Magazine Voyages

Mon top 10 des villes oubliées: N°5: Kosice (Slovaquie)

Publié le 17 février 2015 par Romain Delannoy

Qui connaît Kosice? Je pense que là, je vous pose une véritable colle à part peut-être ceux d'entre vous qui s'y seraient rendus lorsqu'elle était capitale européenne de la culture en il y a 2 ans, soit en même temps que Marseille. A Kosice, où je me suis balladé et où, je l'avoue, je ne me suis rendu dans aucun musée, j'ai pensé longtemps que cette ville avait des allures de Disneyland. On ne se croirait pas en Slovaquie tant tout a été repeint à neuf. Petite mais attachante.

PA260141

Kosice, Disneyland miniature

Pourquoi dans le top 10? Une ville Disneyland en Slovaquie

Kosice, à la première impression (et c'est une impression qui reste) est une ville mignonne et qui a un centre très sympathique tout en longueur le temps d'une rue: la rue Hlavna. Elle est marquée par ses jolies couleurs et le beau travail réalisé lors de la restauration pour 2013. Ces couleurs sont égayées dans la fontaine à couleurs justement, un héritage de l'événement d'il y a 2 ans qui jaillit devant le beau théâtre. Et puis, il y a la ligne de tramway tracée au sol alors que celui-ci ne fonctionne plus ou plutôt, il ne traverse plus le centre. Un vieux tramway immobile aux couleurs bordeau nous rappelle une autre époque, on ne sait pas trop laquelle d'ailleurs. Le XIXe siècle ou le début du XXe siècle? En tout cas, un moment où la Révolution industrielle nous sortait de belles machines. D'ailleurs, c'est grâce à elle que Kosice prit son essor, lorsque la ligne qui relia Budapest à Vienne y fit un arrêt. Dès lors, le théâtre municipal, les casernes et l'église étaient sorties de terre. Et aujourd'hui encore, la ville vit de l'industrie puisque Volkswagen y emploie beaucoup de gens et que 400 000 véhicules sortent par an de son usine installée ici bas.

PA260143

Une ligne de tramway comme décor

Il peut sembler bizarre que je l'ai préférée à Bratislava. Surement que je ne m'attendais à rien de la part de Kosice. Déjà peu attiré à la base par la capitale et finalement séduit, le charme a opéré une seconde fois et deux fois plus. D'abord, parce qu'avec notre hôte, nous avons dégusté de bonnes bières dans un super bar. Ensuite, parce que même si cela reste une cuisine slovaque (avec quelques restaurants italiens), elle est plus raffinée que celle de la capitale (il faut aimer le chou rouge toutefois). Ce qui manquait peut-être à la capitale, c'était un monument emblématique. J'abuse car Bratislava a son château et que j'aime beaucoup cette ville. Mais j'ai été fasciné par la cathédrale Sainte Elisabeth. C'est une cathédrale gothique flamboyante magnifique et magique sans aucun artifice baroque, ce dont souffent beaucoup de cathédrales de son genre en Europe. Ici, les gargouilles, les statues taillées avec précision ne manquent pas. Mais c'est surtout son clocher ajouré qui fait un effet dingue. En entrant dans ce temple, j'ai remarqué le nombre de jeunes qui étaient pieux, ce qui distingue l'Europe de l'Est de bien d'autres pays. J'en aurais presque oublié de vous parler de la superbe façade Art nouveau de l'hôtel Slavia. Vraiment ici tout est beau et ne reste plus qu'à être découvert.

PA260137

Kosice magnifie le gothique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Romain Delannoy 358 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine