Magazine

Comme sur une planche...

Publié le 28 mai 2008 par Desiderio

Selon le ministère de la Justice et le Comité de coordination du Registre du Commerce et des Sociétés (Avis CCRS n° 00-27, Bull. RCS sept.-oct. 2000), il n'est pas possible d'employer le symbole de l'euro € trop récent dans une raison sociale, mais c'est possible pour l'arrobe @ qui peut être classé à la lettre A. Un bon nombre d'entreprises emploient ces signes pour leurs marques afin d'obtenir un petit côté décalé, moderne. Tout se passe très bien si l'on se limite aux signes traditionnels des machines à écrire, y compris par exemple l'esperluette de &Orange (mais il va y avoir des exceptions comme on le verra par la suite). Ils sont tous bien reconnus par les moteurs de recherche. Mais imaginons que vous placiez une arrobe ou un symbole euro dans le nom de l'éplucheur économique, à haute qualité environnementale et atomico-électronique de tomates que vous venez d'inventer, par exemple, en écrivant tom@t€ afin de vous distinguer de vos concurrents. Les deux signes ne seront pas reconnus par les principaux moteurs de recherche. L'arrobe suivie immédiatement de t sera réinterprétée comme un at anglais. Mais le symbole euro ne sera pas reconnu. Une recherche avec "100 €" ne vous mènera pas à ce que vous souhaitiez, mais ce sera pareil aussi pour les symboles livre £ et dollar £. En fait, vouloir intégrer des signes plus modernes (c commercial, r commercial) dans l'écriture des noms de produits conduit à leur élimination sur la Toile, sauf s'ils sont aussi écrits de manière traditionnelle. Le simple bon sens le plus élémentaire conduit donc à ne pas abuser de ces artifices graphiques parce qu'ils nuisent aussi à la visibilité sur la Toile. De la même manière, des nombres exprimés en symboles - si pertinent soient-ils - ne seront pas aperçus alors que d'autres nombres - faux, eux - exprimés avec les noms complets ou les abréviations légales (ou une variante dysorthographique) pourront être lus. Cela fout la trouille ! La moindre recherche chiffrée doit passer par une foule de possibilités et la forme la plus fréquente (le symbole) est impossible ! Cela ouvre des abîmes sous mes pieds et au dessus de ma tête, je suis sur une planche comme certains personnages, autrefois.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte