné que cela. Il m’a donné quelques vis divers pour la réparation et un nouveau sommier « Dans un bois plus résistant ». Donc en gros, par défaut, on vous donne un sommier en pin, mais dont les noeuds dans le bois sont connus pour être fragile. Le nouveau modèle est en bois compressé. Il semble en effet plus résistant, mais…

Quoi qu’il en soit, celui-ci a fini par lui aussi se casser, et j’ai donc choisi de le réparer… Puis ce fut au tour de celui de Juliette, et ce weekend à nouveau celui d’Alice !

Ral le bol des brols de LeenBakker ! Je suis donc allé chez IKEA chercher deux sommiers de qualité (35€/p) et je peux vous dire que maintenant, ces deux lits, je n’ai plus peur de m’assoir dessus pour raconter une histoire aux enfants !

Tentative de réparation du sommier LEENBAKKER

Nouveau Sommier LeenBakker

Du solide, un sommier IKEA

Les écrous qui se sont cassés


Tags:Alice, Chambre, enfants, Ikea, Juliette, Leen Bakker

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Martin 1696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines