Magazine Sport

JSK –CSC à huis clos : Les Kabyles exigent la levée des sanctions «locales»

Publié le 17 février 2015 par Sebti2135

Les Canaris, qui espéraient jouer le prochain match, celui de la Coupe d’Algérie face au CSC en présence de leur supporters, ont vite désenchanté.
En effet, au moment ou tout le monde s’attendait à la levée partielle ou complète des sanctions infligées à l’encontre de la JSK après la décision du TAS d’annuler celles de la CAF, la Ligue nationale n’a pas bougé et a programmé la rencontre face au Sanafir à huis clos. La nouvelle, qui est tombée hier, a provoqué une grosse déception et de la colère chez les supporters du club phare de la Kabylie. Ces derniers se préparaient à se rendre en force à Bologhnine pour soutenir leur équipe. Ainsi, sauf revirement de situation de dernière minute, le match de vendredi se déroulera sans la présence du public. D’ailleurs, le président de la commission de la Coupe d’Algérie, Ali Malek, a indiqué que la levée du huis clos infligé à la JSK, en prévision de son match face au CSC est uniquement du ressort du Bueau fédéral de la Fédération algérienne de football. «Jusqu’à preuve du contraire, cette rencontre se jouera à huis clos. La commission de la Coupe d’Algérie ne peut rien décider dans ce sens. Le seul habilité à lever le huis clos reste le Bureau fédéral qui va se réunir jeudi 19 février», a-t-il affirmé. La direction de la JSK a saisi son homologue usmiste pour accueillir le CSC à Omar Hamadi. Par ailleurs, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, est revenu hier sur le verdict du TAS. Il souhaite voir les dirigeants de la FAF bouger pour lever les sanctions au niveau local. «Le verdict rendu par le TAS est clair. La JSK est victime dans toute cette histoire et ne méritait pas de telles sanctions. Concernant le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, je ne vais pas le rencontrer pour une question de nif. Au niveau national, je me suis déplacé à la FAF pour demander la levée des sanctions. Tout est clair maintenant. La JSK n’a rien fait et la FAF doit bouger et rendre à la JSK ses droits. Si le TAS nous a donné gain de cause, c’est parce que la JSK ne méritait pas d’être sanctionnée aussi sévèrement. Si le Bureau fédéral ne bouge pas pour lever les sanctions infligées à l’encontre de la JSK, donc ce que je pensais d’eux il y a deux ou trois ans s’avère fondé. On attend vraiment une réaction de la part des instances du football national», a déclaré, entre autre, le président de la JSK hier. Enfin, il est à signaler que le prochain match de championnat de Ligue 1, qui opposera la JS Saoura à la JS Kabylie à Béchar pour le compte de la 21e journée va se dérouler sans public. En effet, la commission de discipline a infligé deux matches à huis clos dont un avec sursis à la JS Saoura pour mauvaise organisation et incidents ayant émaillé la rencontre qui a opposé le la JS Saoura au MC Alger, le 6 février dernier à Béchar. Un verdict qui profite aux Canaris qui éviteront la pression du public local. Une donne qui sera bénéfique aux hommes de Wallemme, qui auront une bonne occasion d’enchaîner un succès après celui acquis à Sétif face au NAHD.

Infosoir


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sebti2135 7060 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine