Magazine Maladies

Les miracles de l’amour et de la tendresse

Publié le 25 février 2015 par Sylvianelisbonne @sylvianejung
Voyez ce qui est positif chez les autres

Certains d’entre vous sont probablement comme moi, vous lisez un livre,  quelque chose fait tilt et vous vous dites que ce serait bien de mettre ça en pratique et puis vous ne le faites pas tout de suite et … vous oubliez alors aujourd’hui je vous présente trois exercices retrouvés au cours de mes dernières lectures, exercices à faire sans modération car ils vous rendront heureux, optimistes et surtout vous permettront de donner beaucoup de bonheur et de tendresse à ceux qui en seront l’objet.

L’AMOUR

Le mot est trop souvent galvaudé dans notre langue française et il est fort dommage qu’on aime à la fois la glace au café, ses enfants et sa voiture. Il existe plus de dix façons de le dire en allemand et plus de cinq en anglais mais pas de panique vous pouvez faire beaucoup avec un seul petit mot.

Tout le monde cherche à aimer et être aimé et les trois histoires que vous allez lire, que vous connaissez peut-être déjà, vous permettront d’exprimer votre tendresse ou votre amour à tous ceux qui, dans votre entourage, ont besoin de panser des blessures.

Des exercices simples comme d’habitude mais qui peuvent faire tout la différence, voyez celui qui vous « shoote » le plus parmi les trois et allez-y,  lancez-vous car plus vous donnerez de la tendresse et de l’affection et plus vous recevrez de cette denrée hautement curative qu’est l’amour inconditionnel.

L'intelligence du coeur

L’intelligence du coeur

Qui vous êtes fait toute la différence

Il y a longtemps que je connais ce récit et le relire cette semaine m’a rappelé combien cet exercice peut être générateur de joie et de bonheur pour ceux qui reçoivent ce message d’amour.

Un prof avait l’habitude d’offrir à ses élèves un cordon violet sur lequel était écrit « qui je suis fait toute la différence » imprimé en lettres dorées et il disait à ce moment-là à chaque étudiant pourquoi il l’appréciait et pourquoi le cours était différent du fait de sa présence.

Chaque élève pu ensuite le faire avec des gens de leur entourage et pour vous la faire courte, un grincheux auquel avait été offert l’un de ses rubans en offrit un à son fils qui s’apprêtait à se suicider car il pensait que son père ne l’aimait pas.

Donc, dire aux gens que vous les appréciez peut vraiment FAIRE AUSSI LA DIFFÉRENCE.

C’EST À VOUS MAINTENANT : Choisissez une personne que vous connaissez et dites-lui pourquoi « le fait qu’il ou elle soit dans votre vie fait toute la différence », pourquoi vous l’appréciez.

Ensuite demandez à cette personne de faire la même chose à son tour avec une autre personne qui à son tout le fera etc etc …

Si chacun d’entre nous prenait le temps de faire ce petit exercice journellement nul doute que le monde irait beaucoup mieux vous ne trouvez pas ?

Hourra ! Hourra !

Hourra ! Hourra !

LE RETOUR DU VIETNAM ou RENTRER À LA MAISON

Un exercice d’Elisabeth Kubler-Ross dont parle Neale Donald Walsh dans son livre « Quand Dieu s’en mêle, des miracles arrivent » et qui m’a bouleversée.

Dans les ateliers qu’elle animait (elle est décédée il y a quelques années),  il y avait parfois des vétérans du Vietnam qui souffraient  d’avoir été mal accueillis à leur retour de la guerre car ils n’avaient eu ni soutien, ni reconnaissance de leurs compatriotes, ils se sentaient incompris rejetés et incompris.

Elle demandait donc à tous ces vétérans, meurtris psychologiquement et souvent physiquement, d’aller dans une autre pièce, le temps qu’elle explique au restant des participants comment aller se passer l’exercice.

Quand ces vétérans reviendront dans la pièce, leur dit E.K.R. accueillez-les comme s’ils rentraient aujourd’hui à la maison, acclamez-les et honorez-les comme des héros afin qu’ils se sentent vraiment profondément touchés par votre accueil.

Quand ces hommes revinrent, le public les ovationna debout en les applaudissant comme de véritables stars et les vétérans furent vite submergés d’émotion devant cet accueil auquel ils ne s’attendaient pas, tout le monde ému aux larmes chantait et s’étreignait, et EUX se sentaient, ENFIN reconnus, acclamés et bénis par la foule en liesse . Ils étaient rentrés à la maison, ils étaient GUÉRIS.

exercices
Exercice qui n’est pas toujours aisé à faire en dehors d’un séminaire mais ce n’est pas impossible en famille ou avec des amis qui sont prêts à « jouer le jeu ».

Si vous avez un enfant qui a raté un examen ou qui a besoin d’encouragements, faites-lui une fête avec ses frères et sœurs, père et grands-parents s’ils sont encore vivants sur le modèle des vétérans.

Si des amis ont besoin aussi de reconnaissance ou de sentir aimé, reconnu ou … faites la même chose et exprimez votre amour aux vétérans (c’est une métaphore bien sûr) quelle que soit leur blessure (si c’est vous qui en avez besoin, faites la même chose devant votre famille et/ou vos amis, au début les gens sont surpris mais ils s’adaptent vite les émotions sont toujours au RV comme la guérison )

Beaucoup d’entre vous ont des blessures qui saignent encore soit parce que vous n’avez pas été reconnus, aimés ou parce que vous vous êtes sentis rejetés, abandonnés, trahis et parfois humiliés alors il est temps pour vous aussi de rentrer à la maison. Nous sommes tous un peu des Vétérans.

Je suis heureux que tu sois dans ma vie

Je suis heureux que tu sois dans ma vie

POURQUOI JE SUIS HEUREUX (SE) QUE TU SOIS DANS MA VIE

Cet exercice ressemble un peu au premier puisqu’il s’agit de dire à ceux que vous aimez ce que vous appréciez chez eux, c’est plus long à faire que le cordon violet mais tout aussi réconfortant et gratifiant.

Personnellement, j’ai décidé d’acheter de belles cartes postales sur lesquelles j’écrirai les qualités des gens de ma famille ou de mon entourage que j’aime et de leur offrir lors de notre prochaine rencontre.

Une belle carte,  écrite à la main bien sûr avec honnêteté, simplicité et affection.

Exemple personnel. Hier soir je dînais avec une amie I. voici donc ma carte postale :

I. je profite de ce dîner pour te dire combien j’apprécie ton amitié et nos rencontres, j’aime particulièrement ta tolérance extrême, ta disponibilité, ton excellente écoute,  jamais tu n’imposes tes vues ou quoique ce soit car tu es foncièrement bienveillante et pleine d’humilité malgré ton bagage intellectuel à faire pâlir pas mal d’agrégés de tous poils, j’apprécie nos conversations enrichissantes et ta gentillesse foncière, c’est vraiment chouette d’être ton amie et je te remercie aussi de m’avoir fait confiance depuis déjà si longtemps en assistant et recommandant tous mes séminaires.

Bien sûr c’est assez inhabituel comme démarche et elle était vraiment émue parce que m’a t-elle dit, on ne pense pas assez à nos qualités et moi j’ai trouvé cet exercice vraiment gratifiant .

L’amour fait des miracles tout le monde le dit et c’est avéré alors ne vous privez pas de le distribuer sans modération car plus vous en donnerez moins vous serez stressé, plus ça fera du bien à votre cœur (moralement et physiquement), plus vous serez plus optimiste et répandrez de l’énergie positive tout autour de vous. Alors en avant

Demandez là aussi à la personne qui reçoit votre carte ou lettre de faire la même chose, commencez une chaîne de gentillesse et d’émotions positives. Cul Cul ? Non des messages d’amour et d’amitié ne peuvent jamais l’être.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvianelisbonne 6118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines